superbanniere
Abonnement Magazine

Comment aider ma fille à se lever et s’asseoir?

«Ma fille a 17 mois. Elle ne s’assied pas seule et ne se met pas seule debout – ou alors, elle essaie de le faire sans se servir de ses bras. Comment puis-je l’aider?» Sylvie Deltort

Dans le développement moteur, les transitions entre les positions sont aussi importantes que les étapes proprement dites. Ce sont elles qui permettent à l’enfant de se muscler, de développer sa conscience de toutes les parties de son corps ainsi que sa coordination dans l’espace. Selon ce que vous me dites, il va certainement falloir aider votre fille à réaliser qu’elle a des bras ! Pour qu’elle puisse en prendre conscience, il serait bon de la placer en situation de faire de la mise en charge sur ses mains. Vous pouvez par exemple la faire rouler à plat ventre sur un ballon. En penchant le haut de son corps vers le sol, incitez-la à poser ses mains sur le plancher et, tout en l’aidant à se maintenir sur le ballon, pesez légèrement sur ses épaules pour qu’elle sente bien ses mains supporter son poids.

Si votre fillette se déplace déjà à quatre pattes, faites-la s’exercer à passer dans un tunnel de jeu. Vous l’aiderez aussi à muscler ses bras en vous amusant à retenir un jouet qu’elle vient d’attraper, une peluche, sa doudou… Tirez dessus en même temps qu’elle. Elle musclera également son tronc, ce qui améliorera son équilibre et la préparera pour la marche, si vous étalez ses jouets non seulement devant elle, mais sur les côtés, lors des jeux assis au sol, de sorte qu’elle ait à faire des rotations des épaules pour les atteindre. Quant au contrôle de ses genoux, invitez-la à jouer accroupie, ou encore sur deux niveaux. Par exemple, lorsqu’elle joue à encastrer des formes dans un boîtier, placez les formes par terre, et le boîtier, sur la table du salon. Elle devra se pencher, voire idéalement s’accroupir, pour prendre les formes, puis se relever pour les insérer dans son jeu.

Enfin, pour encourager votre fille à marcher toute seule, commencez par la faire avancer grâce à un trotteur, ou bien en lui faisant tenir un bâton que vous tiendrez aussi – un manche à balai ou autre. Petit à petit, l’enfant prendra de l’assurance. Évidemment, si les progrès tardent, vous devrez la faire voir par un professionnel.

Parent-conseil
«Peut-être pourriez-vous consulter un ostéopathe ? Il pourrait vous aider à débloquer la situation. Parfois, un petit problème mécanique fait que l’enfant marche moins tôt. Ce fut le cas avec un de mes garçons, qui avait une faiblesse à l’abdomen. Après deux traitements d’ostéopathie, il courait. Bonne chance!» Virginie Liard

Truc de pro
Quand votre fille est couchée sur le dos, tenez-la par les deux mains et incitez-la à se mettre en position assise en tirant légèrement sur ses bras. Ce petit exercice, que vous pouvez faire chaque fois que vous changez sa couche, l’aidera à renforcer ses abdominaux.

Propos recueillis par Marie-Claude Fortin

Source: Magazine Enfants Québec, mai-juin 2014

 

Commentaires

commentaires

À lire aussi

Bonnes nuits, bonnes notes

Pas facile de les mettre au lit… Pourtant, selon les...

Lire la suite →

Garçon ou fille? Halte aux stéréotypes!

Certains choisissent de garder secret le sexe de leur enfant le...

Lire la suite →

Chut, nos enfants n’entendent plus!

Nos enfants entendent de moins en moins bien. Et personne ne...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →