superbanniere
Abonnement Magazine

Prendre la route en Westfalia

Crédit: Julie Hamelin

Crédit: Julie Hamelin

Notre blogueuse Julie Hamelin aime voir du pays. Depuis que son conjoint Patrice et elle ont acheté leur campeur baptisé « Westcargot », ils mènent la vie nomade avec leur fils Éliott, 3 ans, en sillonnant les routes du Québec d’avril à novembre, beau temps, mauvais temps !

C’était à nos débuts d’amoureux. Mon conjoint a reçu un coup de fil d’un vieil ami, à qui il n’avait pas parlé depuis au moins 20 ans. Après qu’ils se furent raconté leurs vies, son ami lui a demandé : « Pis, l’as-tu acheté ton Westfalia ? » Je l’ai entendu bredouiller que non. Quand il a raccroché, je me suis étonnée : « Quoi, tu en rêves depuis tout ce temps ? »

Nous avons révisé notre budget, évalué toutes les options… et passé des soirées entières à décortiquer des annonces sur tous les sites Web imaginables. Enfin, nous avons acheté notre « Westcargot », un petit campeur West-falia 1985 qui nous permet de vivre mille et une aventures !

Westcargot, surnommé ainsi par ses propriétaires précédents, est arrivé dans nos vies avant notre fils Éliott. Mais notre petit amour s’y sent vraiment bien, comme si c’était son chalet. Il faut dire que c’est Westcargot qui nous a menés jusqu’à l’hôpital le jour où Éliott est né. Eh oui ! C’était dans notre plan de naissance !

Notre Westfalia nous accompagne tout au long de la saison estivale, que nous étirons d’avril à novembre, avec une chaufferette ! Même si l’espace est assez restreint, nous mangeons et dormons dedans. C’est comme un camping de luxe ! Il n’y manque que la douche. Pas besoin de faire et défaire continuellement les bagages : nous préparons le coin cuisine et les éléments dodo en début de saison, puis nous n’avons que nos vêtements à prévoir avant de mettre les voiles !

Quand Éliott avait à peine 3 mois, nous avons fait une petite virée dans les Maritimes, sans itinéraire précis. Nous choisissions les routes (parfois en gravier !) selon nos envies du moment. Des plages, des vagues, des gens. De belles découvertes, comme le port de mer à Baie-Sainte-Anne au Nouveau-Brunswick, où nous avons observé longuement les allées et venues des pêcheurs.

Nous ne voyageons pas seulement les fins de semaine : certains soirs, après le boulot, nous partons en excursion tout près de la maison avec Westcargot. Le temps d’un souper, notre campeur se transforme en restaurant panoramique avec vue sur le fleuve ou les montagnes… Nous savourons notre chance.

Nous aimons rendre visite (en surprise !) à nos amis un peu partout au Québec. Nous ne nous sentons jamais envahissants, car nous dormons dans notre campeur. D’ailleurs, c’est souvent nous qui les invitons à passer la soirée dans notre Westfalia sur des airs de jazz, autour d’une bonne bouteille de vin. Les enfants s’amusent au « deuxième étage » (une tente qui s’ouvre sur le toit !).

Ce que nous aimons le plus ? Le sentiment de liberté, plutôt peace and love, de pouvoir choisir n’importe quelle destination, sans réservation. Nous nous laissons guider par notre instinct et par les conseils des gens rencontrés en cours de route. Par exemple, l’été dernier, un « trou dans les nuages » nous a fait bifurquer vers L’Anse-Saint-Jean. Nous nous sommes baignés dans le fjord du Saguenay, avons découvert un charmant bistro musical et avons pique-niqué sur les rochers au bord de l’eau.

Nos journées se résument souvent à explorer de nouveaux lieux, marcher, jouer dans les parcs (l’activité favorite d’Éliott !), faire une petite épicerie, cuisiner en famille et chercher un endroit où dormir. Le stationnement de nuit est parfois autorisé dans les haltes routières, près des églises ou des centres commerciaux… Bref, nous nous organisons pour ne déranger personne et être autonomes.

Je suis fière que notre garçon voyage aussi souvent, et j’espère lui transmettre mon amour pour la vie de nomade !

 Julie Hamelin

Source: Enfants Québec, juillet-août 2015

Commentaires

commentaires

2 commentaires

Maxime

Super quest ce que vous faites! Une chose par exemple. Est ce que coté mecanique cest fiable ou il y a souvent des reparations a faire? Merci!

Rosaire

Bonjour, belle expérience. Pour ma part je possède aussi un westfalia comme le votre. Que faites-vous avec les toilettes quand vous n’êtes pas dans un camping? Nous avons une toilette portative pour les pipi de nuit, mais c’est pas toujours pratique ni utilisable.
Salutations

À lire aussi

Activités d’été : les expéditions de la famille Tropchouette

Les amateurs d’ornithologie seront comblés par la découverte...

Lire la suite →

Activités d’été : Les acrobaties de la famille Volauvent

Les amateurs de sensations fortes qui n’ont pas le vertige...

Lire la suite →

Activités d’été : les excursions de la famille Poucevert

Ces sorties plairont aux amis de la nature et des animaux. Voici...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →