superbanniere
Abonnement Magazine

Le bonheur est dans le parc

Mathilde_editoJ’ai demandé à mon fils ce qu’il voulait faire pendant ses vacances. Visiter des musées, un zoo ? Aller dans un centre d’activités ? Apprendre à faire du vélo sans petites roues ? Se baigner au lac ou à la mer ? Faire des excursions dans la nature ? « Ça ne me dérange pas, maman, m’a-t-il répondu. Mais est-ce qu’on pourra aussi aller au parc? »

Il veut glisser, se balancer, grimper, courir et hurler avec les petits voisins du quartier. Tout simplement.

Ça tombe bien, moi aussi j’adore l’aire de jeux. J’apporte un pique-nique, je m’installe sur un banc et je profite du spectacle.

J’espionne mon fils. Bien sûr, il sait que je suis là, pas loin, prête à intervenir en cas de besoin. Mais il ne se doute pas que je le regarde. Chaque jour, je le vois grandir, attraper une barre un petit peu plus haute, essayer une acrobatie un petit peu plus téméraire. Il tente sa chance et demande à un préado de lui prêter sa planche à roulettes. Il confectionne des pizzas garnies aux roches et aux brindilles avec son amie de la garderie. À quatre pattes dans la boue, il fait semblant d’être un chien. Il suit une bande de garçons de 8 ans qui persistent à l’ignorer. Il noue des amitiés, se chamaille, se réconcilie… Il vit sa vie.

Autour de moi, les cris et les rires fusent. Ça court, ça tombe, ça pleure, ça se roule dans la poussière et ça improvise des batailles d’eau. Des nourrissons geignent sans raison particulière. Les bambins de 2 ans hurlent NON ! à l’univers. Les petits de 3 ans refusent de prêter leurs jouets. Les plus grands s’époumonent pour demander à ce qu’on les regarde dans la glissade. Vêtues de leurs plus belles chaussures de course fluo, les gamines font tourner leurs jupettes et dessinent des marelles. Le petit Théo mange un biscuit au sable. Le grand Léo fonce sur sa trottinette. Les adultes sèchent les larmes, soignent les bobos, distribuent les collations, crient à qui veut bien les entendre de faire attention, poussent les balançoires, rattrapent le petit dernier au vol, arbitrent la partie de soccer et accrochent des ballons aux arbres pour célébrer les 6 ans de Noémie.

C’est le bonheur. Je me sens tellement bien au milieu de ce chaos et de ce joyeux brouhaha. J’oublie tout. Je lâche prise. Vive les vacances !

Mathilde Singer, Rédactrice en chef, redaction@enfantsquebec.com

Source: Enfants Québec, juillet-août 2016

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

Activités d’été : les expéditions de la famille Tropchouette

Les amateurs d’ornithologie seront comblés par la découverte...

Lire la suite →

Activités d’été : Les acrobaties de la famille Volauvent

Les amateurs de sensations fortes qui n’ont pas le vertige...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →