superbanniere
Abonnement Magazine

Ma fille refuse d’aller à la toilette

Ma fille de 3 ans refuse de faire caca dans la toilette, mais elle ne veut plus de sa couche. Comment résoudre ce problème? Katie, Montréal

C’est vers l’âge de 2 ans que les enfants commencent à contrôler leurs sphincters. En même temps, ils prennent conscience qu’ils ont le pouvoir de maîtriser l’expulsion de leurs selles. Chez certains, cette découverte peut s’accompagner de peur: quand ils laissent aller leurs selles, ils ont le sentiment de laisser aller une partie d’eux-mêmes.

Assurez-vous d’abord qu’il ne s’agit pas d’un problème physique (inconfort, constipation, coliques…) et consultez votre médecin ou votre pharmacien. Pensez aussi que si votre fille a eu des malaises intestinaux au début de son apprentissage, elle associe peut-être toujours les douleurs passées et le fait d’aller aux toilettes. Il pourrait donc être normal qu’elle connaisse des phases de régression de quelques semaines avant de reprendre son entraînement normalement. Je vous conseille de lui accorder une pause d’une ou deux semaines pour laisser retomber la pression et éviter qu’elle ne développe une obsession pour des selles. Pendant ce temps, elle devra accepter de porter à nouveau des couches. Proposez-lui celles qui ressemblent à des culottes.

Après cette pause, recommencez l’entraînement progressivement. Quand vous remarquez que l’enfant s’apprête à faire une selle (elle rougit, elle fronce les sourcils, elle va se cacher…), donnez-lui le choix: aller aux toilettes, utiliser le petit pot ou mettre une couche. Respectez sa décision et félicitez-la si elle accepte d’aller aux toilettes. Ne faites aucun commentaire si ce n’est pas le cas. Ne soupirez pas, ne vous renfrognez pas, restez neutre. S’il arrive à votre fille de faire caca dans sa culotte, nettoyez celle-ci avec elle en mettant le caca dans la toilette et en l’impliquant dans le nettoyage de ses fesses et le changement de vêtements. Rassurez l’enfant en lui disant qu’éliminer des selles n’est pas dangereux. En dédramatisant et en prévenant les éventuels «accidents», vous choisirez le meilleur moyen de l’aider à prendre en charge cette partie de son autonomie.

Trucs de pro

 Mettez une bonne épaisseur de papier-toilette au fond de la cuvette pour recouvrir le trou. Votre enfant acceptera sans doute plus facilement de s’y asseoir. Au fur et à mesure de son apprentissage, vous pourrez mettre de moins en moins de papier pour l’habituer à un usage normal.

 Accrochez un tableau de motivation dans la salle de bain avec des autocollants attrayants pour permettre à votre fillette à visualiser ses progrès.

Source: Enfants Québec, octobre 2013

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Nos enfants ont besoin de silence

Pour grandir et bien se développer, nos enfants ont besoin de...

Lire la suite →

Comment l’aider à s’endormir dans sa nouvelle chambre?

« Mon fils de 23 mois doit bientôt laisser sa chambre à bébé...

Lire la suite →

Précieuse politesse

Vous désespérez de réussir à imprimer le réflexe du...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →