superbanniere
Abonnement Magazine

Changer le monde, un bon petit plat à la fois

Crédit: Marie-Josée Legault

Crédit: Marie-Josée Legault

Nourrir et éduquer: voilà les deux mots d’ordre de La Tablée des chefs, un organisme piloté par des cuisiniers et des pâtissiers résolus à prouver que la cuisine peut changer le monde! Récit d’une rencontre inspirante à saveur conviviale.

«Chaque jour, les familles, quels que soient leurs revenus, doivent préparer trois repas. C’est un défi. Je le vis en tant que père de trois enfants et j’y fais face aussi dans ma vie professionnelle.» Ainsi le directeur général de La Tablée des chefs, Jean-François Archambault, présente-t-il son propos. «Le meilleur moyen de relever ce défi, c’est d’apprendre à cuisiner», ajoute-t-il avec conviction, pour résumer le credo de l’organisme qu’il a fondé il y a plus de 12 ans en misant sur l’implication sociale de ses collègues chefs cuisiniers et pâtissiers. Sa mission? «Nourrir les familles dans le besoin et éduquer les générations futures en développant leur autonomie alimentaire.»

Installé derrière le comptoir de la magnifique cuisine de l’organisme située à Longueuil (La Tablée des chefs dispose aussi d’un autre établissement au Marché Jean-Talon, à Montréal), un grand local clair spécialement conçu pour recevoir des groupes d’apprentis cuisiniers, Jean-François Archambault officie tout en posant pour notre photographe. En quelques gestes simples et précis, il garnit de légumes colorés deux feuilles de riz, avant de les assembler pour former un gros rouleau craquant et vitaminé. Pendant ce temps, sa collègue Mélissa Clément enfourne une appétissante fougasse aux olives préparée quelques heures plus tôt, avant d’aller brasser le contenu de deux marmites d’où s’échappent de savoureuses vapeurs réconfortantes – d’une soupe aux lentilles et d’un cari de légumes et tofu.

Pour le dessert, elle a confectionné un savoureux granola maison aux graines de citrouille et de tournesol. Le prix de ce festin? Moins de 2 $ par portion! «Il est facile de préparer un bon repas nutritif avec quelques denrées de base trouvées au fond du garde-manger, affirme Mélissa. Nul besoin de dépenser beaucoup d’argent ni d’être un grand chef. Il suffit de connaître quelques techniques et de faire preuve d’un peu de créativité.» Dans les ateliers qu’elle anime, cette chef formatrice a l’habitude d’enseigner des recettes et des astuces simples, et surtout d’insuffler une grosse dose de confiance en soi à ses recrues, cet ingrédient magique qui manque souvent aux débutants. «De nombreux parents ont peur de se lancer, dit-elle, et ils gaspillent de l’argent en achetant des plats tout préparés au lieu de se mettre aux fourneaux. Ils oublient souvent que, pour les aider, ils ont toute une brigade à leur disposition: leurs jeunes aspirants cuistots, qui ne demandent qu’à mettre la main à la pâte.»

Pour La Tablée des chefs, Mélissa a appris à adapter ses ateliers à un public très varié: enfants issus de milieux défavorisés inscrits au camp estival de cuisine Taillevent auquel collabore l’organisme, adolescents participant au projet des Brigades culinaires dans les écoles secondaires, jeunes adultes des centres jeunesse, groupes d’entreprises venus en famille pour contribuer à des «corvées culinaires» (commanditées par leurs employeurs) et motivés pour cuisiner le maximum de portions à l’intention d’une oeuvre sociale locale, petits cordons-bleus en herbe invités à une activité de fête d’enfant ou bien gourmets désireux d’améliorer leurs compétences en cuisine… «Nos activités font le pont entre les familles qui ont les moyens de donner et celles qui sont démunies, et ainsi notre école à saveur sociale réunit tout le monde autour de la table!», se réjouit la chef.

pimentsPropager la bonne cuisine
«Ces trois dernières années, La Tablée des chefs a offert plus de 100 000 heures de cours de cuisine à plus de 3 000 jeunes issus de milieux précaires, et nourri plus de 300 000 personnes nécessiteuses en distribuant des repas réalisés grâce aux surplus de nourriture récupérés dans les cuisines de plusieurs restaurants, hôtels, boulangeries et établissements divers – comme les cuisines du Centre Bell à Montréal ou celles du CHUM», rapporte fièrement Jean-François Archambault. Aujourd’hui, 13 employés et environ 60 chefs s’impliquent chaque année dans les projets menés par l’organisme de façon bénévole où en acceptant de baisser leurs tarifs. Grâce à l’engouement pour la gastronomie et à la célébrité croissante de ses illustres porte-parole Patrice Demers, Normand Laprise, Ricardo Larrivée et Danny St-Pierre, qui font leur part en donnant de nombreux ateliers, La Tablée des chefs est de plus en plus populaire, comme en témoigne le succès des livres qu’elle publie et qui regroupent des recettes signées par de grands chefs. «Nous voulons aller encore plus loin, poursuit cependant Jean- François. Les cours dans les écoles secondaires, les camps de vacances ou les centres jeunesse, c’est une bonne façon d’initier les jeunes à la cuisine, mais ce que nous voulons, c’est que les familles embarquent!»


Cet hiver, l’organisme démarre donc un projet ambitieux en partenariat avec la Fondation du Dr Julien dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve: 10 chefs de La Tablée se rendront dans 10 familles pour leur consacrer 10 semaines de formation culinaire gratuite.
En échange, chacune de ces familles aura pour mandat de transmettre ce qu’elle a appris à une autre famille, qui à son tour fera de même dans son entourage, de sorte à répandre l’art de bien manger et les compétences culinaires comme une bonne nouvelle! Une aventure culinaire à suivre…

Enfants Québec, février-mars 2014

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

Comment les encourager sans en faire trop ?

Chaque jour, nous complimentons nos enfants et soulignons leurs...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →