superbanniere
Abonnement Magazine

Comment éviter les disputes en vacances?

«Nous nous disputons rarement, mon conjoint et moi. Pourtant, en vacances, les conflits se multiplient. Comment éviter que cette situation se reproduise?» Anne-Chantale B., Papineauville

Il n’est pas rare que, dans la vie de tous les jours, les couples évitent de parler de ce dont ils devraient parler – leurs frustrations, leurs désaccords, leurs inquiétudes… On le sait, les journées des parents sont occupées. Ils manquent de temps. Ils vont au plus urgent. Mais à force d’éluder certains sujets, une rancœur peut s’incruster. Et comme les vacances laissent plus de temps d’interaction, ce qui ne s’est pas dit à la maison risque alors de sortir.

Ajoutez à cela que la planification, l’organisation, la préparation des voyages sont source d’iniquités ou de conflits dans de nombreux couples – bien souvent, c’est la même personne qui fait tout! Pour certains, plus anxieux que d’autres, le seul fait d’être confrontés à un environnement différent peut également engendrer un stress. Voilà des motifs suffisants pour arriver en vacances non seulement fatigué, mais tendu et de mauvaise humeur.

La solution se trouve souvent en amont des manifestations du problème. Il s’agit de se réserver des moments, dans l’année, pour échanger ses points de vue. Le fait de prévoir ces moments ensemble a de multiples avantages. En se libérant régulièrement de ce qui ne va pas, on diminue de beaucoup l’effet d’accumulation et d’intolérance. On peut avoir ainsi une vision beaucoup plus nuancée de la relation, faire une trêve dans la routine et penser à tout ce qui pourrait améliorer la vie commune. Savoir qu’on aura une période pour se parler permet de s’y préparer, de s’apaiser et de choisir ses mots.

Ce n’est pas en vacances qu’il faut discuter des tracas de la vie courante. Les congés devraient toujours être des épisodes bienfaisants pour la relation, où la règle d’or est de protéger celle-ci de tout conflit. Si vous avez pris l’habitude de vous affronter dans ces circonstances, essayez de déterminer ce qui provoque entre vous le plus de dissensions (le choix des sorties, l’organisation, les dépenses, le ménage, etc.) et débattez-en à l’avance.

Truc d’expert
Voici un ordre du jour pour vos tête-à-tête au cours de l’année. Lors de vos rencontres, basez la discussion sur ces trois aspects de votre vie :
1. Ce qui va bien, en y prêtant attention et en le relevant.
2. Ce qui va moins bien, en l’abordant délicatement, sans jugements.
3. La construction de l’avenir, en vous engageant à améliorer vos comportements et en planifiant des activités plaisantes.

Propos recueillis par Marie-Claude Fortin
Source: Magazine Enfants Québec, juillet-août 2014

 

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Comment rétablir la communication avec mon ex?

« Mon ex et moi n’arrivons plus à nous parler. Je dois...

Lire la suite →

Activités d’été : les expéditions de la famille Tropchouette

Les amateurs d’ornithologie seront comblés par la découverte...

Lire la suite →

Le bonheur est dans le parc

J'ai demandé à mon fils ce qu’il voulait faire pendant ses...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →