superbanniere
Abonnement Magazine

Trop de préjugés…

Anne Lachance-mai 2008

Crédit: Éric Beaulieu
Marie-Jeanne, à l’âge de 10 jours

Dans quelques jours, tout au plus quelques semaines, je vais mettre au monde mon troisième enfant. 

Félicitations ! Merci, merci… C’est le troisième, c’est le dernier. Je le sais, c’était entendu dès le départ, bien avant le test de grossesse positif. Ma tête le sait, mon cœur s’en fiche et mon ventre encore plus. Mais, dans quelques semaines, je vivrai un deuil, que j’anticipe depuis le début. J’ai entendu l’histoire d’une femme qui a pleuré tout le long du chemin vers l’hôpital. Elle savait que ce serait son dernier accouchement, que plus jamais elle ne sentirait la vie en elle de cette façon tellement exaltante… J’ai averti mon conjoint, il y aura des larmes sur notre chemin vers la « délivrance »! Ce n’est pas un cas unique ni exceptionnel, plusieurs avant moi et après moi vivront cette expérience. Pourtant, dans quelques semaines, je vais mettre au monde un petit miracle.

En quoi cette troisième fois est-elle un miracle, alors que tout semble être ce qu’il y a de plus normal, voire banal ? Eh bien voilà… Je suis atteinte d’une maladie, depuis longtemps, qui m’a empêchée pendant des années d’être simplement bien et heureuse. Elle déformait mon corps au même rythme que mon cœur, elle était un frein à tout, même au bonheur d’être mère de deux magnifiques enfants. Elle m’empêchait de courir avec eux dans la cour, de passer de longues journées au soleil sans souffrir. Pire encore, elle me faisait craindre le regard honteux qu’ils auraient un jour en me regardant, au retour de l’école, parce qu’un petit copain aura dit : « Ta mère, c’est la grosse, là-bas ? »

Ma maladie a un nom : l’obésité morbide. Et elle a un poids, très lourd à porter. Parce qu’elle s’accompagne de honte de soi, de regards désapprobateurs à tous les coins de rue, de suspicion (« elle doit sûrement manger en cachette… »). Elle détruit l’estime de soi, peu à peu. Elle devient trop lourde à porter, une question de vie ou de mort. J’ai choisi la vie, et d’autres m’ont permis de me la réapproprier… Il y a deux ans, je vivais une autre naissance, la mienne. L’hôpital Laval et son incroyable équipe m’ont permis de guérir. Ils m’ont accueillie, m’ont affirmé qu’il existait des milliers de gens comme moi et que je n’étais pas coupable de tout. Et il y avait une solution : la chirurgie. Elle n’est pas pour tout le monde, c’est un choix personnel qui requiert des heures de réflexion sur soi. Mais cette décision fut la bonne pour moi et ma famille. Mes enfants ont une mère, bien dans sa tête et dans sa peau, qui dévore chaque moment avec eux parce qu’elle a tant de temps à reprendre… Mon corps n’est pas sans marques, mais elles me rappellent chaque fois à quel point je suis chanceuse d’avoir rencontré sur ma route des gens qui ont su être compatissants et qui sont allés au-delà des préjugés. Si ce n’était de ces médecins et de leur équipe de recherche et de soins, les obèses recevraient encore tous les jours ce fabuleux conseil, que j’ai entendu si souvent : « Avez-vous essayé ce régime ? » Oui est la réponse, et des dizaines d’autres avant lui. Mon corps est malade, pouvez-vous me prendre au sérieux ?

Marie-Jeanne naîtra dans quelques semaines. Elle est un miracle, parce que sa mère a rencontré des gens qui l’ont sauvée. Ils ont rendu à une famille une vraie mère. C’est ma dernière grossesse, c’est sûr, mais elle aura un goût de victoire sur tous les préjugés que véhicule l’ignorance.

Anne Lachance

Source: Enfants Québec, mai-juin 2008

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Cours prénataux gratuits en ligne

Quels sont les choix offerts pour un suivi de...

Lire la suite →

Devenir maman d’un bébé né à 24 semaines

« Violette est née le 22 mai 2005, à 5 h 21 du matin, à...

Lire la suite →

Quand les parents fument, les enfants… grossissent !

Une étude publiée en juin dernier par l’Université de...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →