superbanniere
Abonnement Magazine

Ma petite sœur me donne toujours ses virus!

Crédit: Shutterstock

Crédit: Shutterstock

« Pourquoi ma petite sœur me donne toujours toutes ses maladies ? » Chloé, 6 ans

La réponse de Dominic Chalut, pédiatre:

Ta petite sœur va probablement à la garderie, où elle fréquente d’autres enfants qui peuvent lui donner un virus qu’à son tour elle te transmet. Ça peut se passer de quatre façons :

 D’abord par contact direct. Les virus se tiennent où il y a des muqueuses, soit dans le nez, les yeux et la bouche. Un virus peut donc t’être transmis si ta sœur s’est frotté les yeux, te touche les mains et qu’ensuite, tu te grattes le nez, par exemple.

 Ensuite, il y a les contacts indirects, qui concernent les virus qui peuvent survivre quelques heures sur des objets, comme des jouets.

 Certains virus peuvent voyager sur des gouttelettes. Par exemple, si quel-qu’un éternue ou tousse à moins d’un mètre de nous, on risque d’inspirer les gout-telettes sur lesquelles se trouve le virus.

 Finalement, les virus peuvent voyager par voie aérienne. C’est la manière la plus sournoise, car on peut attraper le virus même si on fait très attention et qu’on n’est pas très proche de quelqu’un d’infecté. Contrairement à ce qui se produit avec les gouttelettes qui retombent assez rapidement au sol, le virus demeure dans ce cas-ci dans l’air. En te trouvant dans la même classe ou la même pièce qu’une personne malade, il y a un risque de contagion. Heureusement, il y a peu de virus qui se transmettent de cette manière. La rougeole et la varicelle en sont de bons exemples. Le rhume ne se transmet pas par voie aérienne.

En général, un enfant peut avoir de 8 à 10 rhumes par année, et ça, c’est sans compter les gastros, les autres types de virus et les autres maladies infectieuses ! Et un rhume peut te faire tousser jusqu’à trois semaines, alors je comprends que tu en aies assez de te sentir tout le temps malade ! La bonne nouvelle, c’est que la situation va s’améliorer avec le temps : en vieillissant, tu vas te fabriquer des anticorps et devenir plus résistante. En attendant, n’oublie pas les règles de base : toujours tousser dans le pli de ton coude et te laver les mains le plus souvent possible.

Propos recueillis par Clémence Risler
Source: Enfants Québec, février-mars 2016

Commentaires

commentaires

pas de compte facebook ?
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

À lire aussi

Moi mes enfants ne me rendront pas hypocondriaque

Il était 3 heures du matin et je réfléchissais à plein...

Lire la suite →

Dans la peau d’un autiste de 13 ans

À lire Pourquoi parles-tu si fort et si bizarrement? Est-il vrai que...

Lire la suite →

Ébola et Olivia

Octobre 2014, Québec Le virus Ebola prend de l’ampleur… on...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →