superbanniere
Abonnement Magazine

Noël: 7 conseils pour ne plus dépenser sans compter

Crédit: istock

Crédit: istock

Voici des conseils de pros pour mieux gérer son argent pendant les Fêtes.

Par Julie Chaumont

1 Savoir ce qu’on veut
Chaque année, nous jurons qu’on ne nous y reprendra plus. Et chaque année, nous nous laissons aller à des achats impulsifs… qui sont des plus nocifs pour notre budget ! Il existe pourtant une solution simple contre cette maladie de la consommation : décider de ses cadeaux avant d’assaillir les magasins. «Si nous réfléchissons sérieusement aux objets qui feront réellement plaisir à notre entourage, nous aurons moins tendance à acheter compulsivement et nous utiliserons davantage notre créativité», souligne Martine Marleau, conseillère budgétaire à l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) de l’est de Montréal.

2. Prendre son temps
Rose-Marie Charest, présidente de l’Ordre des psychologues du Québec, insiste sur le temps qu’il faut accepter de consacrer à ses achats de Noël. Selon elle, préparer ses cadeaux à l’avance coûte moins cher, en plus de procurer du plaisir. «Si l’on trouve trop stressant de magasiner en plein mois de décembre, rien n’empêche de s’y mettre vers la mi-novembre, dit-elle. En étant dans un bon état d’esprit, on se laissera plus facilement guider par son intuition, au lieu de se laisser influencer par la publicité.»

3 Prévoir quelques cadeaux passe-partout
Vous avez oublié le cadeau pour la cousine lointaine que vous ne voyez qu’une fois par an? Afin de ne pas être pris au dépourvu la prochaine fois, faites-vous une banque de cadeaux passe-partout dans laquelle vous puiserez en ce genre de circonstance. C’est l’approche qu’a choisie Pascale Fortier, maman de deux garçons de 12 et 9 ans. Pour cette Québécoise installée à Toronto, le magasinage de Noël se fait à toute époque de l’année. «J’achète beaucoup de cadeaux impersonnels qui pourraient plaire à différentes personnes de mon entourage, explique-t-elle. De cette façon, j’ai toujours quelque chose sous la main.»

4 S’accorder une petite folie…
Rose-Marie Charest rappelle que Noël est une belle occasion d’enseigner aux enfants le sens de la fête. «En leur montrant que les contraintes peuvent parfois être levées, on leur apprend à faire la différence entre les règles quotidiennes et la fête», soutient-elle. Un principe que Marjolaine Goulet, maman d’un petit garçon de 9 mois, s’est appropriée sans se forcer… «Si, tout au long de l’année, j’apprends à mon fils qu’il ne peut pas tout avoir, je ne pense pas que de le gâter à Noël risque de détruire toutes les valeurs que je lui aurai inculquées, dit-elle. C’est comme d’habituer son enfant à bien manger, mais de lui permettre une poutine exceptionnellement!»

5 …tout en gardant à l’esprit ses limites budgétaires
Certes, la fête de Noël implique un changement de logique par rapport aux règles routinières. C’est un moment où le plaisir prend le dessus sur la raison. «Il n’y a rien de mal à cela, remarque Rose-Marie Charest, sauf si les conséquences nous détruisent à long terme.» Nous devons donc veiller à choyer nos proches sans perdre de vue le plafond de nos cartes de crédit… ni notre capacité à gérer le stress!

6 Expliquer ses limites aux enfants
Nos chers trésors font parfois des demandes démesurées sans même s’en rendre compte. «Les plus jeunes n’ont pas toujours la notion de ce que coûte un cadeau, constate en effet Martine Marleau. Ils ignorent par exemple qu’un iPod, ce n’est pas donné.» Plutôt que de s’angoisser devant leurs désirs, il est bien préférable de leur expliquer que tout budget a ses bornes. «N’oublions pas qu’il est essentiel d’apprendre à nos enfants que la vie comporte des limitations, et que cet apprentissage n’engendre pas de dépression, dit Rose-Marie Charest. C’est, au contraire, l’un des plus cadeaux que nous puissions leur faire.»

7 Penser autrement
Une surenchère entre les divers membres de la famille vient parfois gâcher le temps des Fêtes. «Entre autres, nous éprouvons un sentiment de culpabilité si quelqu’un offre à nos enfants plus de cadeaux que nous-mêmes», note Martine Marleau. «Plutôt que d’être mal à l’aise parce qu’un frère ou une sœur fait des présents à tous les enfants de la famille et qu’on ne peut pas en faire autant, pourquoi ne pas proposer un échange de cadeaux?, suggère Rose-Marie Charest. On peut aussi penser à des étrennes différentes et originales. Par exemple, la tante qui ne voit pas souvent son neveu pourrait organiser une sortie pour passer un moment privilégié avec lui.»

 

Noël en chiffres 

2,34 milliards $ C’est le montant dépensé par les Québécois pendant la période des Fêtes en 2012, selon le Conseil québécois du commerce de détail.
• 676 $ C’est, par ménage, le montant que les Québécois s’apprêtaient à débourser pour les Fêtes en 2014, soit 406 $ en cadeaux et 270$ en alimentation.

• En moyenne, les Québécois qui projettent d’effectuer des achats pour les Fêtes feront des cadeaux à 7,1 personnes.
Parmi les Québécois qui ont prévu des dépenses pour les Fêtes :
27 % ont déjà commencé leurs achats en octobre ou avant ;
35 % comptent les faire en novembre ;
32 % ne s’en occuperont pas avant le mois de décembre.

Source:  Enfants Québec, décembre-janvier 2014

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Sorties de Noël pour célébrer nos 5 sens

En décembre, on célèbre nos cinq sens avec ces sorties de...

Lire la suite →

Épicerie – Mission économie

Il suffit de quelques astuces et d’un peu de temps pour mieux...

Lire la suite →

Voyager en famille sans crever son budget

Inaccessibles, les voyages en famille? Pas toujours! Suivez ces...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →