superbanniere
Abonnement Magazine

Les devoirs sont une véritable corvée pour mon fils. Que faire?

Les devoirs sont une vraie corvée pour mon fils… et, je dois bien l’avouer, pour moi aussi! Avez-vous des conseils pour les rendre plus agréables? - Dominique, Laval

La période des devoirs, ce n’est pas une fête, c’est du travail! Or, ce moment peut devenir extrêmement désagréable, notamment si l’enfant éprouve des difficultés de concentration ou d’apprentissage, ou si ses parents sont particulièrement exigeants.

Commencez par demander à l’enseignante de votre fils quel est le temps quotidien moyen recommandé pour réaliser le travail. Repérez ensuite les heures où l’enfant semble le plus disponible. Ce n’est pas forcément le soir! Pour certains, consacrer 10 minutes aux devoirs tous les matins est beaucoup plus efficace.

On peut aussi réviser ses leçons dans l’auto sur le trajet de l’école, ou encore faire des lectures le samedi matin en se câlinant sur les oreillers…

Par ailleurs, essayez de créer un environnement favorable en tenant compte des besoins de votre enfant. Par exemple, il pourrait aimer faire ses travaux assis à la table de la cuisine avec ses frères et sœurs, ou au contraire préférer s’isoler dans sa chambre. Restez ouverts : certains enfants étudient très bien couchés sur leur lit ! D’autres ont besoin de bouger tout en révisant leurs leçons, ou apprennent mieux leurs tables de multiplication en chantant, en dessinant ou même en driblant un ballon ! Enfin, pour encourager votre jeune écolier, n’hésitez pas à faire preuve d’humour et de fantaisie – blagues et jeux de mots sont plus que bienvenus pour retenir les règles de grammaire…

En tant que parents, votre rôle n’est pas d’enseigner, mais plutôt d’encadrer et de soutenir. Donc, si votre fils semble ne pas comprendre un exercice ou s’il a des doutes, mieux vaut le renvoyer vers l’enseignante que de tenter de lui expliquer vous-mêmes un principe d’arithmétique ou de grammaire, surtout si cela risque d’engendrer un conflit.

Parents-conseils

«L’an dernier, chaque fin de semaine, on avait droit à la “crise” des devoirs ! Mon conjoint et notre fils finissaient toujours par se disputer à propos d’un exercice de maths. Cette année, j’ai inscrit Axel au service d’aide aux devoirs de l’école. Et le week-end, tout le monde se repose.» Stéphanie, maman d’Axel, 10 ans, et de Marjorie, 3 ans

trucs de pro

Pour mieux organiser sa période de devoirs, votre garçon pourrait utiliser un chronomètre visuel. Au préalable, déterminez avec lui quelles sont les tâches à effectuer et estimez le temps qu’il consacrera à chacune d’elles et la durée autorisée pour les courtes pauses. Par exemple, il consacrerait 10 minutes à son devoir de mathématiques, puis ferait une pause de 4 minutes pour nourrir ses poissons, ou de 2 minutes pour sauter à la corde, avant de revenir s’asseoir pour la tâche suivante.

Source: Enfants Québec, octobre 2013

Commentaires

commentaires

Un commentaire

Oscar

Sans avoir l intention de pedrre ma soire9e sur ce post : en effet, le cerveau n’est pas un muscle. Par contre il est inde9niable que la me9moire et les faculte9s de raisonnement peuvent s’exercer et s’afffbter selon un principe similaire. On re9sout beaucoup plus facilement et efficacement une e9quation apre8s quelques temps e0 s’y exercer de fae7on re9gulie8re que si on le fait de manie8re tre8s e9pisodique Non.La me9moire ne s ame9liore pas en apprenant par cœur. Tout ce que j ai pu apprendre par cœur un jour, je l ai oublie9. Ne reste que ce que j ai compris. c0 quoi sert de savoir refaire sans comprendre un exercice une semaine pour l avoir oublie9 apre8s un mois?On apprend en comprenant et dans une moindre mesure en utilisant. Du moins e0 long terme.(c0 part les tables de multiplication et les poe9sies, e7a serait dommage) Seulement il y a plein de lee7ons qui ne9cessitent de passer par l’e9crit pour bien les connaeetre (en orthographe, par exemple) On n apprend pas l orthographe avec des lee7ons mais en lisant et en e9crivant. Idem pour la grammaire. S il fallait se souvenir des re8gles et de leurs exceptions infinies e0 chaque mot on n e9crirait rien. Quant e0 ceux qui pensent qu’avec moins de devoirs les enfants se cultiveraient plus avec des livres, e7a m’a bien fait rire. Chaque Noebl passe et les meame cadeaux (wifi, console, etc) arrivent. La punition ultime prend souvent la forme d’une “interdiction de wii”… J ai eu un ordinateur dans ma chambre e0 10 ans (un CPC 464 avec pacman : le bonheur) et je n ai jamais e9te9 restreint pour la te9le9. Pourtant j ai toujours lu aussi. Relire (ou lire) Comme un roman de Pennac, e7a e9vitera ce genre d arguments tous faits. Cette loi est injustifie9e et fonde9e sur des pre9juge9s. Il est parfaitement normal qu’elle ne soit pas respecte9e. Certainement. Lesquels? Tous les parents n’ont pas mate9riellement le temps de faire lire un bouquin ou apprendre une poe9sie e0 ses enfants. Alors comment peuvent-ils espe9rer e9duquer leurs enfants? avec un seul instit, on peut s’attendre e0 ce qu’il soit capable d’e9valuer la quantite9 de devoirs donne9e et de rester raisonnable. Des dimanches et des mercredis entiers e0 faire du Bled en CM1, c est raisonnable? Je suis en khe2gne, je sors tout juste du concours de l’ENS, inutile de pre9ciser que les devoirs, les longues soire9es (nuits…) d’e9tude je connais ! Tre8s bien. Et e0 quoi auront-elle servi apre8s le concours? L’ide9e meame “d’interdire” est tellement absurde Si vous continuez on va vous interdire de raconter n importe quoi. Allez, encore un petit effort et on aura 90% d’analphabe8tes au bac. Avec l’Education Nationale et ses clercs, “yes, you can’t”. Euh, plutf4t, oui. Qu’ils se contentent simplement d’appliquer les bonnes vieilles me9thodes du bon vieux temps qui marchaient ve2chement mieux et qui marchent toujours ve2chement bien dans les petites e9coles peuple9es d’irre9ductibles instituteurs re9actionnaires. il y a clairement un proble8me sur l’apprentissage des bases et j’ai vraiment l’impression que le proble8me ne vient pas des enseignants Il serait temps de comprendre que mis e0 part de lourds proble8mes familiaux les proble8mes des e9le8ves sont toujours de la faute des enseignants. Si on veut que les e9le8ves soient inte9resse9 il faut eatre inte9ressant. Le0 aussi relire Pennac.Et tant d autresPS : Je trouve ca assez etonnant que personne n’est relever l’explication de vidberg. Il ne s’agit pas de supprimer les devoirs, mais de les integrer aux heures d’ecoles Incroyable, n est-ce pas?

À lire aussi

Isabelle complètement VEDGE

Isabelle Gélinas, son conjoint et leurs enfants Catherine et...

Lire la suite →

À propos de discipline

Voilà une tâche parentale aussi nécessaire que...

Lire la suite →

Niveau par niveau, les défis de la rentrée

Niveau par niveau, voici les défis qui attendent les élèves,...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →