superbanniere
Abonnement Magazine

Ma fille insiste pour s’épiler. Phénomène de mode ou problème d’estime de soi?

«Ma fille de 12 ans insiste pour s’épiler les jambes et les bras. Elle dit qu’avoir des poils, “c’est sale”. Phénomène de mode, ou problème d’estime de soi?» Andrée, Granby

Il y a sûrement un peu des deux. Les jeunes, aujourd’hui, ne tolèrent aucune pilosité. C’est une question de génération. Par ailleurs, à 12 ans, votre fille entre dans l’adolescence. Ses préoccupations font peut-être partie d’une insécurité générale, et il est normal, alors que sa puberté se développe, qu’elle se pose de nombreuses questions. Profitez de cette occasion pour discuter avec elle et creuser un peu plus loin. A-t-elle d’autres sujets d’inquiétude? Par exemple, considère-t-elle qu’elle a trop de poitrine, ou pas assez? Qu’elle est trop grosse, ou trop mince? Se compare-t-elle beaucoup aux autres? Amenez-la à s’évaluer par rapport à la moyenne, plutôt qu’à un petit groupe d’amies.

Il est aussi important de savoir si votre fille veut s’épiler pour elle-même, ou pour les autres. Car si son but est de faire comme ses amies, il serait bon qu’elle en soit consciente. En revanche, si les poils de ses jambes ou de ses aisselles la gênent et qu’elle en ressent un malaise sérieux, c’est une question de choix personnel. En tant que parent, vous devez faire preuve d’une certaine ouverture. Les nouvelles générations sont souvent plus précoces que celles qui les ont précédées.
Il n’est peut-être pas dramatique que votre fille commence à s’épiler maintenant plutôt que dans deux ou trois ans. Mais elle doit réaliser qu’une fois cette habitude prise, il lui faudra la poursuivre. Veut-elle vraiment être obligée de se livrer à cette opération toutes les semaines?

Il serait judicieux que votre jeune fille procède par étapes. Pour ses bras, proposez-lui de consulter une esthéticienne. Cette dernière pourra soit l’en dissuader en lui expliquant que l’épilation des bras n’est pas une pratique courante, soit lui suggérer d’autres options, comme des produits à base de peroxyde qui peuvent faire blondir les poils, ou encore lui conseiller simplement de se donner du temps!

À lire J’en ai assez de mon physique ! de Philippe Eliakim et Véronique Lejeune, Éditions de la Martinière, 2003. À partir de 11 ans.

Propos recueillis par Marie-Claude Fortin
Source: Magazine Enfants Québec, juillet-août 2014

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Être parent rend-il heureux?

Avoir des enfants apporte-t-il le bonheur? La réponse n’est...

Lire la suite →

Comportement négatif? Essayez le renforcement positif!

Quand un enfant s’enferme dans un comportement négatif de...

Lire la suite →

Que faire pour mon bébé qui a peur de l’eau?

«Mon bébé de 8 mois a peur de l’eau depuis que nous avons...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →