superbanniere
Abonnement Magazine

Voyager à vélo en famille

Crédit: 10piedssurterre.org

Crédit: 10piedssurterre.org

L’an dernier Isabelle Bibeau et Guillaume Simard, un couple passionné de géographie et adepte du vélo, et leurs enfants Béatrice (9 ans), Norah (7 ans) et Laurent (5 ans) ont pris la route  pour un voyage qui les a mené jusqu’au Mexique en passant par l’Ontario et les États-Unis.

«Nous avons toujours eu envie de voyager. L’achat d’une maison et l’arrivée des enfants ont cependant mis temporairement notre rêve sur la glace. Quand notre petit dernier avait 2 mois, nous sommes partis quatre mois en roulotte. C’était insuffisant. Le désir de voyage persistait, mais nous n’avions ni le temps ni les moyens. C’est à la suite de la dépression de mon conjoint que nous avons décidé de nous lancer. Nous avons vendu la maison et les meubles afin d’avoir de l’argent pour le voyage. Nous avons habité chez mon père quelque temps pour économiser davantage. Nous avons choisi de voyager à vélo et de faire du camping parce que c’est plus abordable. Un an après notre départ, nous avons déjà traversé l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud. Notre itinéraire devrait nous mener jusqu’en Nouvelle-Zélande en 2017, en passant par tous les continents du globe.

Le premier mois a été plutôt facile. Comme notre histoire a été médiatisée, nous avons reçu plusieurs invitations à manger et à dormir au Québec. C’était rassurant. Ça nous a permis de nous concentrer sur notre adaptation au vélo sans nous préoccuper du reste. Quant à l’école, comme je faisais déjà l’école à la maison, nous avons tout simplement continué dans cette voie.

Après un mois, nous sommes arrivés en Ontario puis aux États-Unis. C’était différent, car nous devions penser à la nourriture et à trouver un endroit sécuritaire où dormir. Nous avons déjà campé près d’écluses, au bord d’une route derrière des arbres et dans la cour d’un poste de police entourée de barbelés ! Il y a seulement une journée où nous avons été un peu inquiets. À 17 h, nous n’avions pas encore déniché d’endroit où monter notre tente. Nous avions frappé à plusieurs portes, mais tout le monde avait refusé. Nous avons finalement rencontré une dame qui nous a permis de nous installer sur son terrain.

L’automne dernier, nous sommes restés un mois dans un petit appartement en Louisiane parce que nous ressentions le besoin de nous reposer. C’est paradoxal, mais il faut parfois prendre des vacances du voyage ! C’est fatigant à la longue. Nous avons aussi loué un véhicule deux fois et accepté l’invitation d’une famille qui nous a transportés à travers le désert, en Californie. Pour nous, le vélo est un moyen, pas une finalité.

Depuis notre départ, nous avons vu et vécu beaucoup de belles choses, mais ce n’est pas l’essentiel. Nous pensions faire un voyage autour du monde, mais nous nous rendons compte que c’est plutôt un voyage au cœur des gens. Nous avons fait plusieurs belles rencontres en chemin. L’aventure nous fait aussi évoluer comme personnes. Nous réfléchissons plus sur nous-mêmes. Dans la famille, nous avions déjà des liens forts, mais ils le sont devenus davantage.

Allons-nous vraiment voyager pendant trois années consécutives ? Pour l’instant, nous sentons que nous avons encore des choses à découvrir et à apprendre. Nous ne sommes pas prêts à revenir. Le secret, c’est de rester ouvert aux changements et de s’adapter. »

NDLR: le périple d’Isabelle, Guillaume et leurs enfants a finalement pris fin à San José del Cabo au Mexique en mars 2015 et les voici de retour au Québec. On peut continuer à suivre leurs aventure sur leur page Facebook.

 

Propos recueillis par Nathalie Côté

Source: Enfants Québec, juillet-août 2015

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance...

Lire la suite →

J’ai testé le Wwoofing : un retour à la terre

Woo-quoi ? Wwoofing  pour , un réseau mondial permettant de...

Lire la suite →

Devenir maman sans sa maman

Ma mère est décédée deux ans avant que je devienne mère...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →