superbanniere
Abonnement Magazine

Moi, mes enfants ne deviendront pas mon principal sujet de conversation….

Mon premier bébé est né avant la popularité de Facebook, Twitter et Instagram. Dans mon temps, les conversations de bébés se passaient dans les partys de famille et la salle de lunch du travail. Et déjà je savais que moi mes enfants, je ne passerais pas mon temps à parler d’eux.

La collègue qui revient de congé de maternité qui nous parle des premiers pas de son garçon comme si c’était exceptionnel. Et la cousine, entre deux portions de tourtière, qui nous raconte son accouchement – dans les moindres détails – pour la troisième fois. Non, juste non.

Puis j’ai accouché. Je l’ai déjà dit souvent, ma mémoire est partie en même temps que mon placenta. Alors j’ai oublié tout ce que je m’étais promis et je suis devenue la collègue qui parle des premiers mots de sa fille les larmes aux yeux. Et la cousine qui raconte ses accouchements à qui veut bien l’entendre, repas ou pas.

Pire encore, les médias sociaux ont fait leur apparition dans notre quotidien, alors au lieu de raconter à 3 ou 4 personnes autour d’un lunch les derniers exploits de fiston, bien je fais un statut Facebook semi-cute, semi-humoristique sur mes déboires avec la morve ou la dernier exploit de ma progéniture. Puis je sais que derrière leurs écrans mes amis sans enfants roulent les yeux. C’est dur de comprendre qu’on peut s’extasier devant le premier pipi dans le pot, même après 4 enfants. Puis c’est quasi impossible de s’imaginer en train de raconter qu’on a déchiré notre précieux périnée. Jusqu’à ce que ça nous arrive.

Moi qui riait du collègue de travail qui montrait la photo de ses enfants à tous ceux qui entraient dans son bureau j’ai un compte Instagram avec plus de 2000 photos qui est quasiment entièrement consacré aux miens

Instagram

Oui, y’a une vie en dehors des enfants, mais soyons francs, ils occupent une grande place dans la mienne. C’est donc normal, il me semble, que j’en parle un peu. Ok, beaucoup. Mais ils sont siiiiiiii mignons. Ça excuse tout, non?

Marie-Andrée Pilote

Facebook.com/moimesenfants

Petitzucchini.com

 

 

Commentaires

commentaires

Un commentaire

À lire aussi

Moi, mes enfants, ils seront toujours propres

Avant d’avoir des enfants je m’imaginais que les enfants...

Lire la suite →

Moi, mes enfants et le printemps

Si il y a à peine 1 an, on m’avait dit que j’allais laisser...

Lire la suite →

Moi, mes enfants… ne mangeront pas de malbouffe

Nous étions deux mères parfaites… jusqu’à ce que nous...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →