superbanniere
Abonnement Magazine

Épicerie – Mission économie

Crédit: Shutterstock

Crédit: Shutterstock

Il suffit de quelques astuces et d’un peu de temps pour mieux gérer votre budget d’épicerie. Voici cinq conseils d’experts pour mettre votre facture au régime. Nathalie Côté

Vous avez l’impression que votre épicerie vous coûte plus cher depuis quelque temps ?
Pas étonnant. Le prix du panier d’aliments a augmenté de 4 à 5 % entre août 2013 et août 2014, rapporte SOS Cuisine. Selon les données compilées par ce site spécialisé comparant tous les rabais des circulaires des supermarchés du Canada, les prix les plus bas recensés pour certains produits, comme les viandes et les poissons, ont même grimpé de 20 % !

Voici de bons conseils pour limiter l’impact de ces augmentations sur votre budget, et même faire des économies.

Planifier ses achats
Laissez-vous inspirer par les aubaines pour concevoir vos menus de la semaine. « Le nerf de la guerre, c’est la planification, estime Nathalie Jobin, directrice scientifique d’Extenso, le Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal. Ça permet d’économiser et de limiter le gaspillage. » Évidemment, il faut s’en tenir à sa liste une fois dans les allées ! Pour économiser, elle conseille également de cuisiner plus et d’éviter d’acheter des plats préparés. Au supermarché, les gros formats et les marques maison sont généralement moins chers. « Il faut toutefois comparer les étiquettes nutritionnelles pour s’assurer d’avoir un produit de qualité », recommande Mme Jobin.

Comparer les prix
« La meilleure façon d’économiser reste de s’informer en consultant les circulaires », indique Philippe Viel, responsable des communications à l’Union des consommateurs. Certains sites comme soscuisine.com, supermarches.ca ou publisac.ca peuvent vous aider à mieux comparer les prix. Vous n’avez pas le temps de faire la tournée des supermarchés ? Vous pouvez apporter les circulaires dans un commerce qui a comme politique d’égaler les prix de ses compétiteurs et exiger les réductions « imbattables » à la caisse.

Choisir le bon moment
« Faire l’épicerie le ventre plein aide à réduire les achats impulsifs », affirme Philippe Viel. Évitez aussi de faire vos courses la première semaine du mois, si vous le pouvez. Une enquête de l’Association coopérative d’économie familiale des Basses-Laurentides a montré que c’était la moins avantageuse en matière de prix.

Devenir un adepte du couponing
Karina Lacasse, mère de trois enfants et fondatrice du site couponiak.com, a déjà réussi à accumuler 1000 $ de produits en payant à peine… 50 $ ! Tout ça en collectant les coupons et les remises en argent des programmes de fidélité. Sites Internet, magazines, journaux, pages Facebook d’entreprises : elle ramasse tous les coupons. Pour en obtenir plus, elle va jusqu’à envoyer des messages de compliments à certaines compagnies. Plusieurs groupes Facebook sont consacrés à l’échange de coupons. Sa recommandation aux débutants pour économiser davantage ? Attendre que les produits soient en solde avant d’utiliser les coupons.

Des sites pour faire la chasse aux coupons:

Des applis pour recevoir des remises en argent:

Il suffit de photographier sa facture, mais il faut souvent avoir un minimum de 20 $ d’achat pour réclamer un chèque.

Faire des réserves
Véritable écureuil, Mme Lacasse a deux réfrigérateurs, deux congélateurs et trois armoires où elle stocke ses aubaines. « Les économies sont moins importantes au début, car on achète en plus grande quantité, souligne-t-elle. Avec le temps, la facture baisse parce qu’on puise dans nos réserves. » Si vous avez peu d’espace, consolez-vous ! La plupart des rabais reviennent toutes les quatre à six semaines, selon elle.

Économiser au prix de sa vie privée ?
Pour s’inscrire aux différents sites et programmes de fidélité, les consommateurs doivent fournir une quantité impressionnante d’informations personnelles. « Ces données sont revendues à des entreprises de marketing spécialisées dans les publicités ciblées », met en garde Philippe Viel, responsable des communications à l’Union des consommateurs. Il conseille d’être vigilant, car leur utilisation est peu encadrée. « L’entreprise s’engage à les protéger et à les divulguer seulement à ses partenaires d’affaires, explique-t-il. Pour une épicerie, ça représente un très grand nombre de fournisseurs. On peut se demander si ceux-ci disposent des mêmes mécanismes de sécurité pour protéger ces données. » Si on souhaite profiter de ces rabais et programmes malgré tout, il recommande de fournir seulement les renseignements obligatoires.

Source: Enfants Québec, septembre 2015

Commentaires

commentaires

3 commentaires

Dominique Gingras

Cet article est très intéressant. J’ajouterais, parmi les sites Internet pour faire des économies d’épiceries à l’aide des circulaires et des coupons rabais le site Web http://www.RabaisEtCoupons.com.

Rabais Et Coupons est un engin de recherche spécialisé qui fonctionne comme Google: une case de recherche et des mots-clés pour chercher des informations reliées aux circulaires, aux coupons rabais, aux meilleurs prix à payer pour les produits en épicerie et en pharmacie.

Et parmi les applications Internet pour recevoir des remises en argent, j’ajouterais également Checkout51.

À lire aussi

Voyager en famille sans crever son budget

Inaccessibles, les voyages en famille? Pas toujours! Suivez ces...

Lire la suite →

Noël en partage

Et si, cette année, on célébrait le partage plutôt que...

Lire la suite →

Achats de Noël – les secrets d’une «cyber-magasineuse»

  Vous souhaitez dénicher des cadeaux vraiment...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →