superbanniere
Abonnement Magazine

Trois garçons et toujours pas de fille?

VMilot

Valérie Milot, en compagnie de ses trois fils Tristan (3 ans), Benjamin (1 an) et Nataniel (5 ans).

Je suis la maman de trois beaux garçons. À la lumière de mon expérience, je fais le constat que dans notre société, on tend encore à vouloir la famille modèle composée d’un garçon et d’une fille.

Je suppose que bien des parents s’imaginent pouvoir goûter à cette chance d’avoir au moins un enfant de chaque sexe. Chaque parent transmet alors à l’enfant de son sexe un peu de lui-même. Mais que se passe-t-il lorsque ce n’est pas le cas? Que se passe-t-il lorsque le résultat n’est pas celui qu’on s’était imaginé?

Lorsque j’étais enceinte de mon aîné, j’étais persuadé que j’aurais une fille. Il me semblait logique que je commence ma famille avec une grande sœur qui pourrait un jour me porter assistance comme moi je l’ai fait. Et bien non, c’était plutôt un jeune monsieur que j’attendais.

Lors de ma deuxième grossesse, mon mari s’attendait à ce que nous ayons une fille puisqu’il avait lui-même eu une petite sœur. Et puis non, mon fils allait avoir un beau petit frère. C’est alors que les gens commencèrent à nous dire leur façon de voir les choses. Qu’il était temps de mettre fin à notre famille puisque de toute façon, nous aurions encore un garçon. Je fais quoi moi si je veux plus que deux enfants? Nous avons finalement eu notre troisième fils. Encore une fois, les commentaires et les questions se sont multipliés autour de nous: quand est-ce que vous ferez une petite fille? vous n’aimeriez pas ça? Comme si on avait eu le choix. Comme si j’aimerais retourner un de mes enfants…Dernièrement, nous avons parlé d’avoir un quatrième enfant. Réactions: on se fait maintenant demander combien d’enfants ça nous prendra avant d’arrêter, si nous n’avons que des fils.

Une partie de moi comprend qu’au fond, les gens veulent notre bien, mais ces commentaires me heurtent. Le fait que je désire quatre enfants ne date pas d’hier et ça me frustre d’avoir à me justifier. Assurément que j’aimerais avoir une fille, mais si c’est un quatrième garçon, je vais l’aimer tout autant. Lorsqu’on devient parent, on s’expose à tant de critiques. Certaines sont constructives et nous aident en tant que parents, mais certaines se font plus blessantes. Au final, le sexe importe-il tant que ça? Pourquoi est-ce si important dans notre société de mettre une pression sur des parents qui n’ont aucun pouvoir sur ce que la vie leur apporte? Je peux vous dire que je suis la maman de trois beaux garçons que j’adore et probablement d’un autre à venir que je vais aimer tout autant et ce, peu importe le sexe.

Valérie Milot

Commentaires

commentaires

Un commentaire

shy

Bsr Valérie, moi également je suis la maman de 3 adorables garçons de 10 ans, 4 ans et 8 mois que j’aime de tout mon cœur, et dont j’en suis fière.A la poubelle tous les commentaires des gens, comme si on avait le choix!C’est Dieu qui donne et il sait pourquoi il nous les donne.je préfère avoir 3 garçons que de ne rien avoir. Que vont dire ces femmes qui en veulent mais ne peuvent pas en faire!Apprenons à nous contenter de ce que Dieu nous donne, moi en tout cas, je le fais.

À lire aussi

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance...

Lire la suite →

Devenir maman sans sa maman

Ma mère est décédée deux ans avant que je devienne mère...

Lire la suite →

Matante comblée

Caroline, 31 ans, pas d’enfants. Je suis presque la seule à...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →