superbanniere
Abonnement Magazine

Bonnes nuits, bonnes notes

Crédit: Shutterstock

Crédit: Shutterstock

Pas facile de les mettre au lit… Pourtant, selon les chercheurs, les bonnes nuits de sommeil jouent un rôle important dans la réussite scolaire des enfants.  Julie Chaumont

Pour réussir, il faut bien dormir ! Une équipe de chercheurs de l’Université McGill et de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas de Montréal a étudié les habitudes de sommeil de 75 enfants en bonne santé âgés de 7 à 11 ans. Résultat : de bonnes nuits de sommeil permettraient d’obtenir de meilleures notes en mathématiques, en français et en anglais. Entrevue avec Reut Gruber, la pédopsychologue clinique qui a dirigé cette étude.

Quel rôle joue le sommeil dans le développement de l’enfant ?
Le sommeil est essentiel pour avoir une bonne santé physique et mentale. Il a des répercussions sur le poids, les réflexes, le système immunitaire, la santé cardiovasculaire, la capacité à gérer ses émotions et son stress… Notre étude a aussi confirmé qu’il joue un rôle important dans la réalisation du potentiel scolaire de l’enfant. Nous croyons que les fonctions exécutives, c’est-à-dire les capacités intellectuelles participant à la planification, à l’attention et à l’aptitude à accomplir plusieurs tâches de front, par exemple, dépendent de la qualité du sommeil. Ces capacités sont déterminantes pour obtenir de bons résultats en mathématiques ou en langues.

De combien d’heures de sommeil un enfant d’âge scolaire a-t-il besoin ?
La National Sleep Foundation, aux États-Unis, a récemment modifié ses recommandations et suggère que les enfants âgés de 6 à 13 ans dorment entre 9 et 11 heures par nuit. Elle souligne que les besoins peuvent être différents d’un individu à l’autre. Ainsi, il n’y a pas lieu de s’inquiéter si notre enfant dort 7, 8 ou 12 heures, tant qu’il ne montre aucun signe de manque de sommeil.

Comment savoir si notre enfant dort bien ?
Un enfant doit traverser tous les stades de sommeil plusieurs fois pour profiter des bienfaits d’une bonne nuit. Il doit donc disposer d’un nombre suffisant d’heures de sommeil et ne pas se réveiller fréquemment ou trop longtemps pendant la nuit. L’efficacité du sommeil est un indicateur de la qualité du sommeil qui compare la durée réelle du sommeil et le temps passé au lit. Pour évaluer cette efficacité dans notre étude, nous avons utilisé un dispositif semblable à une montre-bracelet, qui enregistre les mouvements de l’enfant qui dort.

Évidemment, les parents ne disposent pas d’un tel moyen pour mesurer l’efficacité du sommeil de leur enfant. Ils savent à quelle heure ils le mettent au lit et à quelle heure il se lève, mais ce qui se passe pendant la nuit leur est inconnu. Un enfant qui passe 12 heures dans sa chambre ne dort pas nécessairement pendant 12 heures.

Plusieurs indices peuvent toutefois mettre la puce à l’oreille des parents : Comment se passent les matins ? L’enfant est-il difficile à réveiller ? Est-il grognon ?

Quels sont les problèmes de sommeil les plus fréquents chez les enfants ?
Les troubles les plus courants sont liés au passage entre le stade d’éveil et le sommeil : difficulté à s’endormir ou à rester endormi toute la nuit, réveils trop matinaux… Plusieurs raisons peuvent expliquer qu’un enfant tarde à s’endormir ou que son sommeil soit perturbé. Avant de soupçonner un problème émotionnel ou médical, les parents devraient porter une attention particulière à l’hygiène de sommeil. Certaines mesures simples peuvent aider l’enfant à bien dormir : l’envoyer se coucher à la même heure tous les soirs, s’assurer qu’il dispose d’un nombre suffisant d’heures de sommeil et éviter que la chambre soit trop stimulante (elle devrait être bien rangée, sans trop de jouets et surtout, sans écrans). Les enfants ne devraient pas non plus être exposés à un écran dans l’heure qui précède le moment d’aller au lit. Beaucoup de preuves établissent un lien direct entre un sommeil de mauvaise qualité et le nombre d’heures passées devant un écran.

Un enfant qui dort mal a-t-il plus de risques de développer des difficultés d’attention ou d’apprentissage ?
Oui. Plusieurs études démontrent qu’un manque de sommeil ou un sommeil de mauvaise qualité peuvent entraîner des difficultés sur le plan de l’humeur, du comportement et des fonctions cognitives, ce qui a des répercussions sur les résultats scolaires. Alors que les adultes sont généralement plus lents quand ils manquent de sommeil, les enfants, eux, ont tendance à être surexcités. Les études indiquent que chez les jeunes, la privation de sommeil est associée à des comportements tels que l’impulsivité, l’hyperactivité et l’inattention. C’est pourquoi on confond parfois manque de sommeil et trouble du déficit de l’attention (TDA) chez l’enfant.

Pédopsychologue clinique et chercheuse à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, Reut Gruber est également professeure au Département de psychiatrie de l’Université McGill. Elle étudie le lien entre le sommeil et l’attention chez les nourrissons, les enfants et les adolescents, la génétique du sommeil ainsi que le rôle du sommeil dans le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). 

Source: Enfants Québec, septembre 2015

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

À quelle heure doit-elle se coucher?

Intervenante en petite enfance, Sylvie Bourcier répond à une...

Lire la suite →

Le lapin qui veut s’endormir

Un livre somnifère Connaissez-vous Le lapin qui veut...

Lire la suite →

Comment l’aider à s’endormir dans sa nouvelle chambre?

« Mon fils de 23 mois doit bientôt laisser sa chambre à bébé...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →