superbanniere
Abonnement Magazine

Laisse-moi te raconter ta soeur

Chèrefille2

Élise Dubé, au début de mon troisième trimestre. Sa belle Chloé est née quelques semaines plus tard.

Chère fille,
 Quel bonheur de te porter en moi. De deviner tes mouvements sous ma peau. De voir ton papa explorer les petits reliefs que tu fais surgir sur mon ventre.

 Pourtant, parfois, la tristesse m’oblige à essuyer mes joues. Parce qu’il y a moins d’un an, c’est ta grande sœur, Rachel, qui était à ta place. Ta grande sœur que tu ne rencontreras jamais; elle nous a quitté le jour-même de sa naissance prématurée.

 Je me demande souvent comment je trouverai le courage, les mots, l’occasion de te parler d’elle. À quel âge comprendras-tu? Seras-tu troublée, curieuse ou indifférente? Te montrerai-je ses photos si peu nombreuses d’elle, tout petite, tout délicate, mais si belle, emmaillotée dans son nid d’ange? Te dirais-je que je n’ai pas trouvé quelle chanson lui chanter alors que son cœur ralentissait? Que je ne savais plus comment la tenir dans mes bras au fur et à mesure que son corps se détendait? Ou plutôt que le plus beau souvenir qu’il me reste d’elle est la douceur de sa peau? Attendrai-je tes questions ou m’élancerai-je dans la description de cette scène?

 Je voudrais tellement qu’elle vive un peu en toi, comme elle continue de vivre en ton père et moi. Aussi, que tu saches que tu lui en dois une: elle a fait de nous de meilleurs parents, à n’en pas douter. Beaucoup plus conscients du trésor énorme que tu représentes.

 Bientôt, tu seras dans nos bras. Tu devras peut-être nous pardonner, à ton papa et moi, les émotions qui jailliront malgré nous: Rachel a bouleversé notre expérience de la naissance. Mais, peu importe si nous rirons ou si nous pleurerons, nous t’aimons déjà depuis longtemps et tu as ta place unique dans nos cœurs.

 Tu ne comprendras peut-être pas non plus pourquoi j’aurai les yeux humides certains matins en t’habillant. Il y a quelques semaines, j’ai sorti les vêtements qu’aurait dû porter ta sœur avant toi. Ils étaient cachés bien au fond d’une armoire, dans une boîte scellée. Des cadeaux qu’elle avait reçus de ses grands-parents et de ses tantes. Tu seras finalement la première à les revêtir, ma chérie. Je suis heureuse que, d’une certaine façon, elle les partage avec toi.

 Le test positif de grossesse que tu as mis entre mes doigts a mis une épaisse couche de baume sur mon cœur. Malgré tout, chaque nouvelle étape de ma grossesse m’a ramené des souvenirs teintés de chagrin. J’ai souvent ressenti le besoin de faire mieux que la première fois, juste avant de me sentir coupable de tourner le dos ainsi à mon aventure avec Rachel. Au bout du compte, tu m’as beaucoup aidée à finaliser mon deuil.

 Mais ne soit pas surprise si, lorsque des inconnus ou même des gens de notre famille parle de toi comme mon premier enfant, je les corrige. J’ai besoin d’être fidèle au souvenir de Rachel.

 À plusieurs reprises, quand j’étais inquiète pour toi, j’ai demandé à ta sœur de m’aider. Je continuerai à le faire. J’espère que toi aussi, un jour, tu sauras chercher du réconfort auprès d’elle.

 Et saches que si tu as envie que je te parle de ta sœur aînée, même si je le ferai mouchoir à la main, je serai toujours disponible.

 Je t’aime,

 Ta maman, Élise

Commentaires

commentaires

5 commentaires

urval

j’ai lu relu avec une grande émotion , merci de m’avoir permis de connaître d’aussi beaux écrits .

Dominique Desjardins

Ne jamais laisser un enfant mourir seul… La venue, aussi courte soit elle a été d’un immense sens sur la famille et si la vie ne s’est pas comptée en jours, elle aura aussi une grande importance. Ayons la force, le courage de garder cet enfant vivant pour les autres, un jour ou l’autre, ils en auront besoin et lorsque nous parents en aurons besoin, les autres enfants seront présents pour nous, et vraiment présents avec tous les émotions, ces moments seront vécus en famille. Car des moments, il y en aura, ce n’est pas que les 2 ou 4 premières années… Ces enfants qui ne sont pas ou ne sont plus, sont toujours !
Quand le 21 ième anniversaire de mon fils est arrivé, mon 3 ième fils, le suivant de Vincent qui est décédé à 15 heures de vie, m’a fait un cadeau en écrivant une chanson… Nous étions 5 à vivre les mêmes émotions, pas de cachette, mais beaucoup d’amour et de partage et de compréhension. Dom

delphine

merci pour cette bonne idée , ce texte émouvant j’ai perdu ma vie le 28mai 2014 parce que nous avons du laisser s’envoler notre fils IMG a 8 mois passé de grossesse il était atteint de la maladie de di George. toute ma vie a été brisé de cette souffrance non espérons avec mon homme 1 bb espoir pour nous aider a être de nouveau heureux.

segbra

merci d’avoir trouver les mots justes sur ce que l’on ressent! je vais mettre au monde ma puce d’ici quelques jours et la culpabilité m’envahi, je ne trouvai comment lui dire qu’elle n’est pas un bébé de remplacement après mes petites jumelles qui m’ont quittés beaucoup trop tôt il y a un an, qu’elle a sa place à part entière et que grâce à elle mon chagrin s’apaise enfin…

mengarelli

bonjour ton texte ma émue car je vient de perdre mon fils le 18 decembre 2014 enceinte du début 6 eme mois cest très dure mes comme toi j ai écrit a mon fils et un jours si mes enfants me demande pkoi je leur en parlerai :’( je leur dirai a quel point il etais beau sa peau tellement douce sont petit fronsage quil fesais quand il vivai et oui mon fils a vécu presque 1h mes bon les medecin l on considerai deja mort :’( je te souhaite pleins de bonheur ainsi qu a ton mari <3 et pleins de bisous pour votre puce et pleins de bisous volant pour rachel petit ange parti trop tot :'(

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance...

Lire la suite →

L’école, c’est aussi l’école de la vie!

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents sont...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →