superbanniere
Abonnement Magazine

Mon fils est différent

Victor, 4 ans

Victor, 4 ans

Tout ce que je voulais était un bébé en santé. Dès le début de ma grossesse, j’ai arrêté de fumer, je ne prenais plus de vin aux repas, ne mangeais pas de hot-dogs, prenais mes vitamines, suivais à la lettre tous les conseils. C’est un gros garçon de 8 livres et 10 onces qui arriva au monde par césarienne d’urgence le mardi 14 juillet 2009, après 25 heures de travail et 2 heures de poussée. Victor serait son prénom!

Un bon bébé! Assis dans le salon, il regardait la télévision; il regardait la vie passer et semblait très heureux. Peu de sons sortaient de sa bouche… Difficile à faire rire, il était tranquille et calme. Mais c’était le bébé que toute maman rêve d’avoir.

Puis, vers 18 mois, lors d’une visite de routine chez la pédiatre, cette dernière nous fait remarquer que Victor ne pointe pas, que Victor ne parle pas encore et qu’il n’est pas facile d’obtenir son attention. Puisque tout le monde nous disait: «Il parlera bien un jour», ou «Son père ne parle pas beaucoup, donc il est discret lui aussi», ou «Attendez, et il va se débloquer», nous ne trouvions rien d’alarmant… Mais dans le fond de moi, en cachette, je savais que mon Victor était différent.

Nous faisons passer des tests d’audition à Victor. Pas de problèmes de ce côté, il entend très bien. L’ORL me parle alors de «dysphasie» et de «TED». Je suis enceinte de 8 mois et 3/4 de mon deuxième bébé, j’ai les hormones dans le plafond, et voilà qu’on me sort ces deux mots! Quoi? Mon fils? Moi? Nous commençons donc l’orthophonie en consultation privée lorsque Victor a 2 ans et 4 mois.

Au bout de trois ou quatre mois, on nous confirme que Victor a un trouble du langage, probablement une dysphasie ou un problème lié à un trouble envahissant du développement (TED) non spécifié. Le diagnostic de ce trouble qui affecte sévèrement sa compréhension et son expression ne sera validé qu’après ses 5 ans. Je suis une femme positive, qui aime la vie, une mère poule pour ses deux enfants. Je suis sous le choc. Moi, avoir un enfant différent? Un enfant handicapé? Pourquoi? J’en veux à la vie! Mais n’ayant que deux choix, soit de m’apitoyer sur mon sort ou de relever mes manches pour Victor et de tout faire pour lui, je choisis le deuxième. Le plus dur!

Il a dit «papa» pour la première fois à 3 ans! Il a aujourd’hui 4 ans. Il est toujours aux couches. Il ne fait pas de phrases complètes. Nous travaillons très fort pour le stimuler, conjointement avec l’orthophoniste de l’IRDPQ (Institut de réadaptation en déficience physique de Québec). Tout le personnel du CPE qu’il fréquente nous aide énormément, et nous l’apprécions! J’ai mes journées de pleurs, de découragement, mais aussi mes journées de victoire lorsque Victor vient me dire tout bonnement et à sa façon: «Je t’aime, maman.»

Cela fait de moi une personne qui ne juge plus les autres, puisque certains handicaps ne sont pas visibles. Le chemin de la vie sera dur pour Victor, mais je ferai tout pour me battre et mieux faire connaître à la population les troubles du langage, et ainsi mieux faire accepter à notre société trop parfaite les enfants différents! Il est différent mais il est unique, et il fera de moi une meilleure personne.

Merci petit homme d’être entré dans ma vie! Je t’aime, Victor!
Marie Julie Paradis

À vous la parole!
Autrement dit, c’est votre chronique! Racontez-nous les hauts et les bas de votre vie de parent ou d’éducateur. Les textes (600 mots maximum) seront publiés ici. Seuls les auteurs des textes publiés dans notre magazine seront contactés et ils recevront chacun 150$. Envoyez-nous votre texte par courriel à redaction@enfantsquebec.com, ou par la poste à Autrement dit, 300, rue Arran, Saint-Lambert (Québec) J4R 1K5.

Source: Enfants Québec, février-mars 2014

Commentaires

commentaires

2 commentaires

la marocaine

bravo madame, et bonne continuation…mon histoire est longue mais j’essayerai de minimiser le max..une toxémie qui a donné une naissance à un bébé hypotrophe avc pancytopénie,3mois dans la couveuse,bcp d’analyses..là à 3ans,déjà 2mois chez l’orthophoniste,el ne parle tjrs pas certes mais il dit qq mots et qq phrases de 2 à 3 mots mais à sa façon…bref DIEU merci pr nos petits bijoux

À lire aussi

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance...

Lire la suite →

Devenir maman sans sa maman

Ma mère est décédée deux ans avant que je devienne mère...

Lire la suite →

Matante comblée

Caroline, 31 ans, pas d’enfants. Je suis presque la seule à...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →