superbanniere
Abonnement Magazine

Les rituels qu’on aime

Crédit: Shutterstock

Crédit: Shutterstock

Nos collaborateurs et nos lecteurs nous racontent leurs rituels préférés. Des idées à adopter pour mettre de la magie dans votre mois de décembre.

Cueillette de sapin
«Nous allons toujours couper notre sapin en écoutant de la musique de Noël en chemin. Le 24 décembre, nous allons “voir les lumières”, dont celles de l’immense sapin du Grand Marché de Noël de Sherbrooke. Nous préparons ensuite une collation pour les rennes avec du gruau, de la farine, des aiguilles de sapin et des brillants pour la magie! » Louise-Andrée Chabot, maman de deux garçons de 7 et 9 ans

Nativité réinventée
«Chaque année depuis 25 ans, les adultes invités à mon réveillon de Noël jouent l’histoire de la Nativité pour les enfants présents. Les rôles sont distribués au hasard (il est arrivé que mon frère de 1,85 m pige celui de Marie!) et les costumes sont tirés du coffre à déguisements des enfants: tutu, col de fourrure, perruque blonde, costume de clown, collant de Batman, carrés de soie, jupe hawaïenne, etc. À voir chacun faire de son mieux avec ce qu’il trouve, le fou rire nous prend, c’est immanquable. Devant les enfants, je narre ensuite l’histoire de la Nativité. Les “acteurs” insèrent des répliques improvisées et nous incluons aussi des chants traditionnels. Inoubliable et totalement joyeux!» France Paradis, chroniqueuse

Soirée à thème
«Pendant le temps des Fêtes, nous organisons un souper thématique. Fiesta mexicaine, soirée asiatique ou souper d’antan: tout le monde doit apporter un plat et s’habiller selon le thème choisi. Le type de musique est à l’avenant, et nous organisons aussi une activité thématique (piñata, confection de rouleaux de printemps…). Ambiance garantie!» Marie-Claude Lapointe, maman d’Élise, 3 ans

Crédit: Shutterstock

Crédit: Shutterstock

Party de beignes
«Comme le temps des Fêtes est surtout centré autour de la famille, nous organisons chaque année un souper entre couples d’amis, une semaine avant Noël. Les enfants, qui ont à peu près le même âge, jouent ensemble, alors que les parents préparent une montagne de beignes de Noël. Nous nous réunissons ensuite autour d’un repas pour souligner entre amis le temps des Fêtes.» Dominique Simard, webmestre

Un rituel pour les futurs parents
«Lors de mon échographie de 20 semaines, mon conjoint et moi avons résisté à la tentation de demander le sexe du bébé. Le médecin a placé dans une enveloppe l’un des deux messages que nous avions préparés. En pleines célébrations de Noël, alors que j’étais enceinte de six mois, ma belle-sœur a ouvert l’enveloppe devant toute la famille (dont certains au bout du fil!): “C’est un garçon !” disait le carton. Un dévoilement rempli d’émotions portant sur le plus beau cadeau de ma vie, dans ma bedaine. » Julie Hamelin, blogueuse invitée et maman d’Éliott, 2 ans

Crédit: Shutterstock

Crédit: Shutterstock

Décos faites maison
«Quand mes cocos étaient petits, nous bricolions chaque année des décorations en pâte à sel pour le sapin de Noël. On s’occupait ensemble du moulage, de la cuisson et de la peinture, puis j’inscrivais la date au-dessous. Ils sont maintenant trop grands pour poursuivre la tradition, mais chaque année, nous prenons plaisir à sortir les créations de leurs boîtes et à nous rappeler quel âge ils avaient quand ils ont confectionné les anges, les étoiles ou les traîneaux qui continuent de garnir notre beau gros sapin!» Marie-Josée Lepage, responsable du service aux lecteurs

 

Tour de chant
«Mon conjoint joue de la guitare et rythme les partys de famille depuis de nombreuses années, mais son répertoire s’appauvrit tristement dans la période des Fêtes. Il ne connaît aucune chanson de Noël ! Sacrilège! Il y a deux ans, j’ai donc fouillé sur Internet afin d’imprimer les partitions et les paroles de mes pièces préférées, tant en français qu’en anglais. Après avoir offert une prestation (plutôt ratée !) de Baby, It’s Cold Outside, mon amoureux et moi avons distribué les feuilles aux invités et amorcé une tradition de tour de chant de veille de Noël, où tout le monde s’investit à 100 %. Même mon frère se met un doigt dans l’oreille pour essayer de fausser le moins possible!» Mélissa Proulx, rédactrice en chef adjointe

Crédit: Shutterstock

Crédit: Shutterstock

Fêtes au chalet
«Nous avons longtemps habité à Montréal, et il n’était pas question pour nous de passer les fins de semaine d’hiver “calfeutrés” dans notre appartement. Chaque année, nous louions donc un chalet avec des amis pour la saison froide. Cette tradition nous a permis de découvrir de l’intérieur plusieurs régions du Québec comme les Cantons-de-l’Est, Lanaudière ou les Laurentides, et de fêter chaque année Noël entre amis au fond des bois ou aux abords de lacs glacés, comme dans nos rêves d’enfants ! Mon coup de cœur : la région de Saint-Adolphe-d’Howard, dans les Laurentides, pour la petite station de ski familiale de Morin-Heights (dont la garderie est gratuite si on achète un billet de remontée adulte), et pour le centre de ski de fond de Saint-Adolphe, riche de nombreuses pistes.» Isabelle Cuchet, éditrice adjointe  

  

Crédit: Marie-Andrée Pilote

Crédit: Marie-Andrée Pilote

Moi, mes enfants… et les pyjamas de Noël
Nos deux chroniqueuses se prononcent sur cette tradition.

Marie Custeau: «Avant d’avoir des enfants, je m’étais promis ceci : “Ne. Jamais. Les. Habiller. Pareil !” Fête ou pas fête, pas de pyjama ou de kit assorti. Encore moins s’il s’agit de vêtements à personnage. Les enfants sont, par définition, petits. Inutile, donc, de les vêtir d’un chandail arborant un dessin de bébé ours polaire pour indiquer leur état d’enfant. Je me rends maintenant à l’évidence: rien n’est plus mignon que ta progéniture agencée, dans des pyjamas festifs au pied d’un sapin illuminé.»

Marie-Andrée Pilote: «Les pyjamas de Noël, c’est une tradition chez nous : chaque année, j’en achète quatre identiques pour tous les enfants et je prends une photo. Quatre enfants, avec le même pyjama: ça les rend heureux, et c’est parfait pour les cartes de Noël que j’envoie à la famille… et pour avoir plein de “J’aime” sur Facebook!»

Source: Enfants Québec, décembre-janvier 2015

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Activités d’été : les expéditions de la famille Tropchouette

Les amateurs d’ornithologie seront comblés par la découverte...

Lire la suite →

Activités d’été – Les rassemblements de la famille Brasouverts

Ces escapades et événements réuniront familles, amis et...

Lire la suite →

Activités d’été – Les aventures de la famille Perdlenord

Labyrinthes, chasses au trésor, parcours autoguidés: voici...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →