superbanniere
Abonnement Magazine

À la rencontre des créatrices de Galette

Crédit: Marie-Claude Favreau

Crédit: Marie-Claude Favreau

Notre journaliste Nathalie Ferraris a rencontré Lina Rousseau et Marie-Claude Favreau,  les créatrices des albums de Galette, un petit héros amoureux des livres.

Vendredi matin, 9 h. Une voix enjouée me répond au téléphone. Ça se sent tout de suite, Lina Rousseau a de l’énergie à revendre. À peine ai-je le temps de poser ma première question que l’auteure s’emballe. Avec moult détails, elle m’explique que c’est à l’époque où elle travaillait à la bibliothèque de Charlesbourg que Galette, son petit héros qui aime autant les livres que les enfants, a pris vie. « Entre autres tâches, je lisais des livres aux tout-petits et je donnais des conférences aux adultes sur l’animation du livre jeunesse. Lorsque j’ai eu l’occasion de rédiger un guide à ce sujet, Lire à des enfants et animer la lecture [coécrit avec Robert Chiasson en collaboration avec l’Association pour l’avancement des sciences et des techniques de la documentation], j’ai eu l’idée de créer une mascotte joyeuse et sympathique qui plairait autant aux garçons qu’aux filles pour leur donner le goût de lire. Je ne voulais pas que cette mascotte soit un enfant ou un animal connu. Marie-Claude Favreau, dont j’admirais beaucoup le travail, est arrivée avec une pro-position qui m’a tout de suite charmée. Galette n’est ni un chien, ni un ours, mais il a du charisme. Si j’avais été capable de dessiner Galette, c’est exactement au personnage de Marie-Claude qu’il aurait ressemblé ! »

Une solide complicité
Vendredi matin, une heure plus tard. Une voix toute tranquille me répond au téléphone. Assurément, Marie-Claude Favreau est de tempérament calme et placide. Ne dit-on pas que les contraires s’attirent et se complètent ? Au bout du fil, l’illustratrice me confie que, après plus de 40 titres, elle est toujours aussi heureuse de collaborer avec Lina Rousseau. « Lina travaille très fort. Elle va jusqu’à rencontrer des psychologues, des éducateurs et des enseignants pour développer la série. Dès le départ, une belle complicité s’est établie entre nous. À deux, on bonifie chaque histoire, puisqu’on apporte chacune nos suggestions. Lina déborde d’idées ! Comme j’ai beaucoup de latitude, je m’éclate dans mon espace. Le monde de Galette est très libre, pas trop collé à la réalité. Il laisse place à l’imagination. Je m’amuse en intégrant des personnages, comme Fripon, le meilleur ami de Galette, un lapin doudou. Il ne parle pas, mais il réagit beaucoup à ce que fait Galette et il est autonome. »

Si l’illustratrice apprécie grandement le travail de l’auteure et leur complicité, la réciproque est vraie. « Marie-Claude est très réceptive, très à l’écoute. Elle a réussi à illustrer le côté fou, la joie de vivre, la bonne humeur, la bonté et la curiosité de Galette. Elle crée des illustrations colorées et expressives. Ses images sont fortes au point que les enfants sont capables de raconter l’histoire même s’ils ne savent pas lire. Je crois que Marie-Claude a conservé son cœur d’enfant. Elle a créé un univers tellement magique que quand j’arrive dans une classe pour une rencontre, les enfants sont aussi excités que s’ils voyaient le père Noël ! » affirme Lina Rousseau.

Donner le goût des mots et de la lecture
Évidemment, écrire pour les tout-petits s’accompagne de nombreux défis. Pour chacune de ses histoires, Lina Rousseau fait bien attention aux mots qu’elle choisit. « Comme j’écris en rimes, je dois trouver des mots qui s’incorporent à l’histoire et qui ont du sens dans le contexte du récit. De plus, dans chacun de mes albums, je m’efforce d’utiliser un vocabulaire varié afin d’enrichir mon texte et de permettre aux enfants de découvrir plein de mots. Par exemple, dans l’album Que trouve Galette à la mer ?, j’ai employé les termes tatami, rescousse, moussaillon, bâbord et accostage. Lors de mes rencontres scolaires, les professeurs me disent souvent qu’ils aiment les albums de Galette parce que le vocabulaire est riche », dit l’auteure.

La collection aborde plusieurs thèmes ludiques et éducatifs : les livres (Que lit Galette à la bibliothèque ?, Galette, l’amoureux des livres), le temps (Une journée avec Galette, Les quatre saisons de Galette), la santé (Galette raffole des fruits, Galette va aux olympiades), le corps humain (Bouge avec Galette, Galette enseigne le dessin), les émotions (Galette est fou de joie, Galette est gêné, Galette pique une colère…), les fêtes (Galette trouve des cocos de Pâques), les lieux (Que découvre Galette dans son quartier ?, Que visite Galette à la ferme ?) pour permettre aux petits de découvrir le monde avec leur héros.

« Mon objectif avec cette série est de donner le goût de lire, de transmettre le plaisir de la lecture aux plus jeunes. Je travaille chaque histoire en souhaitant que l’enfant coure vers le livre comme il le fait pour un jouet. J’aimerais que le livre tienne une place quotidienne dans la vie de l’enfant, et ce, dès la naissance. Je suis convaincue que quand un enfant tombe amoureux de Galette, il a la piqûre de la lecture ! »

La collection Galette, c’est…

  • des livres pour le bain pour s’amuser dans l’eau
  • des livres tout carton sur les chiffres, les lettres, les formes, les couleurs
  • des albums sur la santé, le corps humain, les émotions, le temps, les fêtes, les lieux
  • un livre-CD, des cahiers d’activités, un calendrier perpétuel, un abécédaire… et une peluche !

Mettant en scène le sympathique Galette, la collection publiée aux éditions Dominique et compagnie invite les jeunes enfants (de la naissance à 8 ans) à grandir avec les livres. Un livre de la collection Galette est offert dans la trousse du programme Une naissance, un livre remise aux enfants de 1 an ou moins lorsqu’ils s’inscrivent à la bibliothèque publique partout au Québec.

Les mamans de Galette
Lina Rousseau L’auteure de Galette a consacré sa carrière à bâtir des programmes et des activités d’éveil à la lecture.
Marie-Claude Favreau L’illustratrice de Galette se passionne pour le monde de l’enfance et la littérature jeunesse.

Source: Enfants Québec, avril 2016

Commentaires

commentaires

pas de compte facebook ?
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

À lire aussi

Lecture: J’adore le repas du matin!

Et si on s’amusait à lire en famille, à la garderie ou à...

Lire la suite →

Coloriage : Une journée avec Galette

La collection Galette publiée aux éditions Dominique et compagnie,...

Lire la suite →

Applis: de belles histoires sur tablette

Pour se laisser bercer par une histoire, découvrir le monde ou...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →