superbanniere
Abonnement Magazine

Mamans réseau

Crédit: Album personnel

Crédit: Album personnel

En devenant parent, on devient membre à part entière du plus grand réseau d’entraide au monde. Voici le témoignage de Silke Lutz, une maman pour qui l’entraide s’est multipliée.

Mon petit Théodore a eu 2 ans. Deux années qui m’ont fait connaître les hauts et les bas de la maternité. Et sans mes « mamans réseau », j’en aurais bavé beaucoup plus.

Lorsque je suis tombée enceinte, je n’avais aucune expérience avec les bébés. Pas de petit frère ou de petite sœur, pas de cousins ou de cousines et aucune expérience de gardiennage dans mon adolescence. Comme je suis originaire d’Allemagne, ma famille vivait trop loin pour m’épauler au quotidien. Quant à ma chère maman, elle a été emportée par le cancer quand j’avais 12 ans. Je n’avais donc aucun repère pour m’occuper de ce petit être qui était en route.

Ma première bouée de sauvetage : le Centre de maternité 9 mois et plus et ses « matinées mamans ». J’y ai trouvé réponse à mille et une questions sur le quotidien avec mon poupon et des conseils précieux sur le fameux sommeil du bébé. J’ai découvert que les autres mamans avaient les mêmes questionnements sur les soins à apporter à nos petits trésors. Ensemble, nous avons pleuré de fatigue ou de compassion face aux difficultés. Peu à peu, le lien de confiance s’est renforcé et nous sommes sorties des murs du centre : nous avons organisé des promenades en poussette, des jeux autour de la piscine, des soupers.

Inspirées, mon amie Caroline (deux fois maman) et moi avons mis sur pied des brunchs mamans. Tous les jeudis, nous étions entre quatre et six amies à sonner à sa porte avec un petit plat et un bébé dans les bras. Autour de la table, les discussions animées portaient sur les sujets chauds de la maternité : les fesses rouges de bébé, les nuits si courtes, doit-on les laisser pleurer ou non, allaitement ou biberon…

La saison froide avait commencé lorsque notre amie Catherine a suivi un cours d’introduction au crochet. Quand elle nous a fièrement montré la tuque hibou qu’elle avait fabriquée, nous avons toutes voulu la reproduire. Aussitôt, les brunchs mamans se sont transformés en matinées crochet, et tous les membres de nos familles ont été pourvus d’une tuque et d’un foulard !

Rapidement, nous avons manqué de temps : il fallait préparer le retour au travail et l’entrée à la garderie, en plus de réorganiser la routine quotidienne. Nous avons donc fondé un groupe privé de « Mé-mères » sur Facebook, qui réunit des amies mamans, dont plusieurs vétéranes (lire : qui ont trois enfants ou plus). Aujourd’hui, les discussions se poursuivent devant un écran sur l’îlot de ma cuisine, entre deux tâches ménagères et le petit qui réclame son souper. « Votre bébé a-t-il déjà fait de l’urticaire ? Je m’inquiète ou non ? » Et les réponses fusent au courant de la soirée. Rien de mieux que d’autres mamans pour nous épauler, apaiser nos inquiétudes et admirer les prouesses de notre petit amour. Merci à mes mamans réseau pour votre soutien quotidien !

Silke Lutz est vétérinaire dans la région de Mont-Tremblant. Elle réside à Sainte-Adèle avec son conjoint et son fils Théodore.

Source: Enfants Québec, avril 2015

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance...

Lire la suite →

Devenir maman sans sa maman

Ma mère est décédée deux ans avant que je devienne mère...

Lire la suite →

Matante comblée

Caroline, 31 ans, pas d’enfants. Je suis presque la seule à...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →