superbanniere
Abonnement Magazine

Un piètre duel

Matthieu Turgeon

Mon fils, ce héros!

Ma blonde est au salon avec les enfants et hurle à l’aide : « Le chat s’amuse avec un papillon!» Je bombe le torse, prêt à occire ce vilain insecte, et je m’équipe de mon arme de prédilection, un tas de mouchoirs.

Mon garçon, excité par cet affront, suit mes pas. Non en fait, il accourt plutôt vers ladite «bibitte». À sa vue, aussitôt je frissonne d’horreur. Moi qui m’imaginais un tout petit papillon frêle, je redoute davantage ce gros spécimen nocturne poilu! Mes minces mouchoirs en papier ne seront pas de taille. Je n’ai aucun goût de sentir le « crunch-crunch » sous mes doigts.

Mon garçon, par contre, n’est pas du tout impressionné par cet intrus. Il danse autour, rit et s’amuse à le flatter. Il semble même éprouver de la pitié tandis que ses deux parents sont horrifiés. Je sautille comme une petite fillette et je me retiens de ne pas crier chaque fois que mon fils le touche.

Parenthèse : je peux manipuler un serpent, une tarentule, sauter en parachute ou faire de la descente de vélo de montagne sans aucune peur. Permettez-moi d’avoir mes propres limites, les papillons. C’est petit, imprévisible et… et… ça  me dégoûte. Ok, fin de la discussion.

Donc, je pars récupérer mon arme ultime : la boîte de mouchoirs. Toutefois, je dois faire diversion auprès de mon gars afin qu’il ne me voit pas comme une brute sans cœur.

— Oh, regarde, une envolée de castors là-bas!

— Hein? Où? Quoi? Astors?

Vlan! Non, ça bouge encore! BAM! BAM! Ouf, terminé.

Voilà mon petit homme qui découvre le piteux état dans lequel se trouve son nouvel ami.

— Ohhhhh noooon.

— Il est… fini… le papillon, dois-je avouer, en évitant l’explication de la mort.

— Pourquoi?

Je ne peux pas lui dire que je l’ai simplement tué puisqu’il me dégoûtait.

— Il n’était pas dans sa maison. Il ne pouvait pas rester.

Mon homme me regarde et je vois bien dans ses yeux qu’il se demande : «Pourquoi ne pas simplement l’avoir pris et lancé à l’extérieur? »

Impossible, je n’aurais pas survécu à cette épreuve.

C’était lui ou moi.

Commentaires

commentaires

Comments are closed

À lire aussi

Réponds-moi papa !, une websérie sympa!

Les six épisodes de la sympathique websérie Réponds-moi...

Lire la suite →

Place aux papas

Longtemps effacés de l’organisation familiale, les pères y...

Lire la suite →

Conseils à un nouveau papa, par Ricardo

Le papa de Béatrice, 16 ans, Clémence, 14 ans, et Jeanne,...

Lire la suite →

Nos blogues

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Pour prévenir l’intimidation… leur modèle, c’est vous!

Que faire pour contrer le phénomène de l’intimidation? On parle souvent des comportements et...

Lire la suite →


Regarder un enfant dans les yeux

Regarder un enfant dans les yeux

Quand on a des enfants, l’heure du souper est particulièrement intense, tout le monde sait ça. On se...

Lire la suite →


Le plus beau jour de ma vie

Le plus beau jour de ma vie

Martin Marier raconte l'accouchement de sa blonde et la naissance de sa fille, le soir où il est...

Lire la suite →