superbanniere
Abonnement Magazine

Arrêtez de combler tous leurs désirs!

FranceParadis8Après l’orgie de cadeaux et de « spéciaux » dont ont été victimes nos enfants pendant les vacances de Noël, plusieurs d’entre nous espèrent avoir enfin une pause de surconsommation. Le temps de payer la dernière crise des Fêtes. Et pourtant, pas plus tard qu’hier, une jeune mère de famille qui attendait devant moi pour payer à la caisse, s’est encore fait avoir par l’idée que combler les désirs de son petit le rend heureux.

 

On souhaite tous que nos enfants ne manquent de rien. Peut-être avons nous tort.

Le sentiment d’être comblé, satisfait et reconnaissant pour l’obtention d’une chose est directement lié au fait de l’avoir désirée, attendue, espérée. Quand, finalement, cette chose nous est offerte, elle apporte un sentiment de contentement. C’est donc parce que nous avons connu « le manque » dans l’attente, que nous connaissons ensuite la joie de la satisfaction. Sans ce sentiment de vide que crée le manque, la joie de la satisfaction n’a pas le temps de naître ni de grandir en nous. C’est encore plus vrai pour les enfants. Quand nous leur offrons tout ce qu’ils désirent, au moment où ils le demandent, nous les privons de cette satisfaction pleine de joie.

À force d’être comblés, nos enfants n’ont littéralement plus le temps d’attendre et désirer. Nous les habituons si rapidement à l’immédiateté de la réponse à leur souhaits qu’ils ne supportent plus très bien de porter leur désir un certain temps avant de le voir assouvi. C’est une partie de l’explication de l’apparente ingratitude de nos ados: ils ont si souvent obtenu très vite ce qu’ils voulaient, que l’expérience de la satisfaction ne dure plus qu’un bref instant, vite dissipé par l’apparition d’un nouveau désir.

Quand on souhaite que nos enfants ne manquent jamais de rien, nous les privons de l’occasion de développer la capacité d’attendre et de supporter le manque. Si nous leur permettions d’exercer leur capacité à vivre le « manque », les enfants développeraient la force que nous souhaitons tous et toutes qu’ils aient. La force de supporter la frustration, de tenir bon. C’est la même force qui permet de surmonter les obstacles avec courage, de se relever d’un échec avec détermination et d’espérer dans l’avenir. Car, qu’est-ce que l’espérance sinon la force d’attendre que se réalise ce que nous espérons?

C’est parce que nous avons eu « juste ce qu’il faut » que le surplus nous apporte quelque chose de plus. Si l’on en a toujours plus que nécessaire, alors en avoir encore « plus » n’apporte rien de « plus. »

Si les grands défis vous intéressent, relevez celui-ci: n’achetez rien à vos enfants jusqu’à leur anniversaire. Rien d’autre que le nécessaire. Pas un paquet de gomme en passant, pas une deuxième paire de mitaines parce qu’elles sont en spécial. Pas de « spécial » parce qu’il a eu une bonne semaine. Pas de « gâterie » pour souligner le résultat de sa dernière dictée ou pour la consoler. Rien. Juste ce qu’il lui faut.

Continuez de les féliciter et de leur montrer votre appréciation, mais autrement. Vous découvrirez peut-être combien votre attention et votre présence les comblent.

Je sais, ce ne sera pas facile. Mais qui a dit que d’élever des enfants forts l’était?

Commentaires

commentaires

Un commentaire

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement...

Lire la suite →

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →