superbanniere
Abonnement Magazine

Dois-je donner de la vitamine D à ma fille?

«Je donne un supplément de vitamine D à ma fille de 12 mois tous les jours. Dois-je continuer même en été?» Sophie, Terrebonne
La réponse de Marie-Jean Cournoyer, nutritionniste au CHU Sainte-Justine:

Vous avez adopté une excellente habitude: la supplémentation en vitamine D est recommandée pour les nourrissons allaités et les enfants qui consomment moins de 1000 ml de lait, de préparation pour nourrissons ou de boisson substitut chaque jour. Et ce, à longueur d’année.
Autrefois, le rachitisme et l’ostéomalacie, maladies des os liées à une carence en vitamine D, étaient fréquents au Québec. La cause: notre situation géographique nordique, qui limite l’efficacité des rayons solaires, principale source naturelle de vitamine D.
Pour remédier à la situation, depuis 1970, le lait, les préparations pour nourrissons et les boissons substituts du lait sont enrichis en vitamine soleil: ils contiennent environ 40 unités internationales (UI), soit 1 microgramme (mcg) par 100 ml. Par comparaison, le lait maternel ne contient que 2 UI (0,05 mcg) par 100 ml.
Depuis 2010, Santé Canada recommande un apport quotidien de 400 à 600 UI (10 à 15 mcg) de vitamine D pour le maintien de la santé osseuse des enfants. Plusieurs experts croient toutefois qu’on devrait hausser cette recommandation afin de profiter pleinement de tous les bienfaits de la vitamine D, notamment dans la prévention de certains cancers, des maladies cardiaques ou pour contrôler le diabète.
Sources de vitamine D
Pourquoi votre fille ne pourrait-elle pas simplement profiter de l’exposition au soleil, qui permet à l’organisme de fabriquer naturellement de la vitamine D? Parce que ce type d’apport est limité par plusieurs facteurs comme la saison, le moment de la journée, la couleur de la peau et les nuages. Sans compter que vous utilisez sans doute un écran solaire afin de protéger sa peau des rayons UV. Essentiel pour prévenir le cancer de la peau, l’écran solaire réduit néanmoins significativement la capacité de la peau à produire de la vitamine D.
En ce qui a trait aux aliments contenant de la vitamine D, comme les poissons gras, il faudrait en manger une très grande quantité pour en tirer un apport suffisant en vitamine D, ce qui entraînerait des déséquilibres, notamment en calories.

En somme, les bénéfices des suppléments sont nettement supérieurs aux risques de surdosage de vitamine D, dont les apports maximaux tolérables varient de 1000 à 4000 UI (25 à 100 mcg) par jour pour les enfants. En pharmacie, optez pour les versions liquides pour bambins ou croquables pour les plus grands, et respectez les dates de péremption.

tableaux expert

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Mon bébé de 10 mois refuse les aliments solides

« Nous venons d’adopter une petite fille de 10 mois. Elle ne...

Lire la suite →

Relaxez-vous, c’est l’heure du repas!

Chaque jour, nous scrutons les assiettes de nos...

Lire la suite →

Coucher de soleil sur l’été

Voici des idées de sorties pour profiter en famille de ces...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →