superbanniere
Abonnement Magazine

Que faire quand il fait une crise de bacon?

Crédit: Shutterstock

Crédit: Shutterstock

« Mon fils de 20 mois fait des crises de bacon chaque fois qu’il est contrarié. Comment réagir ? Le mettre en punition, demeurer indifférente, rester ferme ? » Fanny, Québec

Très impressionnante, la « crise de bacon » désespère de nombreux parents… surtout si elle a lieu en public ! Comme le bacon frétillant dans la poêle, l’enfant étendu au sol s’agite, bouge les mains et les jambes, pleure, crie. Cela peut arriver lorsqu’il est contrarié ou quand il se sent à l’écart ou ignoré. À l’âge de votre fils, ces crises indiquent qu’il vit des sentiments très intenses qu’il ne parvient pas à contrôler. Comme il manque de vocabulaire pour s’exprimer, c’est tout son corps qui montre ce qu’il ressent.

Avant le « débordement », certains enfants vont chigner, d’autres vont dire non à répétition et s’obstiner. Souvent, l’enfant est fatigué, affamé ou il a besoin de bouger mais ne peut pas. Repérez ces signes avant-coureurs pour prévenir l’apparition des crises.

Si une crise se produit, tentez d’apaiser votre enfant en lui parlant calmement. Si cela ne semble avoir aucun effet (ou même l’effet inverse !), mieux vaut vous éloigner de lui pendant quelques minutes pour lui permettre de retrouver son calme. Dites-lui sur un ton posé : « Quand tu te seras calmé, on pourra se parler. » Gardez un œil sur lui pour vous assurer qu’il ne risque pas de se blesser. Évitez de lui adresser la parole, de répondre à ses cris ou à ses questions jusqu’à ce qu’il s’arrête de lui-même.

Quelle que soit l’ampleur de la crise, mieux vaut rester ferme quant à votre décision initiale. S’il se rend compte qu’un tel comportement peut lui apporter satisfaction, il recommencera pour faire valoir ses désirs et les imposer.

Quoi qu’il arrive, ne banalisez pas ses « crises de bacon ». Revenu à lui-même, il se pourrait qu’il se sente coupable ou honteux. Une fois la crise passée, proposez-lui de venir dans vos bras. D’un ton calme, essayez de mettre des mots sur ce qu’il a pu ressentir, sur sa frustration : « Tu étais vraiment fâché car tu aurais voulu avoir le jouet de ton cousin, mais il l’a gardé. C’est à lui. Toi tu as d’autres jouets. » Après ces quelques mots, le dossier sera clos et vous pourrez retourner ensemble à vos activités.

Si la crise a lieu en public
Essayez de vous isoler, par exemple en retournant dans la voiture ou en allant dans un endroit plus tranquille. La présence d’un « public » pourrait intensifier la crise, surtout si des gens tentent d’intervenir, discréditant ainsi votre rôle ou la capacité de votre fils à se calmer par lui-même. Ne vous laissez pas influencer par le contexte en tentant de faire taire votre petit le plus vite possible, cela n’arrangerait rien.

Gardez votre calme
L’enfant doit reprendre le contrôle de lui-même et s’il voit que vous aussi vous perdez le contrôle, sa confiance en votre capacité à le rassurer sera mise à mal. Il a besoin de sentir votre empathie et non votre anxiété. Le plus grand défi, c’est de garder notre calme comme parent. Non, ce n’est pas toujours facile. À vous de vous questionner sur vos émotions et vos réactions…

Propos recueillis par Mélissa Proulx
Source: 
Enfants Québec, octobre 2015

Commentaires

commentaires

Un commentaire

Bert

Godalmighty, it's above the North Circ! That's practically Northampton.Agree that good fi#c3#&9;n&s39;hhip purveyors should be praised, too many shite ones out there. After y'days review in the Telegraph I'm going to give Kerbisher & Malt a go soon. That's only W6.

pas de compte facebook ?
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

Comment les encourager sans en faire trop ?

Chaque jour, nous complimentons nos enfants et soulignons leurs...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →