superbanniere
Abonnement Magazine

Rencontres avec le père Noël: prises un et deux!

Éliott, en attente de sa voiture jaune demandée au père Noel à la quincaillerie.

Éliott, en attente de sa voiture jaune demandée au père Noel à la quincaillerie.

Prise un. Le mois passé, la quincaillerie du coin annonçait l’arrivée du père Noël. Même si ça ne m’apparaissait pas vraiment magique de le voir entre deux allées de clous et de vis, hop!, nous nous sommes mis en route! Juste avant d’arriver, je réalise qu’une mise en contexte ne serait pas de trop, puisque notre garçon de deux ans et demi ne doit pas se rappeler de ce gros bonhomme habillé en rouge qu’il a vu l’an dernier…

Éliott, tu sais que le père Noël va te demander ce que tu veux?

(…)

Penses-y maintenant, car je suis certaine qu’il va te poser la question.

Arrivés à la quincaillerie, Éliott regarde le barbu d’un air perplexe, mais semble à l’aise. Il monte sur ses genoux (ouf!, je suis soulagée. Moi qui craignais voir la terreur dans ses yeux!) et répond à sa fameuse question:

Je veux une voiture jaune.

Ho!Ho!Ho! Le vieux bonhomme lui remet un petit sac qu’il ouvre aussitôt pour y découvrir un cahier à colorier et une décoration de Noël à peinturer. Chouette!

Nous entamons notre magasinage (eh oui, la stratégie marketing du père Noël a fonctionné sur nous!), puis je demande innocemment à mon fils:

Eh puis, qu’est-ce que tu as demandé au père Noël?

Une voiture jaune… pis il ne me l’a pas donnée!

 ***

Entracte. Avec le père Noël qui distribue des milliers de cadeaux pour peu qu’on s’assoit sur ses genoux… mais qui ne donne pas nécessairement ce qu’on aimerait recevoir…  pas surprenant que les célébrations de Noël glissent souvent vers la surconsommation! Entre deux «prises» de père Noël, permettez-moi d’en profiter pour glisser un plaidoyer pour un temps des Fêtes plus écologique. Voici quelques idées en vrac pour que Noël rime avec magie + écologie, et non folie.

-          Emballages des cadeaux: pourquoi ne pas faire participer les enfants? En réutilisant du papier et en l’enjolivant de leurs plus beaux dessins, on peut créer des emballages originaux qui seront remarqués et feront la fierté de nos petits!

-          Plutôt que d’acheter des objets qui risquent d’être peu appréciés ou carrément inutiles, offrez des certificats-cadeaux! Les possibilités sont infinies: séance de massage ou de spa, soirée au cinéma, plein d’essence, etc.

-          Encore mieux : faites un don à un organisme à but non lucratif au nom de la personne que vous souhaitez gâter. À titre d’exemple, Unicef Canada propose des «cadeaux de survie», à partir de 9 $, pour aider des enfants qui en ont réellement besoin. Grâce à votre don, ils recevront des fournitures scolaires, des comprimés pour le paludisme, des trousses de vaccins, etc.  Vous trouverez d’autres suggestions pour diriger votre élan de générosité ici!

-          Si vos proches sont ouverts à cette idée, offrez des vêtements ou des jouets usagés, ou organisez un échange! Éliott a reçu un gros camion (jaune!) ayant servi à deux autres enfants… et puis après? Il était heureux comme un roi!

-          En terminant, dites-vous que ce n’est pas le prix payé ou la grosseur du cadeau qui fait le bonheur de celle ou celui qui le reçoit. Selon mon expérience, les cadeaux personnalisés sont ceux qui plaisent le plus. Parmi mon top 3: une tasse et un calendrier avec des photos de la famille (offertes par les nombreuses «boutiques photos» en ligne) et une tablette en bois, fabriquée par mon amoureux bricoleur.

 ***

lettre au PN

La lettre au père Noël d’Éliott

Prise deux. Après une première expérience de père Noël un peu décevante pour Éliott qui n’a toujours pas reçu sa voiture jaune, j’ai repris les explications. Je lui ai fait comprendre que ce n’est pas parce qu’il demande quelque chose qu’il va l’obtenir, et que ce ne sera jamais immédiat. Dure réalité! Pour le recentrer vers ce qui compte vraiment, nous avons également écrit notre lettre au père Noël pour lui demander la santé et du bonheur à toute notre grande famille.

Dimanche dernier, le père Noël s’est repointé le bout du nez, cette fois chez son grand-papa Roger. Comment a-t-il bien pu nous retrouver, à 600 km de chez nous? Cette fois, la première question du barbu a été:

Éliott as-tu été sage cette année?

Oui, j’ai fait tous mes cacas dans la toilette!

Hein? Mon fils ment au père Noël!

Qu’est-ce que tu veux pour Noël?

Une voiture jaune et bleue!

Cette fois-ci, il n’était pas déçu de ne pas la recevoir sur le champ. Un point pour nous!

Mais cette rencontre nous apprendra à tous les deux une autre leçon. Il va falloir que je lui explique que ce n’est pas bien de mentir… à son grand-père. Ah, misère!

Commentaires

commentaires

Un commentaire

Dash

K těm průserům ODS:Nějak se zapomnělo na odposlechy v kauze Kořistka, přestože je celé dostala před volbami Česká televize a neodvysílala je, aby prý nedopustila neeurglérnost voleb. Od té doby ticho po pěšině. Slyšel jsem jen část, která byla zveřejněna na aktualne.cz. Tak by mě moc zajímalo, kam se celý záznam poděl.

pas de compte facebook ?
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

À lire aussi

Arrêtez de combler tous leurs désirs!

Après l'orgie de cadeaux et de "spéciaux" dont ont été victimes...

Lire la suite →

Joyeux Noël, chère planète !

Pour réduire l’empreinte écologique de votre famille, il...

Lire la suite →

Notre Noël des campeurs

Et si on faisait du camping pendant le temps des Fêtes ? Il...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →