superbanniere
Abonnement Magazine

5 activités hivernales familiales pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux

Crédit: Gibson Pictures, Istockphoto

Crédit: Gibson Pictures, Istockphoto

Pas besoin d’attendre les beaux jours pour sortir votre vélo, grimper dans les arbres ou faire du camping. Pour les intrépides, l’aventure n’a pas de saison ! Voici 5 activités hivernales familiales à essayer. Frédérique David

Vélo sur neige
Le vélo sur neige, communément appelé fat bike, est la dernière tendance sportive hivernale. Munis de gros pneus, ces vélos conçus pour la neige permettent de varier les activités d’hiver, pour le plaisir des plus sportifs. « Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà fait du vélo de montagne pour faire du fat bike, selon Laurent Bourgoin de la boutique La Vie sportive, à Québec. Par contre, il faut s’habiller chaudement, surtout bien protéger ses mains et ses pieds. »

Où le pratiquer ? Attention, dans la plupart des centres de location, les fat bikes proposés sont de taille adulte. Il faut mesurer au moins 1,50 m pour les conduire. Plusieurs boutiques vendent cependant des modèles pour enfants et il est possible de louer des fat bikes pour toute la famille à la boutique La Vie sportive.

On trouve des sentiers accessibles aux vélos sur neige aux stations de ski Mont Sutton en Estrie et Tremblant (tremblant.ca) dans les Laurentides, ainsi qu’au Parc national d’Oka, dans la même région. Tout près de Québec, plusieurs sentiers sont réservés à ce sport à Lac-Delage et aux Sentiers du Moulin, à Lac-Beauport.

La course La Traversée du Lac-Saint-Jean à vélo présente cette année son premier Festival international de fat bike, le 27 février. Des initiations à l’activité seront offertes sur place.

Tyrolienne d’hiver
Alors que la plupart des sites proposant des parcours d’hébertisme en forêt ou de via ferrata en montagne ferment pendant la saison froide, quelques-uns permettent désormais de tenter l’expérience en hiver ! Pour grimper dans les arbres gelés et se laisser glisser sur des tyroliennes au-dessus des chemins enneigés, il faut être habillé chaudement, mais le principe reste le même : les parcours aériens permettent de pratiquer l’escalade de façon ludique et sécuritaire, de faire le plein de sensations fortes, tout en admirant des paysages spectaculaires.

Où le pratiquer ? Le Tyroparc à Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides, propose quatre méga-tyroliennes et des activités de via ferrata avec des parcours accessibles dès l’âge de 5 ans pour les enfants accompagnés d’un adulte.

Le Parcours d’arbre en arbre à Tremblant et la Forêt de maître Corbeau à Saint-Gabriel-de-Rimouski, dans le Bas-Saint-Laurent, sont ouverts l’hiver pour les groupes de 6 personnes ou plus, sur réservation. Ils offrent des parcours pour tous les niveaux, parsemés de ponts suspendus, filets, poutres ou lianes.

Trottinette sur neige
Simple et amusante, la trottinette sur neige plaît beaucoup aux familles avec de jeunes enfants. On pratique ce sport sur des sentiers de randonnée où la neige est durcie, ce qui rend la glisse plus facile. Comme avec une trottinette d’été, il suffit de pousser la luge avec une jambe tout en se dirigeant avec le guidon. « À partir de 5 ans, les enfants peuvent avoir leur propre trottinette. Les plus jeunes et ceux qui veulent se relaxer peuvent s’asseoir sur celle qui sera poussée par un grand frère, une grande sœur ou un des parents », dit Chantal Lemire, responsable du service à la clientèle au Parc national d’Oka.

Où le pratiquer ? Des modèles pour adultes et pour enfants sont offerts en prêt ou en location au Parc national du Bic dans le Bas-Saint-Laurent, au Parc national d’Oka dans les Laurentides et au Parc national des Îles-de-Boucherville en Montérégie.

Escalade de glace
Que l’on escalade une paroi rocheuse ou glacée, le secret pour atteindre le sommet est de connaître la technique ! Pour pratiquer l’escalade de glace, nul besoin d’être un alpiniste chevronné : il suffit d’aimer les sensations fortes et d’être habitué à jouer dehors quand il fait froid. Pour une initiation, l’équipement de base est généralement fourni. « Les piolets et les crampons impressionnent toujours les enfants, indique Pierre-Alexandre Legault, conseiller aux relations publiques à Tremblant. C’est une activité très physique et très technique que nous réservons aux enfants de 8 ans et plus. Il est important d’avoir de bons gants ! »

Où le pratiquer ? Pour s’initier à cette activité à moindre coût, plusieurs festivals proposent des tours glacées. C’est le cas du Festival Saint-Côme en glace dans Lanaudière, qui installe chaque année une paroi d’escalade de glace pour les enfants. Cette année, le festival aura lieu du 29 janvier au 14 février.

Plusieurs organismes offrent des cours pour enfants, comme Attitude Montagne à Saint-Adolphe-d’Howard et le Centre de villégiature Tremblant dans les Laurentides, Maïkan Aventure à Trois-Rivières et Adhérence Escalade à Chicoutimi.

Camping d’hiver
Nul doute, vos enfants se souviendront bien plus de leur nuit dans un tipi ou un igloo que d’une « banale » nuit à l’hôtel ! Et ils seront très fiers d’être parvenus à braver l’hiver ! Encore faut-il être bien équipé, car dormir dans un igloo, c’est cool à condition de ne pas avoir froid… La plupart des sites de camping d’hiver n’imposent pas d’âge minimum aux campeurs, mais déconseillent toutefois de tenter l’expérience avec de très jeunes enfants. « Je recommande de le faire avec des enfants de 8 ans et plus, indique Isabelle Gosselin du Centre de santé Le Rituel, qui propose des nuits en igloo. L’enfant doit être en mesure d’exprimer son éventuel inconfort et d’avertir les adultes s’il a froid. » La clé du succès ? De bons sacs de couchage, des tapis de sol, des vêtements chauds… et des parents accompagnateurs motivés ! Certains sites fournissent les matelas et les sacs de couchage.

Où dormir ? Les Tipis du sommet, à Saint-Félix-de-Valois dans Lanaudière, proposent de vivre cette expérience hivernale en compagnie d’un guide spécialiste en survie, la fin de semaine du 28 février au 1er mars. Les moins téméraires pourront opter pour un tipi proche de certaines commodités, comme à Cap au Leste à Sainte-Rose-du-Nord au Saguenay–Lac-Saint-Jean, où les campeurs d’hiver ont accès à une chambre à proximité du tipi.

Pour passer une nuit dans un igloo, rendez-vous au Centre de santé Le Rituel à Saint-Côme, dans Lanaudière, un établissement voué au bien-être qui offre soins esthétiques et massages. Après cette nuit très fraîche, un petit massage et du repos dans le sauna et le bain à remous feront certainement plaisir aux parents ! À Trois-Rivières, Maïkan Aventure propose à ceux qui n’ont pas peur du froid de dormir dans un igloo construit en blocs de neige. Avis aux intrépides : la température y oscille entre – 3 et – 5 °C… Bonne nuit !

Source: Enfants Québec, février-mars 2016

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Activités d’été : les expéditions de la famille Tropchouette

Les amateurs d’ornithologie seront comblés par la découverte...

Lire la suite →

Activités d’été – Les rassemblements de la famille Brasouverts

Ces escapades et événements réuniront familles, amis et...

Lire la suite →

Activités d’été – Les aventures de la famille Perdlenord

Labyrinthes, chasses au trésor, parcours autoguidés: voici...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →