superbanniere
Abonnement Magazine

Merci Vanessa!

La petite Norah s’amuse avec Vanessa, l’ «extraordinaire» responsable de sa garderie.

La petite Norah s’amuse avec Vanessa, l’«extraordinaire» responsable de sa garderie.

Lorsque j’étais adolescente, j’entendais tous et chacun me dire: «c’est ton plus beau temps, profites-en!» Faux. Pour moi, la plus belle période de ma vie a été mon congé de maternité. Après avoir portée en moi ma fille Norah durant 9 mois, lui avoir donné naissance, je l’ai ramenée à la maison en me sentant comme un enfant qui part pour les vacances d’été et pour qui le temps passe si lentement… Wow, j’avais devant moi 11 mois à partager avec cet enfant si désiré. Quel bonheur de chaque instant de voir son poupon évoluer, grandir… Son premier sourire, ses premières céréales, son premier câlin…

Mais, contrairement aux écoliers, pour nous, les adultes, le temps passe très vite! Arrive la période où Norah entre à la garderie. Qui assistera à ses premières fois? J’étais ébranlée juste à y penser. Après quelques visites dans des milieux de garde où il m’aurait été impossible d’y laisser mon bébé pour une heure seulement, je rencontre Vanessa dans sa nouvelle garderie. Vanessa est une jeune enseignante au primaire qui a changé de vocation. Les lieux sont stimulants, elle semble amoureuse des enfants, capable d’un équilibre entre affection et discipline. Elle m’appelle quelques jours plus tard et m’annonce que Norah a sa place au sein de ce milieu de garde. Merci! Quel soulagement, quel bonheur!

Malgré ma joie d’avoir trouvé ce milieu de garde, je crois que Vanessa a senti mon émotion et ma crainte de laisser mon bébé à une inconnue, aussi gentille soit-elle. Elle a suggéré une intégration progressive, où je pouvais être présente le temps que je souhaitais pour les premiers jours. Après une journée, comme bien des mères, j’ai laissé mon bébé quelques heures à Vanessa et assise dans mon auto, avec un siège de bébé vide, c’est les yeux mouillés que j’ai conduit jusqu’à chez moi afin de regarder les minutes passer.

Après quelques temps, comme tout le monde, on s’y fait. Les cinq à six premières semaines ont toutefois été un peu difficiles pour Norah qui ne voulait qu’être dans les bras de Vanessa, qui a quatre autres enfants à s’occuper. Mais maintenant, mes angoisses de ne pas assister à ses premières fois, de ne plus être sa personne de référence, se sont transformé en un échange extraordinaire.

Norah est heureuse avec ses amis et sa responsable de service de garde. Chaque soir, Vanessa prend le temps de me parler des petites choses qui peuvent sembler banales et anodines, mais qui sont si importantes pour moi. Lorsqu’elle me raconte la journée de ma fille, quand je la vois interagir avec elle, ça me donne l’impression qu’elle doit lui accorder tout son temps, à elle plus qu’aux autres, tellement elle est attentive à ses besoins et aimante avec mon bébé. Mais, non, je l’entends parler aux autres parents, et c’est la même chose pour eux. Chaque enfant reçoit d’elle tellement de stimulation mais surtout, tellement d’amour. Et moi, c’était mon premier et grand critère, je voulais qu’en mon absence, Norah se sente aimée. C’est réussi!

Merci Vanessa. Merci de jouer avec Norah, de moucher son nez qui a coulé d’octobre à mai, de lui offrir de si bons repas, de faire partie de son développement, de me raconter les premières fois que je manque avec tout plein de détails, de la consoler si elle pleure, mais surtout, merci de lui offrir tout cet amour. Merci!

Annie Laflamme

 

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance...

Lire la suite →

L’école, c’est aussi l’école de la vie!

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents sont...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →