superbanniere
Abonnement Magazine

J’ai testé la méditation avec mes enfants

Crédit: michelle proz

Crédit: Michelle Proz

Profiter de chaque instant présent, se libérer de ses pensées… Un rêve presque impossible pour moi! Jusqu’au jour où je me suis mise à la méditation, en famille. Avec Emma, 8 ans, Victor, 6 ans, et Julia, 4 ans.

Comme tout parent dont la vie familiale tourbillonne, j’ai l’impression que mes pensées sont rarement à la bonne place. Alors que mes mains façonnent une tarte, je pense à mon dernier courriel envoyé. Pendant que j’envoie mes courriels, je pense à la fête de ma grande. Et quand ma petite fée me raconte sa journée, je dérive vers la mienne. L’instant présent, si précieux à vivre lorsqu’on a trois jeunes enfants, m’échappe souvent. Cela m’attriste.

Quand j’ai reçu à mon bureau de nouveaux livres sur la méditation en famille, j’ai donc cru à un signe du destin. Faire des pauses méditatives, et avec mes enfants? L’occasion était trop belle. Voici comment Dominique Dumont, animatrice d’ateliers de méditation, a atterri chez nous, il y a peu. Son ouvrage, Mon premier livre de méditation, propose un voyage de détente à travers les saisons aux enfants de plus de 4 ans.

Il est 9 heures. Nous nous asseyons tous les cinq sur le gazon et écoutons notre invitée.

— Aimez-­vous les histoires?

— Ouiii!

De sa voix douce et calme, Dominique présente les personnages de son histoire qu’elle a pris soin de matérialiser ­par des bricolages: le pommier, l’arc-en-­ciel, le nuage, la fleur et la pluie. Moi, discrètement, j’observe les enfants. Emma suit attentivement, Julia s’est rapprochée de moi, et mon Victor bâille.

Dominique le remarque en souriant. Pour l’accrocher, elle lui confie la fleur. À Julia, elle donne l’arc-­en-­ciel, et à Emma, le nuage. Chacun est ravi, prêt pour son voyage. Dominique commence son récit.

— Fermez les yeux, allongez vos jambes et prenez trois grandes inspirations. Puis, tout au long de l’histoire, concentrez-vous sur ce qui se passe à l’intérieur de vous. Imaginez dans votre tête tout ce que je vais vous décrire.

En quelques minutes, nous nous trans formons en pommiers. Nos orteils, en racines. Notre ventre devient un arc-en-ciel lumineux, notre cœur, une fleur, et notre tête, un léger nuage blanc. À chaque étape, nous devons respirer profondément trois fois. Tout en tentant de devenir pomme, je regarde à nouveau les enfants. Emma s’est étendue et a posé la tête sur son nuage. Julia serre l’arc-en-ciel sur son ventre, et mon Victor se retient de rire. Ça y est, le rire l’emporte. Je regarde Dominique avec un sourire gêné.

— Ce n’est pas grave, chuchote-t-elle, adorable.

Elle suggère à Victor de prendre encore trois grandes respirations en portant la fleur contre son cœur.

— Bravo, tu es capable!

Mon Victor respire bien mais, évidemment, la grande sœur s’en mêle. Elle lui rappelle qu’il faut inspirer par le nez, expirer par la bouche, sans oublier de tendre les orteils pour essayer de ressentir la pluie…

Lui, il recommence à rire, et voilà… ça dégénère en chatouilles!

La séance a duré, en tout, 15 minutes. Quinze minutes pendant lesquelles les enfants ont réussi à fermer les yeux, à visualiser et à respirer. Pour Dominique, c’est une réussite. Devant mes doutes, elle me rassure:

— C’est la base, Marie! Respiration, visualisation et concentration, ils y arrivent! Le temps passe, et nous nous exerçons un peu chaque jour. À l’heure du bain, avant le dodo ou même en voiture.

Je découvre aussi un second livre, Calme et attentif comme une grenouille — La méditation pour les enfants… avec leurs parents, écrit par Eline Snel. Plus volumineux et plus théorique, mais rempli de sympathiques exercices et accompagné d’un CD.

Assis ou allongés, les yeux ouverts ou fermés, nous nous amusons à devenir attentifs au soleil qui réchauffe notre peau, au vent dans les arbres, aux arômes dégagés par nos plats. Chaque fois quelques minutes, sans laisser s’infiltrer aucune autre pensée.

Et assez vite, finalement, trois évidences me sautent aux yeux. Contrairement à mon idée préconçue, la méditation n’exige pas de rester assis une heure par jour en indien. Elle est étonnamment facile, accessible et apaisante. Et surtout, elle appelle à un art de vivre dont les enfants sont rois. Faire le vide dans sa tête, être attentif à chaque geste qu’on fait, les enfants «l’ont» de façon innée. Quand ils dessinent, enfilent leur collier de perles, lisent, organisent leur cabane, ils ne sont pas ailleurs dans leurs pensées, ni dans le passé ou dans l’avenir. Ils vivent à 100 % ce qu’ils font. Plus ils grandiront, plus ils apprendront à anticiper le futur, à réfléchir sur le passé. Comme nous. En attendant, ce sont eux, nos petits maîtres de méditation.

Mes exercices «coups de cœur»
La petite araignée
Pour aider l’enfant à se concentrer, dites-lui ceci: « Laisse descendre ton attention, lentement, de ta tête jusqu’à ton ventre, comme une petite araignée pendue à son fil. Maintenant, dans ton ventre, il n’y a plus d’idées. Juste le lent mouvement de la respiration. Écoute-la.

La boîte à ruminations
Avant qu’il aille dormir, demandez à votre enfant s’il a encore des préoccupations, des soucis, des choses qui lui restent sur le cœur. Parlez-en avec lui pour les clarifier, puis placez symboliquement ces pensées dans une vraie et jolie boîte, sur une étagère.

L’arbre à souhaits
Un petit voyage méditatif qui nous envoie à la rencontre d’un arbre capable d’exaucer notre souhait le plus cher.

À lire
Mon premier livre de méditation, Dominique Dumont, éditions Héritage,  2013.
Calme et attentif comme une grenouille – La méditation pour les enfants… avec leurs parents, Eline Snel, Les Éditions Transcontinental, 2013.

Source: Enfants Québec, novembre 2013

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Comment devenir un parent zen ?

Quand on a des enfants, rares sont les journées qui se...

Lire la suite →

J’ai testé la relaxation avec les enfants

Notre journaliste Nathalie Côté a testé la relaxation avec les...

Lire la suite →

Attention à l’anxiété de performance

Être un peu nerveux avant un examen ou une compétition, c’est...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →