superbanniere
Abonnement Magazine

Entrevue avec deux mamans futées!

Crédit: Gontran Chartre

Crédit: Gontran Chartre

Alexandra Diaz et Geneviève O’Gleman sont de retour, pour une deuxième saison de leur émission Cuisine futée, parents pressés. Bien décidées à continuer de partager leur bonheur de cuisiner à la maison avec toutes les familles québécoises, la nutritionniste et l’animatrice y proposeront de nouvelles recettes, mais surtout de nombreuses astuces pour gagner du temps, retrouver le plaisir de manger en famille et éveiller les papilles de nos bambins.

Collaboratrice au magazine Enfants Québec depuis plus de 10 ans, Geneviève O’Gleman mijotait depuis longtemps l’idée d’une émission destinée aux familles pressées. «Contrairement à ce qu’on voit dans d’autres émissions culinaires, nos recettes ne sont pas mises en scène à l’avance, Alexandra et moi cuisinons pratiquement en direct, comme les parents doivent le faire chaque soir», explique-t-elle.

Et sa complice Alexandra Diaz de renchérir: « À l’écran, nous sommes vraiment deux mamans, avec nos horaires de fous, nos joies, nos peines, nos défis quotidiens… ce qui ne nous empêche pas d’être efficaces et heureuses en cuisine! En travaillant avec Geneviève, je me suis rendu compte qu’il suffisait d’adopter quelques trucs d’organisation faciles pour changer sa vie… et je veux les partager. Bien sûr, il n’y a pas de recette magique pour être un meilleur parent, mais ensemble on est plus forts que chacun pour soi!»  La journaliste culturelle et animatrice est aussi maman d’un garçon de 6 ans et d’une fillette de 3 ans.

À l’approche de la Saint-Valentin, nous avons demandé aux deux mamans futées de nous parler d’amour. Voici leurs confidences.
Pour Geneviève, l’amour, c’est…

… la joie de se sentir utile: «Ce qui m’allume dans mon métier de nutritionniste est d’aider le monde. Nous recevons tellement de messages de parents! Je suis comblée de joie en voyant que les gens participent, qu’ils s’entraident et, surtout, que nous leur apportons vraiment quelque chose d’utile!»
… un petit geste qui fait sourire:«Certains matins de semaine, quand ma fille se réveille un peu bougonne, je décongèle quelques crêpes préparées en surplus le week-end. Je les réchauffe avec un peu de yaourt et quelques amandes émincées, et ce déjeuner festif a le don de lui redonner le sourire!»

… une fête de tous les jours: «La Saint-Valentin a pris beaucoup plus de sens pour moi depuis la naissance de ma fille Maude, mais dans notre famille, de toute manière, on célèbre l’amour tous les jours. On met la table avec une petite touche spéciale, comme des bougies, on prépare des muffins en forme de cœurs, je sers l’eau dans de beaux verres pour faire «tchin-tchin»… juste pour le plaisir de dire à mon conjoint et à ma fille que je les aime!»

Pour  Alexandra, l’amour, c’est…
… être passionné par ce qu’on fait: «C’est l’amour de la connaissance qui m’a poussée à devenir journaliste et animatrice. Je suis boulimique de lecture, de culture, de rencontres, d’art, je suis curieuse, j’aime partager et parler… bref, je suis faite pour ce métier!»

… une grande table familiale: «Quand j’étais enfant, il y avait toujours à manger pour 12 même si nous n’étions que 5 à la maison. Manger était une fête, car il restait toujours de la place autour de la table pour recevoir nos amis d’école ou des invités de dernière minute.»

… célébrer la gratitude: «Pour moi, la Saint-Valentin – tout comme Noël ou l’Halloween – est avant tout une fête familiale. On écrit une carte pour grand-maman, pour grand-papa… Les rituels sont importants pour aider les enfants à construire leur identité et leur confiance en eux. Mais l’amour et surtout la gratitude devraient être soulignés tous les jours, pas seulement une fois par an.»

Elles aiment toutes deux… l’organisme Jeunes pousses «Les membres de cet organisme font des potagers dans les cours d’école pour inciter les jeunes à consommer plus de légumes et à voir ceux-ci sous un autre jour. Leur mission va dans le même sens que celle de Cuisine futée, parents pressés. Leur Caravane du goût sillonne le Québec pour offrir une solution de rechange à la malbouffe dans les festivals, et leurs ateliers permettent aux enfants d’élargir leurs horizons alimentaires.»

À suivre:
Cuisine futée, parents pressés, tous les mercredis à 19 h sur les ondes de Télé-Québec, ainsi que sur le site cuisinefuteeparentspresses.
À lireParents futés, de Geneviève O’Gleman et Alexandra Diaz (éditions La Semaine, 2013), qui présente 75 recettes (50 tirées de la première saison de l’émission et 25 inédites), en plus des astuces éducatives et des conseils nutritionnels de parents, de chefs, de médecins et d’experts.

Source: Enfants Québec, février-mars 2014

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Et si on prenait des vraies vacances ?

Vous n’avez pas besoin de faire de plan pour être...

Lire la suite →

Fêtes de famille et conflits familiaux

Mariages, anniversaires de naissance, baptêmes… Quand les...

Lire la suite →

Devenir parent, le rôle de votre vie

Vous vous souvenez sûrement de la naissance de votre premier...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →