superbanniere
Abonnement Magazine

Catherine Major: transmettre la musique

Crédit: Laurence Labat

Crédit: Laurence Labat

Pianiste hors pair, mais aussi chanteuse, auteure et compositrice, Catherine Major parle de la musique comme d’un deuxième langage. Elle partage avec nous son expérience pour transmettre l’amour de la musique aux enfants.

Le piano est entré dans ta vie à l’âge de 4 ans. Maintenant que tu es maman, quel regard portes-tu sur ce parcours commencé si jeune?
Je suis très heureuse que mes parents m’aient poussée à jouer si jeune, car cela m’a donné des bases solides, auxquelles je n’ai plus eu à réfléchir quand j’ai commencé mon métier d’auteure-compositrice. Au niveau musical, plus on apprend jeune, plus cela devient comme un langage presque inné. Ayant moi-même une fille qui vient d’avoir 4 ans, je souhaite aussi qu’elle commence à apprendre la musique. Les enfants sont comme des« éponges » à cet âge-là; ils ont de la facilité à comprendre la matière et d’une manière qui va rester.

Tes parents étaient-ils musiciens?
Ma mère a fait 13 ans de piano. Elle avait des bases solides et a pu m’épauler pendant mes nombreuses pratiques.

Et toi, seras-tu la meilleure prof de ta fille?
Même si je pourrais lui apprendre moi-même, je préfère qu’elle apprenne auprès de quelqu’un d’autre. Je pense qu’en tant que parent, on n’a pas assez de recul, on est moins patient, on prend les choses personnellement, et même l’enfant n’a pas la même attention. Elle commencera donc des cours à l’automne, peut-être même avec la même personne qui m’a enseigné quand j’avais 4 ans! Cela ne m’empêchera pas bien sûr de lui montrer des choses de mon côté de temps en temps.

Les jeunes enfants doivent-ils, selon toi, commencer par le piano classique?
Je suis pour une éducation classique. Le classique offre la meilleure base de lecture, écriture et compréhension de la musique pour un enfant, même si après il peut aller vers le jazz, la pop… tout ce qu’il voudra.

Est-ce primordial que tes enfants deviennent des musiciens?
Pour moi, la musique est un langage, et je me vois mal leur parler de tonalité ou d’harmonie plus tard et que cela ne leur dise absolument rien! (rires). J’aimerais au moins leurs offrir les outils pour pouvoir la connaitre, quitte à ce qu’ils se destinent à autre chose. J’aimerais beaucoup que plus tard, ils connaissent le plaisir de créer – de la musique ou autre chose – et la liberté et la satisfaction que cela procure de partager ses créations avec les gens.

À lire aussi : Catherine Major nous parle de sa vie de maman

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

10 sorties culturelles avant Noël

Théâtre, expositions, musique, cinéma, contes… Voici un...

Lire la suite →

Rencontre avec Les Petites Tounes

Baignant depuis toujours dans l’univers des tout-petits, les...

Lire la suite →

10 sorties pour cultiver la relâche!

 Spectacles, expos, ciné, ateliers, festivals… Préparez-vous...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →