superbanniere
Abonnement Magazine

Mon enfant emploie un langage grossier

« Mon enfant emploie des expressions comme merde ou gros con pour insulter ses camarades à la garderie. Auriez-vous des conseils pour qu’il cesse de s’exprimer de cette façon ? » Véronic, Saint-Constant

Il est fort probable que votre fils répète des mots qu’il a entendus de la bouche d’adultes ou d’enfants plus vieux. Rassurez-vous, l’imitation verbale chez les enfants constitue un mode d’apprentissage tout à fait normal.

Quel que soit le facteur ayant déclenché son comportement, il serait important de tenter de l’identifier et d’en parler à l’éducatrice de votre fils, puisque c’est à la garderie qu’il use d’insultes. Demandez-lui comment elle interprète ce langage et donnez-lui votre opinion sur le sujet. Ensemble, vous pourrez déterminer la meilleure façon d’agir lorsque votre fils prononce ces gros mots.

Afin de déceler les raisons qui le poussent à s’exprimer ainsi, je vous inviterais à observer votre fils lorsqu’il emploie ces expressions. Le fait-il parce qu’il a observé qu’il obtient de l’attention quand il les profère ? Tous les enfants désirent avoir le regard des autres sur eux. Si c’est le cas, il est important de ne pas avoir l’air trop choqué, de ne pas dramatiser la situation ou argumenter. S’il s’exprime ainsi en votre présence, vous pourriez lui dire : « Quand tu parles comme ça, je n’ai pas envie de t’écouter. »

Il se pourrait également que votre fils utilise ces mots pour exprimer une frustration ou un besoin de s’affirmer. Dans ce cas, incitez-le à verbaliser sa colère ou son ressenti de façon adéquate, par exemple en disant : « Je n’aime pas ça quand tu m’enlèves mon jouet. » Lorsqu’il s’exprime de façon correcte, valorisez son comportement.

Vous pourriez aussi lui expliquer que certains mots sont comme des caresses, alors que d’autres sont comme des piquants. Que s’il veut que ses amis apprécient sa présence, il doit utiliser les mots comme des caresses. Cette analogie l’aidera à prendre conscience de l’impact des mots.

Enfin, s’il emploie un langage grossier pour dénigrer les aptitudes ou l’apparence de ses camarades, il se pourrait que votre fils se sente dévalorisé en présence des autres. Il m’apparaîtrait alors important que vous mettiez en lumière ses propres forces en lui donnant des responsabilités, en l’encourageant et en lui proposant des défis à sa mesure.

Propos recueillis par Mélissa Proulx
Source: Enfants Québec, février/mars 2015

Commentaires

commentaires

pas de compte facebook ?
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

À lire aussi

Coloriage : Que trouve Galette à la Mer?

La collection Galette publiée aux éditions Dominique et compagnie,...

Lire la suite →

Ma garderie, mon village

À l'heure où les éducatrices et l'équipe du CPE de mon fils se...

Lire la suite →

Un gros câlin aux CPE

Lettre ouverte à M. le premier ministre Philippe Couillard, au...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →