superbanniere
Abonnement Magazine

C’est la rentrée des poux!

freres_lait_iStockLe retour en classe est le moment des grandes retrouvailles dans la cour de l’école. Mais il y a des «petits camarades» dont on ne s’ennuyait pas: les poux!

Par Nathalie Côté

lls sont de plus en plus nombreux, si bien que les spécialistes n’hésitent pas à parler de pandémie mondiale. «Dans certains pays comme l’Égypte, l’Argentine et le Brésil, environ 60% des élèves d’âge scolaire ont des poux»,signale le Dr Julio Soto, médecin à l’unité de surveillance et de contrôle des maladies infectieuses à l’Institut national de santé publique. À Montréal, à chaque période d’éclosion, 10% des enfants sont touchés. Mais le foisonnement de solutions peu efficaces et la désinformation, sur Internet notamment, contribuent à aggraver la situation, comme le déplore ce médecin.

Des poux résistants
Certains produits, par ailleurs, sont devenus moins efficaces qu’autrefois. Les petits parasites s’y accoutument. «Environ 97% des poux présentent un marqueur de résistance, explique la Dre Danielle Marcoux, dermatologue au Centre hospitalier Sainte-Justine, qui a réalisé une étude sur ce sujet en 2010. Pour être complètement résistant, le pou doit avoir ce marqueur sur deux chromosomes. Au fur et à mesure que ces insectes se reproduiront, ils deviendront tous résistants.» Heureusement, la partie n’est pas perdue. L’été dernier, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a mis à jour ses lignes directrices en matière de lutte contre les poux. Trois nouvelles armes se sont ajoutées à la liste: NYDA, Zap et Resultz. Plutôt que de perturber le système nerveux du pou pour entraîner sa mort, l’action de ces produits est «physique». Cela signifie qu’ils recouvrent l’insecte pour l’étouffer ou provoquer sa déshydratation. Il est donc peu probable que les poux développent une résistance à leur contact.

Comment s’en débarrasser?
Pour faire votre choix parmi les produits recommandés par le Ministère, vous devez considérer plusieurs éléments, dont le nombre d’applications nécessaires et l’âge de l’enfant. Ensuite, quel que soit le produit choisi, le passage du peigne fin sera incontournable. On doit l’utiliser pour enlever les poux et les lentes les 2e, 11e et17e jours après la première application, de façon à couvrir leur cycle de vie. Cette opération est fastidieuse, mais essentielle. Pour les cheveux longs, le revitalisant est un allié précieux, voire indispensable. Il peut toutefois nuire à l’efficacité de certains médicaments contre les poux; il faut en tenir compte au moment de l’achat. «Le plus important est de respecter scrupuleusement les consignes du fabricant, insiste Diane Lamarre, présidente de l’Ordre des pharmaciens. Une mauvaise utilisation, en plus d’être inefficace, favorise la résistance de ces parasites. Si vous trouvez encore des poux vivants 17 jours après la première application de produit, il vaut mieux remplacer celui-ci.

Source: Enfants Québec, septembre 2013

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

L’école, c’est aussi l’école de la vie!

À l’approche de la rentrée scolaire, les parents sont...

Lire la suite →

Niveau par niveau, les défis de la rentrée

Niveau par niveau, voici les défis qui attendent les élèves,...

Lire la suite →

Un tableau des tâches amusant

Égayez vos routines avec Galette, le sympathique héros de Lina...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →