superbanniere
Abonnement Magazine

Rituel d’automne

Crédit: Julia Marois

Crédit: Julia Marois

La première fois que je suis montée en haut du mont Royal, c’était l’été indien. Au sommet, j’ai contemplé le paysage, les arbres rougeoyants, l’immensité et les reflets dorés du Saint-Laurent, et les montagnes bleues de la Montérégie, au loin. J’étais déjà conquise par mon nouveau chez-moi.

À l’époque, j’avais gravi le chemin à vélo! Je venais de m’installer dans la métropole, le cœur rempli de rêves d’immigrante. C’était il y a 10 ans.

Depuis, c’est devenu un pèlerinage. J’y retourne chaque année, la première semaine d’octobre, parfois seule, parfois accompagnée. Mais jamais plus en vélo!

J’y suis montée avec mes colocs, Marie et Vincent, dont la générosité et la joie de vivre m’ont tellement aidée à me sentir bien durant mes premières années à Montréal. J’ai souvent fait le parcours avec ma chère amie Corinne, en bavardant de tout et de rien, mais aussi de l’essentiel. Une autre fois, mes parents m’ont accompagnée, me témoignant ainsi leur soutien inconditionnel, même si les kilomètres qui séparent leur vie de la mienne nous rongent le cœur.

Je me souviens aussi d’avoir marché toute seule vers le sommet, en pensant à un certain jeune homme. L’automne suivant, il m’accompagnait dans mon ascension. Depuis, il a adopté mon rituel. C’est avec lui que j’ai fait ma vie… et un enfant. Quelques mois après la naissance de notre petit garçon, j’ai grimpé la montagne avec un porte-bébé sur le ventre. Un an plus tard, je poussais un chariot.

L’an passé, je me suis résignée à prendre le bus pour ménager les petites jambes de mon apprenti randonneur… et dans quelques jours, je devrai sans doute pousser son tricycle jusqu’au sommet! Je l’entends déjà crier: «Allez, maman, plus vite!»

J’espère de tout cœur qu’il continuera de venir avec moi, année après année. Certes, la montagne n’est pas bien haute, et la promenade n’a rien de particulièrement spectaculaire, mais pour moi, cette tradition est beaucoup plus significative que toutes les autres, fêtes et anniversaires compris. C’est le rituel que j’ai créé pour ma famille. Cette famille dont j’ai rêvé il y a presque 10 ans… en gravissant pour la première fois le mont Royal.

Mathilde Singer, Rédactrice en chef, redaction@enfantsquebec.com

Source: Enfants Québec, octobre 2014

 

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

Le bonheur est dans le parc

J'ai demandé à mon fils ce qu’il voulait faire pendant ses...

Lire la suite →

L’appel de la nature

La voiture s’arrête au bout de la route. Pour aller plus loin, il...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →