superbanniere
Abonnement Magazine

3 questions au photographe Red Méthot

Crédit: Red Méthot

Crédit: Red Méthot

Ses portraits d’enfants et de jeunes adultes nés prématurément, tenant dans leurs mains une photo en noir et blanc prise à leur naissance, ont fait le tour du globe. Red Méthot, photographe et père de famille québécois revient sur ce succès. Propos recueillis par Frédérique David

1 Comment est né le projet de cette série de portraits ?
Mes enfants, Dylan (5 ans) et Daphné (4 ans), sont nés à 29 et 33 semaines. J’ai voulu montrer l’avant et l’après sur une même photo. Je ne connaissais rien en naissances prématurées avant que cela m’arrive, et j’ai dû apprendre brusquement à vivre avec cette réalité difficile. Je voulais livrer un message d’espoir aux parents qui vivent cette épreuve en montrant des photos positives d’enfants fantastiques qui s’en sont bien sortis.

2 Vous avez reçu beaucoup de réactions de parents et suscité un grand intérêt médiatique. Vous attendiez-vous à un tel impact ?
Je pensais que ça intéresserait surtout ceux qui vivent ou ont vécu des expériences similaires, ainsi que leurs proches. Je ne m’attendais vraiment pas à ce que l’intérêt dépasse ce cercle de gens. J’ai reçu énormément de messages ! Je projette d’ailleurs de monter une exposition qui pourrait voyager partout au Québec.

Crédit: Red Méthot

Crédit: Red Méthot

3 De nombreux photographes du monde entier ont repris votre idée. Que pensez-vous de ce phénomène ?
Plusieurs d’entre eux m’ont contacté et j’étais heureux qu’ils le fassent. Le projet développe des tentacules et je trouve ça très intéressant. Un photographe allemand m’a envoyé une photo de ses jumelles, j’étais heureux de voir ça ! Chaque photographe utilise ce thème à sa façon. Je ne revendique pas l’idée, elle ne m’appartient pas. Il y a peut-être quelqu’un, quelque part, qui l’avait eue avant moi. Nous allons voir de nouvelles photos d’enfants prématurés et entendre encore plus parler de prématurité, et c’est tant mieux !

 

Source: Enfants Québec, février-mars 2016

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Devenir maman d’un bébé né à 24 semaines

« Violette est née le 22 mai 2005, à 5 h 21 du matin, à...

Lire la suite →

Au chevet des grands prématurés

Au Centre hospitalier de l’Université Laval à Québec,...

Lire la suite →

Nouveau: une banque de lait maternel

En mai dernier, l’Assemblée nationale donnait le feu vert à la...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →