superbanniere
Abonnement Magazine

Traumatisé par la pornographie!

« Mon garçon vient tout juste d’avoir 11 ans et nous a avoué qu’il regardait de la pornographie sur Internet. Or, il est tombé sur une scène de viol qui l’a bouleversé. Ces images affecteront-elles son rapport à la sexualité plus tard ? » Stéphanie, L’Assomption

Ce genre d’incident n’est malheureusement plus rare de nos jours. À 11 ans, votre fils avait possiblement entendu parler de pornographie à l’école et il est normal que sa curiosité l’ait mené à faire ses propres recherches.

Votre garçon a appris d’une terrible manière comment l’être humain peut être pervers et violent. Il ne faut surtout pas minimiser sa réaction. Il a besoin de quelqu’un à qui s’ouvrir et poser ses questions. Faites preuve d’écoute et de soutien en l’invitant à parler de ce qu’il a vu. De cette façon, vous saurez ce qui a été choquant pour lui. Peut-être ressent-il de la honte, peut-être a-t-il peur de se faire violer ou même de commettre un acte semblable un jour ? Lorsqu’une personne est confrontée à une situation où l’intégrité physique d’autrui est menacée, cela peut provoquer une peur importante et un sentiment d’impuissance.

Lors de vos conversations, rappelez à votre fils que la sexualité passe par l’affection, l’amour, le désir, mais surtout le consentement. Songez également à lui faire lire des livres adaptés à son âge sur le développement corporel et la sexualité. Ces outils lui montreront comment il est naturel et normal de vouloir se rapprocher d’une personne que l’on aime.

Il se pourrait que l’aide professionnelle d’un psychologue ou d’un sexologue spécialisé en traumatismes psychiques soit requise si votre fils présente des symptômes de trouble de stress post-traumatique (s’il revit continuellement la scène traumatique en pensées ou en cauchemars, s’il cherche à éviter tout ce qui pour-rait lui rappeler de près ou de loin le traumatisme ou s’il est fréquemment aux aguets ou en état d’hypervigilance, malgré l’absence de danger imminent).

Comme votre fils est encore relativement jeune, il a encore le temps de déconstruire et reconstruire sa perception de la sexualité. Cette expérience va peut-être le ralentir ou le refroidir à l’adolescence, sans pour autant affecter sa vie sexuelle adulte. L’important, c’est de maintenir une communication ouverte entre vous et lui et de faire preuve d’écoute si d’autres questions venaient à surgir.

Vigilance parentale
Installer un logiciel de contrôle parental sur tous les appareils électroniques de la maison et placer l’ordinateur dans une pièce accessible à tous comme le salon sont des mesures de précaution à privilégier pour éviter les mauvaises surprises et garder un œil sur ce que les enfants consultent.

Suggestions de lecture
La collection pour enfants « Ma sexualité » et le best-seller Full sexuel destiné aux adolescents, tous de l’auteure et sexologue Jocelyne Robert (Éd. de l’Homme). En plus de répondre aux questions des plus jeunes, ces livres pourront aider les parents qui ne se sentent pas à l’aise de parler de sexualité avec leur enfant.

Propos recueillis par Mélissa Proulx
Source: Enfants Québec, septembre 2015

503 Service Unavailable

Service Unavailable

The server is temporarily unable to service your request due to maintenance downtime or capacity problems. Please try again later.

Additionally, a 503 Service Unavailable error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.