superbanniere
Abonnement Magazine

Père Noël, apporte-nous le ciel!

Pascal Lachapelle

Pascal Lachapelle

Cher père Noël, mon conseiller financier panique en voyant la liste que mes enfants t’ont envoyée…

— Écoute, Crème anglaise, nous avons un problème… Je surnomme ma copine ainsi car elle est anglophone et que c’est la crème de la crème.
— Yes, honey?
— Si j’additionne les cadeaux de la longue liste de nos quatre enfants, ils totalisent la somme de 857 000$. Alors, soit nous faisons faillite, soit nous retirons nos REER… ou bien tu dois trouver un job pour les fins de semaine.
— Et comment nos enfants ont-ils pu faire une liste pareille?
— D’abord, ma Princesse désire des voyages sur le bateau de Mickey Mouse pour rencontrer les autres princesses de son «espèce». FX, mon fils (pour FX sound effects car il fait toujours des bruits avec sa bouche), veut un cinéma maison avec un écran plasma de 80 pouces pour sa chambre.
— Oh! Just that? Et mon Optimus? (Le fils de Crème anglaise veut que nous l’appelions Optimus car il adore les Transformers.)
— Il ne veut rien de moins qu’un vrai Transformer. Et Professeur Tournesol (le deuxième garçon de ma copine, toujours dans la lune mais très intelligent) aimerait visiter les plus grandes tours du monde: Burj Khalifa, Petronas, Tokyo Sky Tree, etc. Alors? Des suggestions pour régler notre problème?
— Oui, tu devras toi aussi trouver un job de fin de semaine. And go buy a lottery ticket!

Évidemment, nous avons prié nos enfants de revoir leur liste. Nous trouvions leurs demandes, comment dire… légèrement exagérées! Quelques jours plus tard, ils sont revenus à la charge. Ils avaient fait des compromis. Ma fille ne désirait plus que de courts voyages dans des endroits princiers. FX reconnaissait qu’un écran de juste 70 pouces serait suffisant. Optimus se contenterait de Bumblebee, un plus petit Transformer. Et finalement, Professeur Tournesol avait renoncé à visiter une de ses tours. Bon, un appel au père Noël et à mon comptable s’imposait. Ils auraient peut-être une idée à nous souffler?

Et le soir de Noël…
— Une Nintendo 3DS avec un casque d’écoute ambiophonique! Chike chike wow wow! s’exclame FX.
— Yé! J’ai des billets pour aller voir le spectacle de Disney on Ice avec les princesses au Centre Bell, se réjouit Princesse.
Look! Look! A real Transformer! crie Optimus, ravi.
Pour lui, j’ai déniché un Transformer qui fait exactement les mêmes sons qu’au cinéma lorsqu’il se métamorphose. Bruyant, mais à s’y méprendre!
Cool! I have the Willis Tower! In Lego! déclare Professeur Tournesol.
— Mais… hum… Crème anglaise… pour mon cadeau? Où est ma super grosse glissade d’eau de luxe pour notre piscine?
Here, honey, Merry Christmas.
— Une enveloppe? Ok… Wow, une passe de saison pour le parc aquatique!
— Yes… Moi qui pensais qu’il n’y avait que nos enfants pour avoir des idées extravagantes…
— Hein? Quoi?
— Rien, mon chéri, rien. Joyeux Noël.

Papa de deux enfants de 8 et 11 ans, Pascal Lachapelle est l’auteur du livre Pères poules et prodigieux enfants, pas vraiment! (éditions Stanké, 2013), coécrit avec Matthieu Turgeon.

Source: Enfants Québec, décembre-janvier 2014

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Rencontres avec le père Noël: prises un et deux!

Prise un. Le mois passé, la quincaillerie du coin annonçait...

Lire la suite →

Moi, mes enfants… n’auront pas de jouet en plastique

Nous étions deux mères parfaites… jusqu’à ce que nous...

Lire la suite →

Trio de bouchées chocolatées

Cadeaux d’hôtesse ou desserts à croquer, laissez-vous tenter...

Lire la suite →