superbanniere
Abonnement Magazine

Les enfants ont froid…

Voici venu le temps où les parents entament leur combat hivernal: garder les enfants au chaud.

«Allez, mon petit trésor, l’automne est commencé. Il faut mettre le magnifique manteau que grand-maman t’a offert.» – Chantage émotif: toujours une arme de choix.

«Non? Bon, alors, pouvons-nous au moins nous entendre sur le principe? Apporte-le dans ton sac et tu pourras le mettre si jamais tu changes d’avis.»
– Parent-coach: tellement content de n’avoir rien à imposer!

«Ah non! Tu mets ton manteau et tout de suite!» – Autoritaire. Sauf qu’on ne reverra jamais le manteau, «égaré» à la première occasion…

«Tu ne veux pas le mettre? “Envoye” donc! T’es sûre? Apporte-le, d’abord… S’il te plaît! » – Mendiant qui croit négocier.

Malgré toute notre expérience, nous continuons de formuler des demandes qui n’ont aucune chance d’être suivies et sur l’exécution desquelles nous n’avons aucun pouvoir.

Pour les enfants âgés de plus de 10 ans, laissons plutôt travailler les conséquences naturelles.

Êtes-vous prêt à renoncer à l’illusion du parent qui évite toute douleur à son petit? Alors votre enfant a de la chance. Il va bientôt apprendre l’une des plus importantes leçons des pays nordiques: avoir froid est la conséquence naturelle de ne pas se couvrir suffisamment.

Je vais vous redire quelque chose que vous savez déjà: s’il fait froid et qu’il est mal habillé, l’enfant aura froid. Avoir froid est désagréable, mais cela ne donne ni le rhume, ni la grippe. Rien du tout. Renversant, non? Les enfants ne tombent pas malades à cause du froid. Aucune chance qu’ils en meurent. Une petite engelure, peut-être, sur un bout d’oreille ou sur la joue. Ce n’est pas la fin du monde, même si c’est moche. Et ça fait mal quand ça dégèle!

Le lendemain, rappelez-lui la température qu’il fait et suggérez-lui de porter quelque chose d’approprié pour ne pas avoir froid. Ensuite, TAISEZ-VOUS. Si vous n’en faites pas une guerre de pouvoir, l’enfant apprendra avec l’expérience. Et préparez-vous: ça prendra plus qu’une fois.

La véritable autonomie ne consiste pas à porter un manteau dont on ne voit pas l’utilité pour faire plaisir à sa mère. Non. L’autonomie, c’est reconnaître soi-même ses besoins et faire ce qu’il faut pour les combler.

France Paradis est scénariste, conférencière, orthopédagogue et mère de famille.

Source: Enfants Québec, octobre 2014

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement...

Lire la suite →

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →