superbanniere
Abonnement Magazine

À chaque jour sa leçon de gentillesse…

FranceParadis L’inclinaison de la courbe de la Terre limite à cinq kilomètres notre horizon visuel. Mais si la Terre était plate et que par une nuit noire vous sortiez en tenant dans votre main une simple bougie allumée, tous ceux et celles qui se trouveraient à 50 kilomètres à la ronde pourraient voir l’éclat de sa lumière. Wow, 50 kilomètres !

C’est pareil pour le partage et la gentillesse : un petit geste génère assez de lumière pour éclairer très loin et beaucoup de monde, y compris les enfants qui en sont témoins. Il faut distribuer la gentillesse et la compassion exactement de la même manière que la bougie dispense sa lumière : à tous ceux qui se trouvent dans notre rayon, sans distinction.

Rappelons-nous que la lumière voyage plus vite que le son. Alors, peu importe ce qu’on expliquera aux enfants, s’ils ne sont jamais touchés par la bonté, l’attention à l’autre, alors ils n’auront aucune idée du bonheur qu’il y a à tenir la chandelle.

Croyez-moi, il y a beaucoup de parents dans le noir ! Vous savez de quoi je parle, parce qu’on s’y est tous déjà retrouvés… Accablés par la peur, la solitude, la colère, le désespoir. Le cœur serré par l’inquiétude, le doute, le sentiment d’incompétence. Les mains tordues par le remords d’un geste posé trop vite, de mots dits sans réfléchir. C’est quand vous avez connu la noirceur, et la solitude qui vient avec, que vous mesurez toute la valeur d’une petite bougie qu’on allume près de vous.

Cette semaine, levez le nez de vos chaussures et ouvrez grands les yeux pour être sûr de ne pas rater le parent qui a besoin qu’on mette un peu de lumière dans sa journée.

Souriez-lui. Peut-être le croiserez-vous, épuisé et de mauvaise humeur, devant l’épicerie. Peut-être l’entendrez-vous soupirer bruyamment ou se parler tout seul dans l’interminable file d’attente. C’est peut-être cette femme aux mèches rouges, ou celle dont les cheveux sont cachés sous un hijab ? Peut-être est-ce cet homme mal habillé qui porte les stigmates de la pauvreté ? Peu importe son allure, ce parent a besoin que vous lui souriiez de tout votre cœur en lui souhaitant silencieusement de passer une bonne journée.

Cédez-lui. À la caisse, sur la bretelle d’accès de l’autoroute ou au moment de changer de voie : cédez-lui le passage. Juste une fois cette semaine, tenez la porte à un parent qui a eu une rude journée et laissez-le sortir le premier. Laissez-le prendre votre place avec gentillesse. Ce n’est pas un retard de trois minutes qui va déboulonner toute votre journée.

Encouragez-le. Quand il vous racontera ses essais infructueux, au lieu de lui donner des conseils, encouragez-le de tout de votre cœur. Plutôt que de lui dire que votre enfant ne fait jamais telle chose, posez une main sur la sienne et remerciez-le de partager ses difficultés avec vous. Quand vous croiserez une femme enceinte qui fume, au lieu de l’accabler avec vos yeux d’inquisiteur, honorez-la : elle aussi fait de son mieux. Comme vous et moi.

Posez un geste pour lui. Arrivez au bureau avec un café ou un muffin pour lui demain matin, car vous savez que son bébé ne fait pas ses nuits. Portez ses sacs quand vous le verrez « pogner » les nerfs après ses enfants en sortant de l’épicerie. Apportez-lui ce livre qu’il vous disait avoir envie de lire et que vous avez à la maison. Gardez un œil sur ses enfants pour qu’il puisse rattraper le plus jeune dans le magasin. Écrivez-lui un mot gentil, sur du vrai papier glissé dans une vraie enveloppe, qu’il ouvrira avec les mains et lira avec le cœur !

Vous voulez savoir comment on apprend la gentillesse aux enfants ? Allumez une bougie pour un autre parent cette semaine. Et la semaine prochaine. Et la suivante. Vos enfants adoreront la lumière qu’elle produit.

Tellement qu’ils voudront en faire eux aussi.

 France Paradis 

Source: Enfants Québec, mai-juin 2015

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement...

Lire la suite →

Et si on prenait des vraies vacances ?

Vous n’avez pas besoin de faire de plan pour être...

Lire la suite →

Comment éduquer nos filles sans stéréotype?

La petite Jesse-Jane, 9 ans, réalisait une prestation de kung-fu...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →