superbanniere
Abonnement Magazine

Bêtise commerciale et lait maternel

allaitement2_iStock« Ton lait n’est peut-être pas assez riche… »
Je suis scandalisée, tout simplement. On vient de mettre sur le marché un nouveau moyen d’enfoncer inutilement le piton de la peur déjà si sensible chez les jeunes mères, afin de leur faire ouvrir leur portefeuille.
En effet, une compagnie de Grande-Bretagne (My milk count) offre maintenant un kit afin de tester la qualité du lait des mères qui allaitent. Pour environ 180$ (!!!) une mère peut envoyer un échantillon de son lait afin qu’on évalue sa teneur en oméga 3.
Si l’analyse détermine que le lait d’une mère est « sous optimal » en omega-3, on lui propose des trucs pour améliorer sa diète et on l’invite à refaire le test un mois plus tard, et bien sûr à payer à nouveau 180$!

C’est insultant et ridicule en plus d’être inutile.

IL FAUT SAVOIR QUE…

Le contenu du lait maternel varie au cours de la journée, il varie même au long de la même tétée! Alors quand est-ce que je prends l’échantillon?

Aucune étude n’a démontré le bénéfice d’avoir un haut taux d’oméga 3 dans le lait maternel. Aucune.

Les études démontrent que l’environnement, le lien d’attachement, le contexte de vie de la mère, sa culture et beaucoup d’autres données sont à placer sur le même pied que sa diète, si l’on souhaite évaluer le développement du cerveau d’un bébé.

Les recherches scientifiques à ce jour ne s’entendent même pas sur ce qui constituerait un niveau adéquat d’oméga 3 pour des nourrissons.

La bonne nouvelle, c’est que le site qui offrait ce kit n’est plus en ligne depuis lundi dernier. Mais j’ai toutes les raisons de croire qu’il pourrait ressurgir sous une autre appellation.

Références :

Parletta N., Milte C. M., Meyer B. J. (2013). Nutritional modulation of cognitive function and mental health. J. Nutr. Biochem. 24

Nyaradi A., Li J., Hickling S., Foster J. K., Oddy W. H. (2013). The role of nutrition in children’s neurocognitive development, from pregnancy through childhood. Front. Hum. Neurosci.

Rogers L. K., Valentine C. J., Keim S. A. (2013). DHA supplementation: current implications in pregnancy and childhood. Pharmacol. Res.

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Mon bébé de 10 mois refuse les aliments solides

« Nous venons d’adopter une petite fille de 10 mois. Elle ne...

Lire la suite →

Grossesse et chirurgie esthétique

Prête  pour un mommy makeover ? Seins mous, vergetures,...

Lire la suite →

ALLAITEMENT – Libérons le mamelon !

Assise à la terrasse d’un restaurant, une maman, le sein...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →