superbanniere
Abonnement Magazine

Moi, mes enfants… n’auront pas de jouet en plastique

Crédit: Marie-Andrée Pilote

Crédit: Marie-Andrée Pilote

Nous étions deux mères parfaites… jusqu’à ce que nous ayons des enfants. Depuis ce temps, beaucoup de nos grands principes éducatifs ont été «pitchés» par la fenêtre. Tout ne se passe pas toujours comme nous l’avions imaginé.

Marie Custeau, qui rêvait de décorer la chambre de ses deux fils avec des jouets artisanaux en bois.
Moi, mes enfants, je ne voulais pas qu’on leur donne des jouets en plastique, pleins de BPA ou faits en Chine. Wô. Casse-têtes, blocs et petites voitures en bois pour vous, mes chéris ! C’est beaucoup moins dangereux. Sauf peut-être quand mon fils s’est frappé le front et la mâchoire très fort en jouant avec une voiture en bois… Au moins, les ecchymoses, les pleurs et le sang n’auront pas d’effets néfastes à long terme sur ses hormones, contrairement aux BPA.

Marie-Andrée Pilote, maman de quatre enfants qui ne seront certainement pas des génies, car ils préfèrent les pouliches aux abaques.
Moi aussi je trouve ça magnifique les jouets en bois… mais le plastique a fait son entrée chez nous très rapidement. Le père Noël n’avait pas les moyens d’acheter des mobiles faits main à 800 $! Moi, mes enfants, je voulais surtout qu’ils reçoivent des jouets éducatifs. Une table d’éveil qui chante l’alphabet et un toutou parlant pour mémoriser les couleurs figuraient sur la liste de souhaits rédigée pour mon aînée. La table d’éveil s’est vite transformée en ramasse-poussière et le toutou a «mystérieusement» disparu après trois nuits. Il n’y a rien de pire que de se faire réveiller par une drôle de voix qui récite: «Un triangle jaune, un carré bleu…»

Marie Je te comprends. Les jouets éducatifs qui «parlent» ont appris une chose à mes enfants: comment gérer leur frustration. La répétition sonore, ce n’est pas mon fort. La jarre à biscuits clamant: «Étoiiiiile! Ha ha haaaa» 32 fois de suite a tendance à m’agresser légèrement. Le jouet est donc confisqué en moins de trois minutes.

Marie-Andrée Le problème, c’est quand ils commencent à réclamer des jouets précis. «Je veux une Barbie!» Horreur, moi qui n’en voulais pas chez moi pour ne pas exposer ma fille à une représentation invraisemblable du corps féminin. Sauf que les grands-parents ont très peu de remords à froisser mes principes et aiment beaucoup trop faire plaisir à ma progéniture. Nous avons maintenant une armée de poupées Barbie. Et un bac rempli de Transformers. Celui-là, c’est mon chum qui l’a acheté, heureux de pouvoir avoir la collection dont il rêvait enfant.

Marie Le pire, c’est que les enfants jouent presque toujours avec des patentes qui ne sont pas des jouets, non? Mon fils passe son temps à accumuler bouts de branches, ficelles et élastiques. Chez nous, les meilleurs jouets éducatifs, ce sont les Tupperware.

 

Participez à la chronique en nous confiant vos propres «Moi, mes enfants»!

Source: Enfants Québec, décembre-janvier 2015

Commentaires

commentaires

pas de compte facebook ?
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

À lire aussi

Joyeux Noël, chère planète !

Pour réduire l’empreinte écologique de votre famille, il...

Lire la suite →

Notre Noël des campeurs

Et si on faisait du camping pendant le temps des Fêtes ? Il...

Lire la suite →

Sorties de Noël pour célébrer nos 5 sens

En décembre, on célèbre nos cinq sens avec ces sorties de...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →