superbanniere
Abonnement Magazine

Maternelle à 4 ans – nos experts se prononcent

Nous avons demandé à nos experts de se prononcer: les enfants devraient-ils entrer à la maternelle à 4 ans?

Claudia ÉcrementCLAUDIA ÉCREMENT, psychologue

Je suis ambivalente. C’est vrai que si c’est structuré et bien mené, les enfants de tous les milieux bénéficieraient de la même préparation à l’école. En autant que les professeurs aillent au rythme de l’enfant et que l’accent ne soit pas mis sur la performance, mais sur les habiletés sociales, l’apprentissage de la vie en société, le travail en équipe, la bonne entente. Deux ans de préscolaire pourraient aussi permettre de dépister certains problèmes – retard de langage, difficultés d’apprentissage, abus, négligence… – plus rapidement.
Mais en même temps, si notre enfant est dans un bon CPE, pourquoi l’en retirer? Il me semble que l’on devrait donner les premières places aux enfants des milieux défavorisés, aux immigrants, pour qu’ils apprennent le français. Sinon pourquoi commencer plus jeune? Pour moi il n’y a pas d’urgence à mettre les enfants dans cette structure qu’est l’école primaire.

Danielle Noreau crédit Charles Alexis GrenierDANIELLE NOREAU, orthophoniste

L’idée est très louable en ce qui concerne les enfants qui ne sont pas suffisamment stimulés, ceux des milieux moins favorisés, par exemple. Mais imposer la maternelle à 4 ans à tous les enfants soulève certaines questions. Comment tout cela va-t-il s’articuler? Déjà, les écoles n’ont pas suffisamment de locaux! Les ressources physiques sont très restreintes. Ça va prendre du temps avant que le projet prenne forme. Mon souhait, ce serait que le ratio soit moins élevé que celui des maternelles 5 ans. Qu’il y ait des projets de prévention et de dépistage des enfants à risques, mais aussi des services adéquats. En attendant, il n’y a pas de modèle. Il faut attendre quelques années. Le jour où tout ça va bien rouler, je crois que ça deviendra un bon service.

Isabelle Gélinas crédit: Sylvain Fortier Studio 31ISABELLE GÉLINAS, psychologue scolaire

Je suis partagée. Je crois que pour la majorité des enfants, ce n’est pas nécessaire. Mais je sais par contre que pour les enfants à risque de développer des difficultés, c’est une très bonne chose. La recherche montre bien que le plus tôt on dépiste les difficultés, plus tôt on intervient, meilleures sont les chances de développement de ces enfants-là. On sait aussi que dans les milieux défavorisées, les familles envoient moins leurs enfants en garderie. Ils se retrouvent à l’école à 5 ans et comme on n’a rien fait pour dépister les problèmes, on constate des retards de développement ou des troubles de langage qui n’ont pas été pris en charge.
Cela dit, la maternelle 4 ans pour tous est une mesure très coûteuse pour notre société. Et selon moi elle n’est pas nécessaire pour la majorité.

Judith Beaulieu crédit: MJLegaultJUDITH BEAULIEU, ergothérapeute

Pour les milieux défavorisés, je suis clairement en faveur de ce projet. Tout comme pour les enfants qui ont un TSA (trouble du spectre de l’autisme), un trouble de langage, ou des difficultés d’apprentissage. Donner à ces enfants une année de plus, surtout s’ils ont la chance ensuite de poursuivre leurs scolarité dans la même école, va leur permettre de se familiariser avec le milieux scolaire et de diminuer leur niveau d’anxiété. On peut alors développer tout leur potentiel.
De plus, comme souvent le transport est inclus, ça peut être un grand avantage pour les parents, surtout s’ils habitent un milieu rural.
Mais à mon avis ce n’est pas une mesure nécessaire pour tout le monde. Les CPE font un bon travail et ont un ratio plus petit (10 enfants pour un éducateur, alors qu’en classe, ça peut être de 16 à 18 par enseignants), ils fournissent les repas, il y a quand même des avantages à demeurer dans son CPE.

Mysa Vovan - crédit MJLegaultMYSA VOVAN, dentiste
Pour les familles qui ont un budget serré, la garderie, ce n’est pas donné. La maternelle à 4 ans peut être un avantage. Mais il en sera des maternelles comme des garderies. Certaines seront mieux structurées, mieux organisées que d’autres. Tout dépend du lieu que l’on fréquente. De plus, je n’imposerais pas la maternelle à 4 ans, simplement parce qu’il y a des mamans et des papas qui veulent rester avec leurs enfants à la maison. Ils devraient avoir le choix.

Nicole FallahaNICOLE FALLAHA, ophtalmologiste
Moi-même, j’ai fréquenté la maternelle à 4 ans. Je suis rentrée très jeune à l’école. Bien sûr, c’était il y a 30 ans, et à l’époque, on avait sûrement une autre approche. Mais mon expérience a été positive. Je crois cependant qu’il faut que l’apprentissage reste ludique, même à 5 ans! Les enfants devraient apprendre par le jeu. Il ne faut pas que ça devienne trop sérieux. Ils ont encore bien du temps devant eux pour apprendre. Et puis, à 4 ans, ils n’ont souvent pas encore toute la maturité pour apprendre de façon traditionnelle.

Sylvie BourcierSYLVIE BOURCIER, intervenante en petite enfance
Il nous manque bien des données pour se positionner sur la question. C’est certain qu’il y a un lien entre la qualité de l’environnement et le développement de l’enfant. Mais il me semble qu’on a déjà fait la démonstration que la fréquentation d’un CPE de qualité permettait d’assurer un développement optimal chez l’enfant. En CPE, les éducatrices sont formées en petite enfance, alors que les professeurs de maternelle n’ont pas la même formation. Par ailleurs, on constate que les enfants qui vivent dans des conditions de précarité sont ceux qui, malheureusement, fréquentent le moins les services de garde de qualité. La maternelle à 4 ans est alors une bonne alternative, une autre façon de leur offrir un milieu stimulant. Surtout qu’on sait que le fait de côtoyer des enfants avec différents niveaux de développement est formateur et stimulant.
Mais on pourrait tout aussi bien offrir aux enfants de milieux moins favorisés un accès plus grand aux services de garde de qualité.
La question du ratio est aussi importante. Quand on analyse les programmes de stimulations, on se rend compte que l’efficacité passe par le ratio. À stimulation égale, si on augmente le ratio, on diminue l’intensité. Proposer à des familles d’avoir accès à un lieu stimulant est en soi une bonne idée. Mais à mon avis, le milieu le mieux apte à remplir cette mission reste le CPE de qualité. Sommes-nous prêts à investir pour maximiser la qualité des CPE et augmenter les places? Telle est la question.

Dominique Cousineau - crédit MJLegaultDominique Cousineau, pédiatre
Je suis très en faveur. Dans ma pratique, je vois beaucoup d’enfants qui sont en difficulté au niveau développemental. Des enfants qui viennent de milieux qui n’ont pas accès à un CPE car les listes d’attentes sont infinies. Je vois aussi beaucoup de jeunes qui ont des difficultés à communiquer, et qui fréquentent des garderies anglophones ou multilingues, ce qui n’est pas la formule idéale pour eux.
Dans les milieux défavorisés, très souvent les parents n’ont pas de sous. L’accès à la maternelle à 4 ans, dans leur cas, est une excellente chose. Cela permet de mettre à niveaux les enfants qui présentent des retards dans leur développement, d’identifier les problèmes, et de les aiguiller si besoin est. Pour moi c’est la meilleure solution.

FRANCOIS STPERE -®Pierre Dionne 032FRANÇOIS ST PÈRE, psychologue
Je serais en faveur, si c’était axé principalement sur le jeu et la socialisation. Mais intégrer la maternelle à 4 ans, du point de vue académique, je ne pense pas que ce soit souhaitable. Je crois que c’est un peu tôt pour être sérieux et discipliné. À cet âge, on devrait occuper nos journées à jouer avec des amis.

 

 

Nicole Malenfant NICOLE MALENFANT, professeur en éducation à l’enfance
Non, je ne suis pas en faveur. J’enseigne aux futurs professeurs. Et je peux vous dire que seulement 7 à 8% du cursus des futurs enseignants concerne la petite enfance. Les professeurs sont formés pour enseigner tant à la maternelle qu’à la 6e années. Leur formation, du moins pour l’instant, ne correspond ni à la réalité des besoins des enfants de 4 ans ni au contexte d’accueil de la petite enfance. L’autre point très important est le ratio : 1/10 en CPE, 1/18 en maternelle. C’est un stress incroyable pour les enfants, de se retrouver dans un si grand groupe. Ils sont constamment dans le bruit, l’agitation, la sollicitation. Ils doivent suivre le troupeau, entrer dans le rang. Alors qu’à cet âge, ce dont ils ont besoin, c’est de repos, de calme, de pouvoir faire une sieste en après-midi. De plus, dans beaucoup d’école, les coures extérieures ne sont pas du tout adaptées aux enfants de 4 ans, qui se retrouvent à côtoyer les 11, 12 ans. Et puis, où allons-nous trouver les locaux? Déjà on ne sait plus où mettre les enfants à l’heure du dîner.

Commentaires

commentaires

2 commentaires

SWR

Si vous savez ce qui se passe a l’interieur (je parle de presque toutes les garderies en milieu familial et quelques garderies privees),vous allez retirer vos enfants sans tarder une seconde,je vous assure que j’ai ete traumatisee ,on vous acceuille avec un sourire et une gentillesse devant la porte et derriere cette meme porte un autre visage et autres comportements avec les enfants ,c’est malheureux ce qui se passe,ne les defendez pas SVP,il est temps de faire un changement,au lieu de payer pour ces garderies,mettez ce budget pour ouvrir des classes dans des ecoles bien structurees bien surveillees et surtout securitaires si vous voulez une generation saine mentalement.

Donald Girard

Ou est le coté humain, nos valeur. la première année de leur vie ils sont placé en garderie parce que les parents doivent travailler tout les deux pour joindre les deux bout dans une société de sur consommation, rendu a 4 ans ils n ont pas reçu toute l affection, la sécurité et la tendresse et l amour qu’ il aurais du recevoir a temps plein d un de leur parents , en partant les trois année les plus importante au niveau affectif émotionnel sécurité maternel sont déficitaire. Bref la y parle de maternel 4 ans , y vont ou a 3 heures et demi . Je pense que nos enfants ont besoin de mieux que ca ,ils sont la base de notre société
Ca ressemble a un parc d engraissement pour animaux votre vision production, production, production ,consommations pour remplacer leurs vrai besoin . Ca va devenir comme dans la jungle les plus fort vont survivre pis les autres poker ,ben y vont les gelé avec du pot pis des pilules. Excusé mon franc parler, mais a dans un futur pas très éloigné vous saurez de quoi je parle.

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

Comment les encourager sans en faire trop ?

Chaque jour, nous complimentons nos enfants et soulignons leurs...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →