superbanniere
Abonnement Magazine

Comment l’aider à surmonter son trac?

«Mon garçon de 10 ans a un oral à présenter et il a un trac fou. Comment l’aider?»

Bien des artistes vous le diront, le trac a un côté positif ! Le fait que votre garçon l’éprouve est un bon signe. Cela démontre probablement qu’il estime important de bien faire ce qui lui est demandé. Cette réaction lui permet également de se mobiliser, de chercher des moyens d’atteindre l’objectif visé. Les cas problématiques, ce sont ceux où l’anxiété dépasse un certain niveau, entraînant des effets néfastes. Alors qu’un stress modéré peut aider à mieux performer, trop de stress, au contraire, risque de nuire à la performance. Une trop grande sécrétion de cortisol (l’hormone du stress) peut même affecter la mémoire. Vous avez donc raison de vouloir aider votre garçon à gérer son inquiétude.

La première des choses est de l’inciter à bien préparer son exposé. Plus il en améliorera le contenu et la présentation, plus il maîtrisera son sujet, et plus l’anxiété diminuera. Pendant qu’il élabore son exposé, vous pouvez, comme parent, souligner la qualité de son travail (en précisant ce qui vous paraît particulièrement réussi), et surtout, l’amener à le reconnaître lui-même. Encouragez-le à être fier de lui-même et à l’exprimer.

Si malgré tout il demeure anxieux, essayez ensemble d’en identifier la cause exacte. Peut-être redoute-t-il le jugement des autres ou a-t-il peur qu’on se moque de lui. Dans ce cas, demandez-lui ce qui justifie de telles craintes. S’il croit plutôt que ses camarades de classe pourraient trouver son exposé ennuyeux, encouragez-le à l’enrichir de supports visuels — diaporama, objets, images, etc. — propres à le rendre plus dynamique et à stimuler l’intérêt de son auditoire. Communiquez-lui votre confiance en son travail et en ses capacités, et passez ensuite à autre chose! Changez-lui les idées en lui suggérant une activité, physique ou autre, qui l’aidera à réguler ses émotions.

Enfin, la veille de l’oral, assurez-vous que votre garçon se couche tôt pour être en forme. S’il le faut, recourez à l’un de ces «trucs» qui favorisent l’endormissement — musique douce, massage, tasse de lait chaud, lecture, etc. Mais ne parlez plus de ce qui le tracasse. Car paradoxalement, accorder trop d’importance à ses craintes aura pour conséquence de lui démontrer qu’il a raison de s’inquiéter!

Si l’anxiété de l’enfant reste démesurée et s’accompagne de manifestations physiques et affectives — maux de ventre, tremblements, nausées, irritabilité, pleurs, etc. —, vous pourriez à son insu contacter son enseignante pour l’informer du problème et lui demander son avis ainsi que son aide. Si elle le juge utile, elle lui proposera peut-être de présenter son exposé devant un groupe restreint, voire seulement devant elle. Mais attention, cela doit se faire dans le cadre d’un plan d’intervention visant à permettre graduellement la réussite. Ce ne sera qu’une première étape, pas un renoncement. Souvenez-vous que l’évitement a comme effet pervers de miner l’estime de soi et d’augmenter encore l’anxiété par la suite. Au besoin, vous pourrez aussi requérir la collaboration de la psychologue scolaire. S’il s’agit véritablement d’un trouble anxieux, une démarche de désensibilisation encadrée par un professionnel pourra améliorer grandement la situation.

Propos recueillis par Marie-Claude Fortin
Source: Enfants Québec, novembre 2011

Commentaires

commentaires

Un commentaire

À lire aussi

Et si on prenait des vraies vacances ?

Vous n’avez pas besoin de faire de plan pour être...

Lire la suite →

Comment devenir un parent zen ?

Quand on a des enfants, rares sont les journées qui se...

Lire la suite →

Bibliothérapie – Les mots pour le dire

Des experts nous font découvrir les bienfaits de la...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →