superbanniere
Abonnement Magazine

Randonnée avec Marie-Louise Gay 

Crédit: Nathalie Ferraris

Crédit: Nathalie Ferraris

Notre journaliste Nathalie Ferraris est allée se promener dans les sentiers du Mont-Royal avec l’auteure et illustratrice Marie-Louise Gay. Récit d’une excursion dans l’univers de la créatrice.

Je connais l’œuvre de Marie-Louise Gay pour avoir lu à peu près tous ses livres. En 1999, je suis tombée amoureuse de son album Sur mon île, dont j’avais salué la créativité dans l’hebdomadaire ICI. En ce jour ensoleillé, j’étais donc très heureuse d’aller me balader avec elle. L’auteure et illustratrice m’avait donné rendez-vous chez elle. Après m’avoir fait visiter son atelier, où je me suis extasiée devant ses pinceaux et sa bibliothèque bien garnie, Marie-Louise a enfilé ses chaussures. Puis nous avons pris la route du Mont-Royal afin de parler voyages et création au milieu des arbres gigantesques et des oiseaux.

L’inspiration venue d’ailleurs
Marie-Louise adore découvrir de nouveaux pays. En plus d’être une véritable passion, le voyage représente une grande source d’inspiration pour cette amante de la nature et des animaux. Elle a notamment foulé le sol de la France, du Mexique, de l’Italie, du Costa Rica, de la Grèce, de la Chine et de la Turquie, que ce soit en couple, avec son conjoint David Homel, ou en famille avec leurs deux enfants, Jacob et Gabriel, aujourd’hui adultes. Si la maman des héros Stella et Sacha aime tant voyager, c’est parce que la découverte de nouvelles contrées éveille tous ses sens. « Quand on voyage, on ne peut faire autrement que de regarder avec étonnement et curiosité ce qui nous entoure, me confie Marie-Louise au pied du sentier que nous nous apprêtons à gravir. La vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher sont fortement stimulés devant la nouveauté. On découvre des paysages différents, des bruits surprenants, des odeurs nouvelles, des aliments dont on ignorait l’existence et des textures inhabituelles. On observe absolument tout avec des yeux neufs. C’est nécessaire quand on écrit l’enfance. »

Alors que nous poursuivons notre ascension, Marie-Louise m’explique qu’en plus de nourrir son imaginaire, le voyage alimente concrètement son travail d’illustratrice. Les couleurs éclatantes et vives du Mexique, la lumière douce de la campagne française, l’architecture étonnante des églises turques creusées dans le roc influencent son dessin. « Dans la mi-vingtaine, me révèle-t-elle en prenant une pause, je suis allée habiter à San Francisco. Mon séjour dans cette ville représente un moment charnière dans ma production. Il y a de la couleur 365 jours par année là-bas : les fleurs offrent des coloris infinis, la mer passe du bleu au vert, le ciel se dégrade en une multitude de teintes… Rien à voir avec le Québec, où nos longs hivers et nos printemps sont blancs et gris, avec quelques percées de bleu dans le ciel et de vert sur les terrains ! Ma palette a changé à San Francisco : j’ai intégré beaucoup plus de couleurs vives à ma production. »

Souvenirs de voyages
En reprenant la marche, Marie-Louise m’explique qu’en plus de se passionner pour les voyages et la nature, elle affectionne particulièrement la randonnée pédestre. C’est d’ailleurs à pied qu’elle aime découvrir de nouveaux territoires. Et ses plus belles excursions, elle les a faites dans le sud de la France. « Il existe en France des sentiers de grande randonnée. Beaucoup de ces chemins sont centenaires, voire millénaires. On peut y apercevoir des oiseaux, des lièvres, de petits animaux, dit-elle en regardant l’écureuil venu nous saluer. Un jour, David et moi nous sommes retrouvés devant deux sangliers. J’adore cet animal qui semble marcher avec des souliers à talons hauts ! Nous ne savions pas quoi faire ! Finalement, quand les bêtes nous ont aperçus, elles sont parties comme elles étaient venues. »

Si les voyages forment la jeunesse, on peut affirmer dans le cas de Marie-Louise que les voyages ont formé l’artiste. Sensible à la couleur, à la lumière qui tombe sur les objets et les gens, ainsi qu’à l’architecture, la créatrice revient de voyage la tête – et la caméra –pleine de souvenirs qu’elle intègre dans ses livres. « D’ailleurs, me dit-elle alors que nous parvenons au bout du sentier et qu’une partie d’Outremont s’étend devant nous, la plupart de mes albums ont été conçus en voyage. Caramba est né au retour d’un voyage au Mexique, et Stella, d’un séjour en France. » Marie-Louise et moi entamons le chemin du retour. Au lieu de revenir sur nos pas, nous décidons de passer par le cimetière. Et c’est dans cet endroit de recueillement que nous nous faisons la réflexion que sans tous ces voyages, la production de Marie-Louise aurait été bien différente… 

Auteure et illustratrice de plus d’une soixantaine d’ouvrages pour enfants traduits en une quinzaine de langues, Marie-Louise Gay est connue dans le monde entier. Ses personnages Stella et Sacha sont même devenus les héros d’un dessin animé diffusé sur Disney Junior Canada.

Dans son sac à dos
« Comme j’adore les oiseaux, j’apporte toujours des lunettes d’approche et un guide d’observation. J’aime aussi avoir deux sacs en plastique de type Ziploc : l’un sert à rapporter des trésors (bouts de bois, cailloux, feuilles, etc.), l’autre à cueillir des framboises ou des champignons sauvages. Je m’y connais un peu en mycologie, mais si on ne sait pas quel champignon se trouve devant nous, on laisse tomber ! Si on marche avec des enfants, je trouve important qu’ils aient chacun leur petit sac à dos dans lequel ils peuvent apporter ce qu’ils veulent, comme un carnet de notes pour gribouiller ou écrire leurs impressions. Enfin, pas besoin d’avoir une tenue spéciale pour s’adonner à la marche ! Des vêtements confortables suffisent. »

Ses destinations rando préférées
« En plus des Cantons-de-l’Est et de l’île de Vancouver, j’aime beaucoup me promener sur l’île Saint-Bernard en Montérégie. C’est un lieu fabuleux pour observer la faune et la flore. J’y vais toujours au début du printemps, alors que la nature s’éveille. Le Mont-Royal me plaît aussi : il offre aux citadins un dépaysement total et les enfants s’y sentent comme sur une autre planète ! Ailleurs dans le monde, j’aime marcher autant sur les sentiers de grande randonnée de la France, où on croise des vignobles et des châteaux, que dans la jungle du Costa Rica, au milieu d’une flore luxuriante et dense, peuplée d’oiseaux et de singes, pour aboutir sur une plage sauvage qui abrite des centaines de pélicans. »

livre million de questionUn million de questions !
As-tu déjà touché un serpent ? Quelle est ta couleur préférée ? Est-ce que ton chat sait voler ? D’où viennent tes idées ? Marie-Louise Gay a l’habitude de répondre à des questions bien plus indiscrètes que celles des journalistes ! Dans son dernier album Un million de questions ! (éd. Dominique et compagnie, 2014), elle s’inspire des questions que lui posent ses jeunes lecteurs pour aborder son travail de création. Cette fois encore, elle s’est plongée dans ses souvenirs pour dessiner. Ainsi, l’église creusée dans le roc en Cappadoce, en Turquie (voir photo), a donné naissance au gros rocher derrière lequel se cache un géant timide.

Source: Enfants Québec, octobre 2015

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Lecture: J’adore le repas du matin!

Et si on s’amusait à lire en famille, à la garderie ou à...

Lire la suite →

Coloriage : Une journée avec Galette

La collection Galette publiée aux éditions Dominique et compagnie,...

Lire la suite →

Applis: de belles histoires sur tablette

Pour se laisser bercer par une histoire, découvrir le monde ou...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →