superbanniere
Abonnement Magazine

Donner rend heureux

Ne félicitez pas vos enfants quand ils font preuve de gentillesse et de générosité. Ils seront plus heureux!

Mathis patientait sur une chaise en serrant Charlie, son lapin de coton, contre son visage. Un peu plus tôt, il avait fait une mauvaise chute sur la tête. Ses parents avaient filé à l’hôpital. Après la radiographie, la famille attendait de rencontrer le neurologue.

Trois rangées plus loin, un enfant de 3 ans pleurait à chaudes larmes. Visiblement fiévreux, il en avait marre et souhaitait à la fois être sur sa mère et ne pas y être. Vous savez sûrement ce que je veux dire.

Mathis le regardait avec attention et, sur son visage, je pouvais lire la compassion et l’empathie en action: le chagrin de ce petit inconnu le touchait. De nombreuses expériences ont démontré que l’empathie apparaît chez les enfants dès l’âge de 18 mois. Et à 5 ans, Mathis poursuit cet apprentissage d’une qualité essentielle à notre humanité: le désir d’aider les autres.

Sans un mot, Mathis a poussé ses fesses de la chaise jusqu’à ce que ses pieds touchent terre. Tenant Charlie contre son cœur, il a marché vers l’enfant en pleurs. Alors que tout le monde avait les yeux fixés sur lui, il lui a tendu Charlie à bout de bras.

Après trois ou quatre secondes de perplexité, Petit-Inconnu a tendu la main vers le lapin, à l’instant même où la mère de Mathis se levait pour s’opposer à la « transaction » et que son père rattrapait le bras de sa femme pour l’empêcher d’intervenir. Tout le monde dans la salle d’attente poussait des «oh!» et des «ah!» attendris.

Non seulement l’acte d’aider ou de donner est spontané chez l’enfant, mais il génère une récompense intrinsèque et instantanée. C’est-à-dire que l’enfant connaît une joie profonde qui vient de l’intérieur. Ces joies sont les plus précieuses de toutes! C’est vrai aussi chez l’adulte. Souvenez-vous de votre sentiment la dernière fois que vous avez ouvert la porte à quelqu’un qui avait les bras chargés, ou aidé un enfant perdu dans la foule à retrouver ses parents. La récompense se trouve dans l’acte lui-même.

La maman de Mathis a hésité quelques secondes, son regard passant de son amoureux à son fils, pour revenir à Charlie dans les mains de Petit-Inconnu. Ce délai a suffi pour que Mathis retourne s’asseoir, l’affaire étant maintenant conclue.

Sur son visage, une profonde et joyeuse satisfaction irradiait. Son père flattait les cheveux de ce fils dont il était fier. Il ne disait pas un mot.

J’ignore si ce père savait que les félicitations reçues à la suite d’un acte de gentillesse réduisent le sentiment de satisfaction et diminuent les chances pour l’enfant d’en poser d’autres par la suite. En lui caressant la tête au lieu de le couvrir d’éloges, il a préservé cette empathie naissante chez Mathis.

Mais son toutou!!! C’est un tel sacrifice!

Les recherches ont démontré que plus l’acte de gentillesse demande d’efforts, plus il procure de satisfaction et de joie. En fait, chaque fois que nous facilitons les choses à l’enfant qui désire se rendre utile, nous nuisons au mécanisme de récompense intrinsèque.

L’empathie est un sentiment délicat. Une qualité à protéger. La prochaine fois que nos enfants voudront aider quelqu’un, laissons-les faire. Même si c’est difficile, même si ça leur coûte quelque chose, même si ça leur prend du temps.

Ils connaîtront alors cette joie à nulle autre pareille : celle d’être liés au reste de l’humanité.

France Paradis est scénariste, conférencière, orthopédagogue et mère de famille.

Source: Enfants Québec, février/mars 2015

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement...

Lire la suite →

Et si on prenait des vraies vacances ?

Vous n’avez pas besoin de faire de plan pour être...

Lire la suite →

Comment éduquer nos filles sans stéréotype?

La petite Jesse-Jane, 9 ans, réalisait une prestation de kung-fu...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →