superbanniere
Abonnement Magazine

Qu’est-ce qu’un souffle au coeur?

Crédit: Shutterstock

Crédit: Shutterstock

« Le médecin de ma fille veut qu’elle passe plusieurs examens parce qu’elle a un souffle au cœur. Cela signifie-t-il qu’elle risque d’avoir des problèmes cardiaques ? » Isabelle, Montréal

Tout d’abord, sachez que si votre fille souffrait de problèmes cardiaques majeurs, ils auraient probablement déjà été détectés. Les malformations cardiaques importantes engendrent en effet des symptômes dès les premières journées de vie d’un bébé.

En fait, un souffle au cœur signifie que le médecin perçoit un bruit anormal lorsque le sang passe à travers le cœur. Comparons les vaisseaux sanguins à des rivières. Si elles ne comportent pas de rapides, l’eau s’y écoulera tranquillement et en silence, alors que des remous produiront du bruit. Il en va de même avec les veines et les artères. C’est lorsqu’il y a de la turbulence dans le flot du cœur qu’on dit qu’il y a un souffle.

Le souffle au cœur est une trouvaille clinique assez fréquente qui n’est associée que dans de très rares cas à une pathologie sévère. On estime que de 40 à 80 % des enfants auront un souffle cardiaque, la plupart du temps transitoire. De ce nombre, environ 5 % présenteront des anomalies structurales cardiaques. Et le plus souvent, ces anomalies sont mineures et sans conséquence fonctionnelle. Par exemple, à l’âge de votre fille, la turbulence pourrait être causée par la présence de petits trous entre les différentes cavités du cœur. Utiles pendant que le fœtus est dans le ventre de sa mère, ces trous doivent se refermer à la naissance pour que le sang passe par les poumons. Parfois, ce processus de fermeture prend plusieurs années. Il arrive aussi que les valves qui empêchent le retour vers l’arrière du sang après qu’il a pénétré dans le cœur soient peu flexibles.

Le cœur étant une pompe, il alimente en sang tous les organes du corps. Si le débit n’est pas suffisant, les organes seront mal irrigués, tandis que le sang pourrait s’accumuler dans les poumons. On parle alors d’œdème pulmonaire qui entraînera de la difficulté à respirer. Dans ces situations rares, il faudra réparer les valves ou fermer artificiellement les trous entre les cavités du cœur.

Un état hyperdynamique temporaire
Un enfant qui vient de courir, qui se trouve dans un état de nervosité ou qui fait de la fièvre peut présenter un petit souffle. C’est lorsque le souffle persiste que le médecin décidera d’en chercher la cause.

Les examens
Les médecins commencent généralement par effectuer une radiographie du cœur et des poumons. Quand le cœur ne pompe pas bien ou devient moins efficace, il grossit et se dilate. Un électrocardiogramme pourrait ensuite être réalisé afin de voir si des parties sont plus dilatées. En présence de signes plus inquiétants, des échographies pourraient être nécessaires.

Propos recueillis par Clémence Risler
Source: Enfants Québec, novembre 2015

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

L’automutilation, une pratique inquiétante

De plus en plus d’enfants de 10 à 17 ans sont hospitalisés...

Lire la suite →

Attention, peaux sensibles!

Crèmes, shampoings et savons pour enfants... quels sont les...

Lire la suite →

Le fast-food, cause d’échec scolaire ?

Selon une récente étude américaine, la malbouffe ne serait pas...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →