superbanniere
Abonnement Magazine

Soyez clair, net et précis… ou payez-en le prix!

Matthieu Turgeon

Matthieu Turgeon

Quand ça veut, un enfant de 3 ans et demi, ça écoute. Attention, il peut même suivre les consignes… à la lettre! Mais, par contre, il ne saisit pas nécessairement toutes les recommandations implicites. C’est à nous d’apprendre progressivement à clarifier nos demandes.

Ne soyez pas surpris lorsque vous dites simplement à votre enfant «Arrête d’essuyer tes mains sur la table» et qu’il commence à se laver avec la chaise en tissu, ses pantalons ou le chat qui passait par là. Et si vous lui demandez  de s’essuyer avec du papier de toilette, il se pourrait qu’il ne prenne pas qu’un seul carreau.

En réaction à une phrase comme «Au lieu de renifler comme un bûcheron quand tu as le rhume, mouche-toi plutôt le nez», vous pourriez retrouver des traces douteuses sur les bras de votre sofa.

Et après avoir lancé : «Pour sortir de table, tu dois terminer ton assiette»,  surveillez-le; il risque de s’étouffer avec une dernière bouchée gargantuesque.

Pour des phrases comme «Tu peux prendre ton p’tit frère dans tes bras, mais tu dois être doux avec lui»,  il vaudrait mieux préciser que le lancer pour s’en débarrasser après 30 secondes de mamours, ce n’est PAS doux!

OhOh-Cute

Elliott fait sa cute-attitude après une gaffe

À l’heure du dodo, un simple «Ok, une dernière histoire avant de se coucher.», ça peut vous accaparer une nuit complète s’il récupère votre roman du Comte de Monte Cristo qui est à portée de la main.

Enfin,  quand vous dites « Oui, tu peux faire un câlin à ton chat» , soyez conscient qu’un câlin peut consister à l’écraser de tout son poids jusqu’à ce que le pauvre animal siffle pour sortir de ce pétrin.

C’est pourquoi vous pourriez m’entendre dire à mon garçon : « Allez bonhomme, on s’habille. Alors, mets tes bottes, les deux, chacune dans le bon pied, en les attachant. Et mets ton mateau, à l’endroit… non, l’autre sens… non, l’autre sens encore. Passe tes bras dans les manches et remonte la fermeture éclair sans te pincer le menton. Mets ton pantalon, pas les deux jambes à la même place. Ah non, fudge, ça ira mieux si tu enlèves tes bottes. Les deux. Oufff! »

Faudrait-il en plus que je lui spécifie qu’il ne doit pas vider son carré de sable de ses souliers entièrement sur le plancher du salon? D’oh.

De votre côté, avez-vous d’autres exemples d’avertissements mal interprétés à partager avec nous?

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle...

Lire la suite →

La classe de maternelle de madame Michèle

Quand elle part en vacances à la mer, elle leur rapporte des...

Lire la suite →

Comment les encourager sans en faire trop ?

Chaque jour, nous complimentons nos enfants et soulignons leurs...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →