superbanniere
Abonnement Magazine

Wo! la cadence

Alexandra Boileau, en compagnie de son conjoint Daniel et de leurs ses fils Jérôme (5 mois) et Raphaël (2 ans).

Alexandra Boileau, en compagnie de son conjoint Daniel et de leurs ses fils Jérôme (5 mois) et Raphaël (2 ans).

Ralentir. Cela m’aura pris deux enfants pour mieux le comprendre.

Avant, c’était le pied au plancher, toujours. Ça roulait à 100 miles à l’heure, dans ma tête comme dans ma vie. Des projets, l’épicerie, les repas, un petit jogging, le boulot, les amis, on voit la famille, on organise ceci, on organise cela, on n’oublie pas ceci, on n’oublie pas cela… Le boulot, les amis, le sport, la famille et on recommence!

Aujourd’hui, c’est encore un peu comme ça. Mais, avec deux enfants. Et c’est là qu’on apprend réellement à «prendre le temps». On a encore des millions de projets, mais on réalise qu’on aura le temps de les accomplir plus tard. Après avoir pataugé dans la piscine, après avoir fait des courses de petites voitures, après avoir «botté» la neige sur le chemin du retour de la garderie (qui prend en réalité 5 minutes, mais qui se prolonge souvent à 20, et même 30 minutes). Et c’est comme ça que je me suis rendu compte que je devais ralentir. D’abord au sens propre, quand je faisais toujours deux pas de trop devant mon garçon quand on marchait ensemble. Puis ensuite, au sens figuré, quand j’étais en train de faire la liste d’épicerie mentale pendant que je jouais à cache-cache.

Aujourd’hui, plus souvent qu’autrement, je me surprends moi-même à contempler mes enfants sans arrière-pensée pour le ménage ou toute autre tâche qui attend dans la maison. L’essayer, c’est l’adopter.

Je suis comme toutes les mères. Des fois, je veux que ça «goal» et qu’on fasse l’épicerie au plus vite parce qu’il y autre chose à faire dans la journée. Mais, maintenant, ma tête est capable de flancher du côté des enfants et de laisser tomber la pragmatique efficacité. Oui, parce qu’avant, tout était question d’efficacité. Ça ne tient plus la route avec les enfants! Mon garçon de presque 3 ans, me le rappelle fréquemment: «Oui, mais maman, attend, je joue moi!» Et mon garçon de 7 mois en rajoute, il a soif et il veut boire maintenant! C’est d’accord alors. On s’arrête et on profite. La pile de linge sera pliée plus tard… Ce soir, on soupera avec 15 minutes de retard. J’ai la meilleure raison au monde pour procrastiner un peu: mes enfants ont besoin de moi et moi d’eux.

Idem pour le boulot. Avant, je rapportais toujours un peu de travail à la maison (toujours au nom de l’efficacité). Maintenant, lire l’histoire du petit bonhomme de pain d’épice a heureusement pris la place de la relecture de rapports. En sortant du bureau, c’est bye-bye et à demain matin. Cela m’aura pris deux enfants pour mieux le comprendre.

J’ai donc réussi à transformer la matrice organisationnelle de mon cerveau en tic-tac-toe! Ce n’est pas encore parfait, mais je fais de gros efforts pour être une mère «zen» qui ne s’énerve pas quand les choses prennent plus de temps que prévu. Sans blâmer les hommes, on dit que l’organisation dans le couple est l’affaire de la femme (vous savez, penser à tout mettre dans le sac à couche, savoir à quelle date on fait telle chose, etc.). Dans mon cas, c’est vrai. Mais maintenant, j’ai appris à mettre «pause» aux bons moments. On débranche tout et on profite de la famille, voilà l’état d’esprit que j’essaie d’atteindre le plus souvent possible. Et maintenant, je réserve mon rythme effréné pour tous ces «maman, maman, attrape-moi!».

Ralentir a été pour moi une révélation. Je la dois à mes deux beaux garçons.

Alexandra Boileau

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance...

Lire la suite →

Et si on prenait des vraies vacances ?

Vous n’avez pas besoin de faire de plan pour être...

Lire la suite →

Fêtes de famille et conflits familiaux

Mariages, anniversaires de naissance, baptêmes… Quand les...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →