superbanniere
Abonnement Magazine

Les conflits, ça fait partie de la vie !

Crédit: Lorelyn Medina-Shutterstock

Crédit: Lorelyn Medina-Shutterstock

Pour la période estivale, vous avez planifié des vacances en famille que vous souhaitez zen, parfaites et exemptes de tout conflit ? Nadia Gagnier, psychologue

Normal : on se bouscule tellement dans notre course contre la montre toute l’année ! Quand arrivent les vacances, on aspire à un peu plus d’harmonie… Mais voilà, à partir du moment où il y a plus d’une personne dans une maison, un chalet, une voiture, une roulotte, une tente, un bateau ou une chambre d’hôtel, les conflits sont inévitables… que ce soit dans la routine ou pendant les vacances.

Pas besoin d’avoir violé un grand principe moral pour qu’un conflit éclate… Il suffit qu’un des parents ait oublié de réserver un taxi pour se rendre à l’aéroport, qu’un pneu crève sur la route des plages du Nouveau-Brunswick, que deux enfants aient envie de jouer avec le même jouet en même temps, que le beau-frère fasse trop cuire les steaks sur le barbecue, que la crème solaire rangée dans les valises soit expirée… En fait, plus on souhaite des vacances parfaites, plus la moindre contrariété est susceptible de faire éclater une grosse chicane.

Rassurez-vous ! Les conflits sont sains et contribuent à faire grandir et évoluer positivement une relation entre deux personnes. Surprenant, non ? Beaucoup de gens croient que c’est le contraire.

Cependant, la principale condition pour bénéficier de ces effets positifs, c’est d’arriver à une résolution du conflit. Je m’explique… Un conflit résolu devrait nous permettre de mieux comprendre la perception de l’autre, de mieux connaître ses préférences, ses goûts ou même les traits de sa personnalité. Si on est de bonne foi et qu’on aime la personne, cela nous permet d’adapter nos attitudes et nos comportements afin d’atteindre un degré plus élevé d’harmonie.

Le problème, c’est que bien des conflits ne se terminent pas par une résolution adéquate. Souvent, on se dispute, on boude, puis on fait comme si de rien n’était ou on rompt la relation. Dans ces circonstances, il est normal que la plupart des gens tentent d’éviter les conflits. On préfère accumuler les frustrations, on craint d’affirmer nos divergences d’opinions ou nos insatisfactions. Conséquence : cela engendre des tensions ou des conflits de toute façon, mais des conflits plus intenses et plus difficiles à résoudre.

Cela s’applique à tous les types de relations : au travail, en couple, parent-enfant, parent-ado, dans la fratrie, entre amis, avec la famille élargie…

Ainsi, il est important pour vos enfants de vivre des conflits (de ne pas en être protégés à outrance) et d’apprendre comment les résoudre. Je sais, de nombreux parents s’inquiètent des conséquences des conflits entre leurs enfants. Ils essaient donc de les éviter par tous les moyens. Lorsque leurs rejetons commencent à se disputer, ces parents tombent dans l’un des pièges suivants :

  •  Ils séparent les enfants, attendent qu’ils se calment, puis leur permettent de jouer ensemble à nouveau sans revenir sur la dispute.
  •  Ils tentent de trouver « celui qui a commencé » pour déterminer le grand coupable et le punir.
  •  Ils leur disent que ce n’est « pas beau de se chicaner » et leur demandent de s’entendre… sans leur expliquer comment faire !

Ces interventions partent d’une bonne intention (éviter les conflits et leurs conséquences négatives), mais si vous tombez dans l’un de ces pièges, votre vie familiale pourrait devenir une suite de conflits – souvent interrompus avant que l’agressivité physique apparaisse (ce qui est tout de même bien), mais jamais résolus et ne permettant aucun apprentissage.

Vous considérez peut-être ces disputes comme des enfantillages… Dans ce cas, y mettre fin devrait être un jeu d’enfant, pas vrai ? Nul besoin de l’intervention des adultes… C’est faux ! Savoir résoudre un conflit n’est pas inné, et les parents peuvent l’enseigner de façon explicite à leurs enfants.

Résoudre un conflit est loin d’être une science occulte difficile à appliquer au quotidien. En fait, cela repose sur des étapes très simples à comprendre et à retenir. Le défi, c’est de savoir retrouver son calme après une dispute afin de les appliquer concrètement.

Lorsqu’on se fait un devoir d’aider ses enfants à résoudre leurs conflits en rendant ces étapes explicites, on peut espérer qu’ils les retiendront et développeront progressivement une autonomie dans leur application au quotidien.

Résoudre un conflit en 6 étapes :

  1. Se préparer à la discussion, en se calmant d’abord lorsque nous sommes trop en colère
  2. Exposer le problème et en déterminer la cause
  3. Écouter l’autre attentivement sans l’interrompre
  4. Trouver les points d’entente et les points de désaccord
  5. Proposer des solutions
  6. Choisir une solution et établir un plan

Une autre façon d’aider les enfants à apprendre ces étapes, c’est de les appliquer vous-même dans vos relations familiales, avec vos enfants et dans votre couple. Idéalement, les bottines doivent suivre les babines !

Alors, si un conflit éclate pendant ces vacances que vous souhaitiez harmonieuses, ne paniquez pas ! Voilà une occasion pour vous et vos proches d’apprendre à mieux vous connaître et de faire évoluer positivement vos relations familiales… à condition de vous parler franchement, d’écouter et de chercher des solutions plutôt que des coupables !

Passez un bel été !

Source: Enfants Québec, juillet-août 2016

Commentaires

commentaires

pas de compte facebook ?
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

L’école, c’est aussi l’école de la vie!

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents sont...

Lire la suite →

Activités d’été : les expéditions de la famille Tropchouette

Les amateurs d’ornithologie seront comblés par la découverte...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →