superbanniere
Abonnement Magazine

Une partie de hockey bottine?

Istock

Istock

Neige ou pas neige, les ruelles et les parcs appartiennent aux jeunes hockeyeurs! Une balle, un bâton, et les voilà catapultés parmi leurs héros dans la ligue nationale «mini-mineure» de hockey-bottine, devenant, le temps d’une partie, les joueurs étoiles de leur quartier.

Nul besoin d’aller à l’aréna ni de disposer d’une glace pour jouer au hockey-bottine. «Il suffit de trouver un espace sécuritaire dans le jardin, la cour, la ruelle ou le parc, et c’est parti pour un match mémorable!», s’exclame Marc Potvin, qui a fondé en 2009 la ligue de hockey cosom qui porte son nom, à la demande de son fils de 8 ans. «Il faut s’amuser, insiste-t-il. Les adultes pourront jouer avec les enfants, mais n’auront pas le droit de marquer de buts, seulement de faire des passes. Maman enfilera l’équipement de gardien de but et pourra se mesurer aux petits athlètes. Cela doit rester un jeu avant tout.»

Pour sa part, René Parent, président du comité provincial initiation de Hockey Québec, nous fait cette suggestion: «Imposez le moins de règles possible et mettez la compétition de côté. J’ai 56 ans, et mes plus beaux souvenirs ne sont pas les tournois bantams gagnés, mais les parties sur la patinoire de mon village avec mon père et ma sœur.»

Ce qu’il vous faut:

  • Une balle ronde, une rondelle de mousse ou une boule de glace.
  • Des bâtons de la bonne taille: qui arrivent à la hauteur de la bouche ou du nez du joueur.
  • Des bottines ou des bottes antidérapantes, chaudes et bien isolées.
  • Des lunettes de sécurité ou un casque avec visière.
  • Un équipement de protection de base pour le gardien de but.
  • Un peu d’imagination pour construire des buts avec des filets de plastique, des cônes, ou encore des monticules de neige.

Échauffement: Comme chez les hockeyeurs professionnels, l’activité débute par un petit échauffement tout simple qui fera grimper la température corporelle, et consistera par exemple à faire quelques tours de «patinoire» en joggant. Pour développer leurs habiletés, les jeunes joueurs feront des exercices comme des passes, des tirs au but, des parcours avec obstacles à contourner avec la balle à l’aide du bâton.

Une partie? Pour former les équipes, on met tous les bâtons des joueurs au centre de l’espace de jeu et on procède à un tirage au sort. «Je propose que les parents supervisent trois périodes de 10 à 20 minutes, dit Marc Potvin. Entre chaque période, tout le monde peut rentrer à l’abri, prendre une collation et boire un chocolat chaud, faire sécher ses gants, pendant que papa ou maman passe la “Zamboni” à l’extérieur.»

Les «miniséries»: Passez le mot à vos voisins pour organiser des «mini-séries» amicales dans lesquelles vous changerez les équipes entre chaque match.
C’est bon pour la santé!

«Le hockey favorise le développement de plusieurs habiletés motrices de base – courir, reculer, changer de direction –, en plus de permettre d’acquérir des habiletés sportives comme de frapper une balle avec un bâton, ou encore d’apprendre le jeu collectif, souligne Joé Mainville-Tessier, préparateur physique d’Actiforme et d’Équipe Québec. Il s’agit aussi d’un sport “avec impact” qui aura des effets positifs sur la densité minérale osseuse et la résistance des os des enfants. Enfin, c’est une activité qui stimule le système cardiorespiratoire. Pour initier de jeunes enfants, choisissez une surface de jeu plus petite, sécuritaire, ainsi qu’un équipement approprié: plusieurs couches de vêtements, des lunettes protectrices ou un casque avec visière, des espadrilles antidérapantes, des gants et, idéalement, des protège-genoux, protège-coudes et protège-tibias.»

Pour prolonger le plaisir

Pour inscrire votre enfant dans une ligue de hockey, adressez-vous au service de loisirs de votre municipalité. Consultez le programme Méthode d’apprentissage au hockey sur glace (MAHG) pour les 5 à 8 ans, à hockey.qc.ca.

Autres sources d’information: Ligue de hockey cosom Marc Potvin (Saint-Bruno- de-Montarville) et  hockeycanada.ca.

Découvrez le dek hockey

Pratiqué dans plusieurs municipalités du Québec, le dek hockey (ou hockey de terrain) se joue à trois contre trois, sur une patinoire recouverte d’une surface de plastique quadrillée bleue, avec des palettes de plastique et une balle orange. «L’hiver, on arrose la surface de jeu et on joue à la snout avec des souliers de caoutchouc mou», explique Éric Magnan, chef de service du dek hockey au Complexe Alphonse-Desjardins. Informatio : Association Dek Hockey du Québec

Source: Enfants Québec, décembre-janvier 2014

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Une partie de soccer en famille

Vos jeunes ont des fourmis dans les jambes ? Rendez-vous au...

Lire la suite →

10 activités pour la relâche

Préparez-vous pour une semaine de folie ! À l’abri du froid...

Lire la suite →

Être mauvais en sport, est-ce que c’est génétique ?

Question d'enfant « Être mauvais en sport, est-ce que...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →